La classe politique française face à ses mensonges

Publié le

Image

Noël Mamère. LNR D.R.

Mais quelle mouche a piqué le député Noël Mamère ? Lors de l’émission d’Yves Calvi « Mots croisés » de ce lundi 22 sur France2, consacrée au Mali et à l’Algérie, il n’a pas arrêté de verser son venin sur notre armée et sur nos généraux. Monsieur Noël Mamère semble avoir oublié que le code de l’indigénat a été brûlé par le sacrifice du chahid Larbi Ben M’Hidi et celui de nos millions de martyrs dont un certain chahid Saïd Mokrani, mon grand père,  torturé et tué par vos hordes de paras sanguinaires et leurs supplétifs.

C’est vrai que votre littérature coloniale du genre Camus – le fameux prix Nobel qui a choisi sa mère et non pas la justice – démontre dans son livre « L’étranger »,  que les Mokrani Saïd font de la figuration dans leur propre patrie, votre Algérie française morte et enterrée pour toujours. Monsieur Mamère : votre Françafrique n’est pas mieux que celle des autres ! Donneur de leçon qui n’hésitez pas à être dans une posture d’imposteur et d’incohérence  permanente, vous omettez de préciser que votre mère s’appelle uranium du Niger et que votre France a foiré au Rwanda comme partout. Vous ne dites pas non plus que votre parti « les verts » est au gouvernement, alors continuez de bâfrer dans la mangeoire comme tout le monde, Monsieur Mamère, et occupez-vous du mariage gay, ce qui vous convient beaucoup mieux. Mettez-vous bien dans la tête que l’Algérie n’est pas une de vos colonies exotiques où vous vous offrez des esclaves pour brandir vos drapeaux ! Les autres intervenants ne volaient pas plus haut. Était-ce un débat, d’ailleurs ? Je ne le pense pas car tout le monde était d’accord sur l’action de la France salvatrice à la rescousse du pauvre peuple malien.

La classe politique française a-t-elle une quelconque crédibilité, elle qui intervient au Mali face à des terroristes soutenus et armés par le Qatar qui est, rappelons-le, l’allié stratégique de la France en Syrie et ailleurs et qui nourrit Noël Mamère, le député maire qui touche des milliers d’euros de salaire, alors que son pays est en crise. S’agissant de distribution de richesse, Monsieur le député, commencez donc par l’appliquer vous-même au lieu de donner des leçons ridicules aux Algériens. Je vous mets au défi de citer un seul pays occidental qui octroie des crédits ANSEJ et autres pour les jeunes qui ont un projet à réaliser et dont bénéficient bon nombre de jeunes Algériens. Et je vous invite, Monsieur le député Mamère, à aller proposer votre printemps arabe abject, à l’instar de votre ami BHL, à ces jeunes algériens. Ce que vous allez croiser en Algérie, c’est un peuple qui veut vivre tranquillement et qui aime son armée et sa souveraineté ; la preuve, il suffit de consulter les réseaux sociaux où les Algériens – pas ceux des salons parisiens ! – ont soutenu l’ANP et où la majorité d’entre eux ont adopté comme photo de profil Facebook, celle du défunt général Lamari, qui représente un symbole de la lutte antiterroriste. On y trouvera aussi un hommage de ce peuple, qui a connu les affres du terrorisme, à ce jeune héros Mohamed Amine Lahmar, dont votre presse ne parle pas, et qui a donné sa vie pour sauver les travailleurs de la base d’In Amenas. Nos généraux sont issus de notre peuple, n’en déplaise aux salons de Paris et de Doha, et l’armée algérienne est l’héritière directe de la glorieuse ALN qui a donné des leçons de courage et de bravoure à vos stratèges de Saint Cyr.

Je conseille aux Français de relire leur histoire et de ne pas croire leurs politiciens qui mentent comme l’on fait les dirigeants américains par rapport à l’Irak. Les citoyens français et occidentaux qui paient leurs impôts doivent connaître la vérité sur les guerres coloniales et impérialistes de leurs régimes successifs. Qui paie les frais de la guerre, sinon les peuples ? Ce n’est certainement la mère de Noël Mamère qui pleurera sur un quai de gare en voyant partir son fils à la guerre, comme tant d’autres. Les citoyens en Occident doivent savoir ce que sont réellement les sales guerres coloniales, car elles sont financées par leurs impôts, qui arment le soldat et engraissent les Mamère, Fabius, Sarkozy, Longuet, Le Pen, etc.

Que produisent ces faux dévots sinon de fausses valeurs, alimentées par des mensonges à répétition ? Ils ont toujours menti. Notre guerre de libération nationale, que cette France politique a qualifiée d’insurrection et dont elle n’a reconnu le statut de guerre qu’on 2006, a été l’objet d’une véritable amnésie qui a engendré un lavage de cerveau permanent que les dirigeants de la France ont organisé sciemment.

