Les rumeurs sur l’Algérie envahissent les réseaux sociaux

Publié le Mis à jour le

Des réseaux sociaux à la pointe des manipulations guerrières. D. R.

Des réseaux sociaux à la pointe des manipulations guerrières. AP D.R.

Ces derniers temps, bien des rumeurs circulent sur les réseaux sociaux tel Facebook. L’une d’elles a ciblé notamment l’armée égyptienne en diffusant une fausse information selon laquelle le général Al-Sissi aurait fermé le canal de Suez afin d’empêcher le passage des navires de guerre américains vers la Syrie, forçant le porte-parole de l’armée égyptienne à démentir cette annonce. Autre rumeur de taille qui s’est répandue, en début d’été, en Egypte : les Américains interviendront le 30 juin au pays du Sphinx ! Venant des islamistes, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils sont culottés, eux qui n’arrêtent pas de baratiner les gens avec leur anti-occidentalisme affiché, prenant les gens pour des brebis comme l’a dit leur maître, l’ancien Premier ministre qatari. On comprend la détresse des islamistes qui les pousse à essayer désespérément de mettre la pression sur fond d’attentats, dont celui de Rafeh où une bombe a explosé aujourd’hui, et des accrochages entre des individus armés et la police hier et avant-hier en plein Caire, et dont les médias ne parlent pas. L’Algérie a elle aussi été la cible de ces fausses annonces sous la forme d’une déclaration qui se répand comme une traînée de poudre sur Facebook, émanant soi-disant de l’agence Reuters qui relaie un faux communiqué du ministère des Affaires étrangères algérien stipulant que l’Algérie avait averti «qu’elle continuera de livrer le gaz et le pétrole à la Syrie, et met en garde contre toute attaque contre ses navires, et menace de rompre toutes les relations avec les États arabes qui soutiendront les attaques contre la Syrie», ajoutant : «C’est officiel, l’Algérie rompra ses relations diplomatiques avec tous les pays arabes qui faciliteront l’agression des Etats-Unis contre la Syrie.» Pourtant, la position algérienne est claire : «L’Algérie a exprimé, comme elle l’avait fait par le passé, son refus de toute intervention armée dans un pays souverain en dehors des normes du droit international», soutient le ministère des Affaires étrangères, cité par l’APS. Les réserves de l’Algérie sur la résolution adoptée au Caire portaient sur l’opportunité de la saisine du Conseil de sécurité à un moment où l’équipe des inspecteurs de l’ONU se trouvait encore à Damas et où aucun élément probant ne permettait de «préjuger des responsabilités ou d’identifier les auteurs de tels massacres». L’Algérie appelle la communauté internationale «à encourager et à soutenir les parties syriennes à engager un processus politique de sortie de crise au service de la paix, de la stabilité du pays, de la cohésion et du progrès du peuple syrien frère», indique le communiqué. L’Algérie «n’a eu de cesse de rappeler que le dialogue politique inclusif est une démarche incontournable en vue du règlement consensuel de la crise en Syrie», rappelle le texte. Qui est derrière ces rumeurs visant deux pays arabes, dont l’un à travers son armée dans le cas de l’Egypte, et l’autre, l’Algérie, à travers son gouvernement ? Ces manigances n’ont rien d’innocent, et les ennemis de l’Algérie, notamment Israël et les valets du sionisme, ne sont pas loin. Quelle autre lecture pourrions-nous avoir si ce n’est celle d’une désignation de cibles pour le futur ? Méditons sur cette campagne mystérieuse contre notre pays et notre armée, qui reste une des seules armées debout dans un monde arabe dévasté, et où la menace, si ce n’est la guerre, est le lot quotidien de bien des peuples. Nos autorités doivent réagir fermement à ces campagnes, car le monde de l’information aujourd’hui est devenu le pilier de toutes les interventions impérialistes. De simples communiqués de presse ne suffisent plus de nos jours à contrer les torrents ravageurs des médias mainstream et des réseaux sociaux qui sont à la pointe des manipulations guerrières. Citons, à titre d’exemple, le nouveau logo des Frères musulmans qui représente une main noire à quatre doigts sur fond jaune et qui submerge tout le web.

Mohsen Abdelmoumen

Publié dans Algeriepatriotique le 31/08/2013

http://www.algeriepatriotique.com/article/les-rumeurs-sur-l-algerie-envahissent-les-reseaux-sociaux

 

Advertisements