My answer to the adviser of the Belgian businessman about my investigation on the Israeli Dan Gertler

Publié le Mis à jour le

De Moerloose

Philippe de Moerloose. D.R.

«Je vous contacte en ma qualité de conseiller de Philippe de Moerloose, à la suite de la publication de votre article du 17 février 2014 intitulé «Comment le Mossad entretient la compétition entre des organisations criminelles sur le site internet Algeriepatriotique.
Avant toute chose, laissez-moi vous assurer de notre respect sincère pour votre travail, comme pour celui de tout journaliste. L’objet de cette prise de contact n’est pas de remettre en cause votre intégrité professionnelle ni de créer une relation conflictuelle avec vous. Il nous tient toutefois à cœur de vous apporter certaines clarifications. Il nous paraît en effet, à la lecture de votre article, que vous avez dû être mal informé par vos propres sources concernant la personne et les activités de Philippe de Moerloose. Ceci n’est pas étonnant : nous savons comme il est complexe d’obtenir des informations véritablement fiables en Afrique centrale. Les éléments que nous pensons utiles de clarifier auprès de vous sont notamment les suivants :
a) M. de Moerloose n’a aucune proximité professionnelle ni avec M. Gertler (au contraire, ils ont toujours été très distants l’un de l’autre et n’entretiennent aucune sympathie particulière) ;
b) M. de Moerloose n’a jamais eu le moindre contact avec le Mossad ni aucune autorité israélienne (il n’a d’ailleurs aucun intérêt économique ou privé en Israël, en Palestine ni dans aucun de leurs pays limitrophes) ;
c) M. de Moerloose a revendu la société de gardiennage DSA le 22 novembre 2006 (au groupe G4S) et a dissous la société Overseas Security Services en février 2011 (car elle n’était plus active depuis des années) ;
d) M. de Moerloose a bien assisté (pendant une trentaine de minutes) à la cérémonie religieuse du mariage de M. Joseph Kabila, mais c’était au même titre que de très nombreux autres membres de la communauté des affaires et civile de Kinshasa, qui avait été invitée de façon protocolaire ;
e) Malgré de nombreuses rumeurs sur Internet, Philippe de Moerloose ne s’est pas rendu coupable de trafics illicites (comme des armes ou des diamants). Il n’a d’ailleurs jamais fait l’objet d’une condamnation quelconque. Au contraire, il a créé depuis vingt ans un groupe commercial sérieux, qui est principalement actif dans la distribution de véhicules automobiles et de machines industrielles (et qui emploie aujourd’hui plus de 3 000 collègues dans plus de vingt pays).
Compte tenu de ce qui précède, je suis certain que vous comprendrez la nécessité pour Philippe de Moerloose d’éviter constructivement des atteintes à sa réputation, qui ne sont pas fondées. Dans cet esprit, nous sommes disposés à vous recevoir dans nos bureaux de Wavre (si vous le souhaitez), afin de répondre de façon transparente à toutes vos questions éventuelles et de vous donner accès à tous les documents qui vous permettront de bien comprendre la réalité des faits. Dans ce contexte, nous espérons que vous êtes déjà rassuré quant à notre bonne foi et que vous aurez la gentillesse d’accepter de retirer dès à présent de votre publication, les passages qui concernent M. de Moerloose et notre groupe.
Je vous en serais sincèrement reconnaissant.
Respectueusement.»

Réponse de Mohsen Abdelmoumen
A l’intention du conseiller de l’homme d’affaires Philippe de Moerloose :
1. Je ne retirerai rien de mon enquête concernant l’homme d’affaires Philippe de Moerloose qui a créé une société de gardiennage et protégeait les mines de Dan Gertler. Mes informations sont crédibles, je vous mets au défi de me prouver l’inverse par les faits et non par les paroles.
2. Cet homme d’affaires que vous représentez a été invité au mariage de Joseph Kabila qui ne peut pas ouvrir la bouche ni bouger un orteil sans l’accord, l’aval de son maître, le sioniste et agent du Mossad, l’homme d’Israël, en l’occurrence Dan Gertler et dont nous demandons le jugement ainsi que tous les gens qui ont eu de près ou de loin des relations avec lui. Depuis quand est-on invité au mariage d’un chef d’Etat sans le connaître ni faire des affaires avec lui ?
3. Votre mise au point faussement mielleuse comporte des menaces à mon encontre, à savoir de retirer les passages concernant les liens de votre patron avec Dan Gertler. Je n’ai pas de thermomètre pour calculer le degré de sympathie entre Philippe de Moerloose et Dan Gertler. Ils ont été associés : point.
4. Je ne suis pas le journaliste que vous croyez, je n’aime pas les petits fours avec les responsables de tous bords et les hommes d’affaires, et votre invitation à votre siège est très suspecte et ressemble à s’y méprendre à une tentative de corruption.
5. Mon enquête vous a dérangé, la preuve est que vous sortez du bois. J’assume tout ce que j’ai écrit qui représente un travail de plusieurs semaines. Il s’agit d’une enquête minutieuse qui m’a demandé de nombreuses vérifications auprès de contacts divers. Vous évoquez le fait qu’il y a un manque d’information dans l’Afrique de l’Ouest, comment avez-vous eu cette information ? Donc, vous faites un embargo sur les infos.
Conclusion : mon enquête journalistique reste telle qu’elle est, le nom de votre patron n’est pas cité par hasard dans mon article. Vous exigez que j’enlève le nom de votre patron, et vous vous lavez les mains de Dan Gertler, c’est votre problème. Je traduis cela par une guerre de concurrence. Rien ne sera supprimé, par contre, rien ne vous empêche d’envoyer des documents à mon journal qui est Algeriepatriotique dont le siège social est à Alger, et non pas à Tombouctou. Je persiste et signe. Les idées sont ma force, mes lecteurs sont témoins, vos affaires et vos combines ne dupent personne.

Mohsen Abdelmoumen

Publié dans Palestine Solidarité:

http://www.palestine-solidarite.org/analyses.mohsen_abdelmoumen.270214.htm

Publicités