Qui a payé le blogueur Allain Jules pour s’attaquer au DRS ?

Publié le Mis à jour le

Image

L’argent sale achète les consciences ici et ailleurs.D.R.

Qui a recruté le blogueur Allain Jules pour écrire un article nauséabond contre le chef des services de renseignement algériens, véritable forteresse de l’Algérie et qui restera un os coincé dans la gorge des ennemis de notre patrie ?L’attaque d’Allain Jules contre les services algériens est un fait inimaginable dans un autre contexte que celui que notre pays connaît actuellement. D’après une source proche d’Allain Jules, des rencontres se sont déroulées à trois reprises dans un hôtel luxueux à Paris, tout d’abord avec des intermédiaires, ensuite avec le commanditaire de l’article lui-même. Suite à cela, Allain Jules aurait été invité à Alger, tout dernièrement. Pourquoi ce choix porté sur ce personnage ? La réponse se trouve dans le fait qu’il est l’un des blogueurs les plus lus de France et qu’il est très suivi en Algérie. Selon notre source, le blogueur est un habitué du travail sur commande et il n’en est pas à son premier coup tordu. Nous avons appris qu’Allain Jules est désormais chargé d’animer une campagne sur le web contre le patron du DRS. Allain Jules n’a pourtant jamais été dans le secret des dieux, et l’exclusivité des informations diffamantes et malsaines qu’il a publiées lui aurait été chuchotée à partir d’Alger. D’ailleurs, les propos perfides étalés sur son blog reflètent exactement le niveau des instigateurs. Cette opération fait-elle partie du deal entre des cercles à Alger et Bernard Bajolet, chef de la DGSE, pour frapper nos services ? Les instigateurs de cette opération se sont adressés à un Franco-Camerounais qui entretient des liens louches avec plusieurs despotes africains corrompus. En agressant le DRS et l’ANP à travers le général de corps d’armée Mohamed Mediene, c’est à l’Algérie qu’il cherche à nuire. C’est toute l’Algérie et l’ANP qui ont été insultées à travers le général Mediene. Nous ne sommes les avocats de personne, nous défendons la mémoire de nos martyrs et rendons un vibrant hommage à notre armée et à nos services de renseignement issus de notre peuple et qui sont ainsi injuriés au plus grand bonheur de nos ennemis. Quand il s’agit de l’intérêt supérieur de notre nation, nous avons le devoir de faire face aux félons à l’intérieur du pays et aux mercenaires à l’étranger. Le choix du moment par certains milieux ici en Algérie n’est pas fortuit, car leur plan s’avère un fiasco, autant sur le terrain que dans les réseaux sociaux. Paniqués, ils utilisent maintenant des blogueurs étrangers pour diffuser des informations toxiques. A quelles fins ? Continuer la série d’attaques contre le général Mediene initiée par Saïdani afin de démoraliser nos troupes, et offrir l’avantage au Makhzen marocain et aux services français. Il est utile de rappeler qu’Allain Jules ne s’en est jamais pris à ces derniers. Il est bon de savoir aussi que ce blogueur a été payé par des chefs d’Etat africains pourris, dont celui de son pays d’origine, le Cameroun, énième département français, qu’il n’a jamais visés par ses écrits. Nous connaissons les pays qui ne sont jamais ciblés dans le blog d’Allain Jules, car c’est de là que proviennent les finances. Nous informons cet agité du web que nous savons tout de lui, y compris les chèques qu’il a reçus, et pas uniquement en Algérie. Nous posons à Allain Jules les questions suivantes : quel est votre lien avec la monarchie du Maroc et son Makhzen et certains milieux ici, chez nous, en Algérie ? Quoi qu’il en soit, la mission qui a été confiée au blogueur est très dangereuse, sachant que notre pays s’achemine vers une élection à haut risque. Une fois de plus, ces milieux nous montrent qu’ils ne reculent devant rien et qu’ils sont prêts à tout pour le pouvoir. La gravité de ce qu’a fait Allain Jules en dénigrant notre chef des services de renseignement à un moment délicat, et ce, sur injonction, révèle la félonie de ceux qui s’accrochent au pouvoir, en même temps que leur fébrilité à chercher une solution pour s’y maintenir. Pour la première fois, un Franco-Africain s’attaque aux services algériens alors que son propre pays est sous la domination totale du colonialisme français. Avant de s’immiscer dans nos affaires internes, lui, le colonisé, aurait dû lire Franz Fanon pour comprendre ce qu’est un Algérien et ce qu’a été la Révolution algérienne. Voilà où nous a mené la forfaiture du clan présidentiel : la grande Algérie et ses services de renseignement admirés par tous les intervenants que nous avons interviewés sont insultés par un colonisé agitateur professionnel du web. L’Algérie, nos services de renseignement et le général Mediene sont d’un niveau qui dépasse de très loin ce genre d’individu insignifiant. Est-ce qu’un nain peut porter atteinte à un géant ? Bien entendu, ce message est incompréhensible pour un Franco-Camerounais, car il est, et restera, quoi qu’il fasse, un esclave soumis qui n’a trouvé pour débiter ses âneries sur le Net que du sensationnel, rien que du sensationnel. Nous sommons le dénommé Allain Jules de retirer tous nos articles d’investigation qu’il a diffusés sans notre autorisation sur son blog, sinon nous ferons valoir nos droits devant la justice. Nous défendons nos services et notre armée par patriotisme, et personne ne nous mandate pour ce faire, mais nous insistons avec force pour voir disparaître tous nos articles de ce blog nauséabond. Nous refusons de voir nos noms, qui sont propres et intègres, associés à celui d’un personnage gavé par l’argent de la corruption. Allain Jules, l’Algérie est trop grande pour vous et pour les maîtres qui vous ont confié cette mission ridicule de taper sur l’un des services de renseignement les plus efficaces du monde. Qui êtes-vous donc comparé à cela ? Rien du tout, sinon un Camerounais reconverti à la presse de caniveau parisienne. Un larbin restera toujours un larbin, et ce n’est pas un papelard obscène qui fera gagner ceux qui vous ont soudoyé. Sachez qu’en Algérie nous sommes tous le général Mediene. A bon entendeur.

Mohsen Abdelmoumen

Advertisements