Hommage à mon grand-père et à ses camarades

Publié le Mis à jour le

Image

Poteaux d’exécution à l’Enclos des Fusillés de la Citadelle de Liège. D.R.

Ce 26 janvier à 16h30, il y a 70 ans, tombait sous les balles nazies à la Citadelle de Liège, Marcel De Ruytter, partisan armé du Front de l’Indépendance, agent de renseignement, chef, avec son camarade Charles Kremer, d’une filière liégeoise d’évasion des pilotes alliés. Peu avant 16 heures, en compagnie de ses camarades enchaînés dont certains étaient grièvement blessés, il a suivi le tunnel sombre qui reliait le bloc 24 des condamnés à mort au lieu d’exécution. Les dix hommes ont été séparés en deux groupes pour être fusillés à une demi-heure d’intervalle. Comme ils étaient communistes, ils ont été criblés de balles. Le rapport d’autopsie de mon grand-père dénombre cinq impacts dans le thorax.

Je remercie Monsieur Armand Colin, fils de partisan du FI et tout jeune partisan lui-même, qui a fait un travail de recherche colossal tout au long de sa vie pour restituer la mémoire d’un passé glorieux que notre société s’applique depuis des décennies à falsifier, voire à effacer.

Voici les noms des braves qui sont tombés ce jour-là :

Marcel De Ruytter, 34 ans,

Charles Kremer, 39 ans,

Félicien Delcominette, 31 ans,

Paul Detaille, 31 ans,

Clovis Fontaine, 40 ans,

Camille Gielen, 36 ans,

Félix Graindorge, 21 ans,

Roger Magnée, 21 ans,

Pascal Offermans, 22 ans,

Alphonse Wathelet, âge inconnu.

Les 415 noms honorés dans l’enclos des Fusillés de la Citadelle de Liège n’y ont pas tous été fusillés, certains sont morts au combat, d’autres sous la torture ou pendus, mais chacun d’entre eux a lutté contre le nazisme. Ils appartenaient à diverses nationalités dont des Soviétiques, qui combattaient avec bravoure dans le maquis belge et que l’on omet bien souvent de citer.

Avec mon époux algérien, lui-même petit-fils de martyr torturé et fusillé par les paras français, je tiens à rendre hommage à ces hommes dignes et courageux qui ont donné leur vie pour une certaine idée de l’honneur, de la justice et de la liberté, et dont on fait bien peu de cas aujourd’hui.

Jocelyne De Ruytter

Advertisements