Jour: 22 octobre 2013

Le «qui tue qui» version british

Publié le

Image

Une armée qui fait notre fierté. (Photo New Press)

Le quotidien anglais The Guardian mène une campagne contre l’armée algérienne

Au moment où le premier ministre anglais s’est déplacé à Alger pour proposer un partenariat stratégique dans le domaine sécuritaire suite à l’opération de In Amenas, le quotidien anglais The Guardian, dans son édition du 25 janvier, a eu du mal à contenir sa haine et sa mauvaise foi en consacrant un article très orienté et nauséabond sur les responsables de notre armée et de notre service de renseignement. L’article en question s’intitule « Algeria hostage could weaken veteran spymaster », signé par Ian Black, et ne sort pas du lot par rapport à tous les fantasmes et les frustrations que provoquent le nom du chef de notre service de renseignement, en l’occurrence le Général Mediene, dit Toufik, et son bras droit Bachir Tartag du DSI. Les Britishs, par la voix de leur premier ministre, ont effectué un virage de 180° après leur première réaction virulente, suite à l’opération militaire réussie et qui un jour deviendra une référence pour toutes les écoles militaires à travers le monde tellement les éléments de notre armée ont réagi en professionnels et en véritables maîtres incontestés de la lutte antiterroriste, au point que même Mme Clinton a avoué que « personne ne connait mieux le terrorisme que les Algériens ». Lire la suite »

Publicités