Ces dirigeants occidentaux planqués derrière les chars d’assaut, qu’ils nomment Droits de l’Homme ou autres, gèrent les opinions publiques de leurs « sujets » qu’ils ont spoliés de leur statut de citoyens, excepté pour payer les impôts. Rappelons-nous les propos de Goebbels, chef de la propagande nazie qui a théorisé l’approche et le contrôle de l’information en affirmant « Plus le mensonge est gros, plus il passe». Est-ce que les Occidentaux se sont affranchis de ce mode de pensée nazi ? Remarquons qu’ils ont continué à combattre l’Union Soviétique en utilisant ces mêmes islamistes qu’ils ont armés et entrainés en Afghanistan. Tout est lié. En payant ses impôts, le citoyen occidental finance directement le terrorisme qui place des bombes devant les bouches de métro et les crèches de ses villes.

La principale préoccupation des invités des plateaux de télé bien chauffés et luxueux d’Yves Calvi ou de Frédéric Taddeï, n’est certainement pas le sort des peuples meurtris par des guerres pourries, mais bien la préservation des privilèges et des intérêts d’une caste dont le nombre n’atteint pas 1% de la population.

Alors, Messieurs, en ces moment où notre glorieuse armée algérienne vous a donné des leçons de courage et de professionnalisme à tous sans exception, faites attention à ce que vous dites ! Par rapport à la réaction des Occidentaux face à l’opération militaire de l’ANP à In Amenas, j’ai assisté, atterré, à un retournement de veste, voire de pantalon, qui frôle la prostitution de la part de toutes les capitales occidentales lorsque le Président Obama a déclaré que l’Algérie avait réagi comme il le fallait, face au terrorisme. Le pauvre Cameron et le p’tit Fabius, ou encore le samouraï nippon qui s’est  fait harakiri, ont directement changé de cap. Admirez vos dirigeants, peuples d’Occident, ils sont à la traîne des USA, comme des caniches qui ne peuvent pas faire leurs besoins sans l’accord de l’Oncle SAM.

Quand les peuples d’Occident exigeront-ils de redevenir des citoyens à part entière en interpellant leurs dirigeants sur les guerres impérialistes qu’ils mènent partout dans le monde ? Ils doivent interroger leurs politiques sur l’usage qu’ils font de l’argent des impôts, qui sert à guerroyer et à engraisser les Mamère et consorts, en considérant les peuples comme des vaches à lait. Je m’adresse directement à un parlementaire Vert qui s’attaque à notre fierté d’algériens à travers la « Verte », notre armée et son commandement. Votre France nous a offert le « Qui tue qui ?» et les traîtres retournés tels Souaïdia, Sifaoui, Samraoui et bien d’autres, qui ont tronqué leur patrie pour un statut de réfugié dans le pays de Molière et des Tartufes. Je me souviens très bien de votre président Mitterrand qui a collaboré « brillamment » avec les nazis sous Vichy et qui saigné mon peuple durant notre glorieuse révolution. Alors que nous combattions le terrorisme,  Mitterrand a déclaré : «Pas une balle ne doit être vendue à l’Algérie» et cela au moment où nos bébés se faisaient embrocher et cuire dans des poêles à frire et où les terroristes jouaient au foot avec nos têtes décapitées ! Notre sang coulait à flots et vos capitales occidentales n’ont eu aucune gêne à offrir le refuge et l’asile aux criminels terroristes que nous pourchassions. Que savez-vous du terrorisme, à part que vous l’avez fabriqué ! Vous êtes sa substance et notre sang n’en finit pas de couler dans vos studios de télé et dans vos magasines de pub pour lingerie fine. Alors épargnez-nous vos leçons, vous êtes tellement lamentables ! Vous avez vendu vos banlieues, vos clubs de foot, et même votre Humanité aux bédouins du Qatar. Qu’allez-vous donc encore brader, demain, à vos amis de Doha ?

S’agissant de l’émission « Ce soir ou jamais » de Frédéric Taddeï sur France 3 de ce mardi 23, l’animateur n’a pas trouvé mieux que de diluer le sujet de l’intervention française au Mali et de la lutte contre le terrorisme parmi des sujets sociétaux franco-français, alors même que la France est en guerre. C’est le moyen choisi par un grand média pour noyer le poisson. La seule remarque à faire est qu’Henri Guaino, sénateur et ancien conseiller spécial de Sarkozy, na pas pu répondre à l’accusation directe de l’ancien ministre des Affaires étrangères, Roland Dumas, qui l’a accusé d’avoir tué Kadhafi, alors que lui-même, lorsqu’il était dans le gouvernement Mitterrand, avait refusé trois fois d’assassiner Kadhafi sur proposition des USA. Guaino a eu toutes les peines du monde à faire gober que la France est une grande oie blanche qui vient toujours au secours des pauvres peuples des ses anciennes colonies sans arrière-pensée d’aucune sorte. Tous ces débats fébriles de la part des politiques français qu’ils soient de gauche ou de droite, sur le principal objectif de cette intervention, restent énigmatiques, donc inféconds en voulant justifier l’injustifiable. Nous assistons à une véritable fuite en avant.

Les peuples d’Afrique et d’ailleurs ne peuvent compter que sur eux-mêmes pour peser sur l’échiquier mondial, et pour cela, il faudra toujours un sacrifice. Ce ne sont certainement pas les armées coloniales ou leurs supplétifs qui leur apporteront une quelconque émancipation sous couvert de protection.

Les peuples construisent leur destin eux-mêmes.

Mohsen Abdelmoumen

Article publié dans La Nouvelle République le 26/01/2013

Publicités