Appel contre l’exploitation du gaz de schiste en Algérie par le régime néocolonialiste français

Publié le Mis à jour le

Image

Sites potentiels d’extraction en Algérie. D.R.Le pouvoir minoritaire, faible, corrompu et illégitime algérien qui n’a pas mobilisé, même en gonflant les chiffres, la moitié de l’électorat  lors des élections du 17 avril dernier, a décidé de permettre au régime français d’exploiter le gaz de schiste en Algérie, via sa société GDF Suez, précipitant le pays vers une catastrophe écologique sans précédent. Pourquoi les Français, qui refusent l’extraction du gaz de schiste sur leur propre territoire, veulent-ils la pratiquer chez nous ? De quel droit un régime illégitime peut-il négocier des accords aussi importants et qui engagent l’avenir de la nation algérienne, si ce n’est pour obtenir la caution de l’ancien colonisateur français à défaut d’avoir celle de son propre peuple qui s’est abstenu massivement de voter ?Suite à un AVC qui l’a terrassé en avril 2013 et pour lequel il a été soigné pendant des mois en France, le président impotent, qui avait déjà violé la Constitution en 2008, a réitéré en se présentant pour un 4ème mandat, alors que toute la planète sait qu’il est incapable de se lever de son fauteuil et qu’il ne peut pas lire un discours en entier. Notre souveraineté ainsi que notre intégrité territoriale sont désormais menacées par ce gouvernement discrédité qui n’a pas trouvé mieux qu’un allié aussi faible et impopulaire que lui, en l’occurrence le régime français qui traite l’Algérie comme une colonie, alors que notre histoire a été écrite avec le sang de millions d’Algériens qui se sont libérés du joug colonial de la France. Dans sa détresse et sa faillite économique, morale, politique, et éclaboussée par des scandales dont l’affaire bygmalion n’est que la pointe de l’iceberg, la France signe des accords avec le régime illégitime installé au pouvoir en Algérie par la fraude massive, le bourrage des urnes et les pratiques d’un autre âge. Nous informons le régime français que ces accords sont caducs et qu’il faut s’attendre à un retour de flamme. En Algérie, les valets de la France, représentés par le lobby de l’argent sale qui règne en maître sur le pays, sont capables de livrer les derniers bijoux de famille pour un simulacre de règne éphémère, alors que la Chine et l’Argentine, les Etats les plus riches en gaz de schiste avec l’Algérie, ne privilégient pas son extraction bien qu’elles aient besoin d’énergie en tant que puissances émergeantes. Le viol de la Constitution ainsi que la corruption généralisée, la rapine et le pillage des ressources naturelles sont devenus un sport national en Algérie, et les forces au pouvoir, antinationales par nature, ont démontré qu’elles étaient prêtes à tout. Rien ne les arrêtera, sauf la détermination et l’engagement de la résistance des progressistes à travers le monde, comme ce fut le cas avec l’infâme loi des hydrocarbures de 2005 que le régime pourri d’Alger a retirée à la dernière minute dans la panique. Selon une étude de la commission Environnement et Santé publique du Parlement européen, l’extraction du gaz de schiste a un impact négatif sur l’environnement et la santé publique. La fracturation hydraulique utilisée est responsable de la pollution des nappes phréatiques et des cultures, nuit à la santé humaine avec l’émission du radon (gaz radioactif provoquant le cancer du poumon), empoisonne le bétail par l’absorption du lixiviat (eaux usées), provoque des secousses sismiques comme cela s’est vérifié en Ohio, en Angleterre et en Allemagne, contribue également à augmenter les émissions de gaz à effet de serre avec la diffusion de méthane (de 3,6 % à 7,9 % s’échappent dans l’atmosphère durant toute la vie d’un puits d’extraction de gaz de schiste), sans parler de la défiguration du paysage. Nous, citoyens algériens, soucieux de la santé et du bien-être de nos concitoyens et alarmés quant à l’intégrité de notre territoire, appelons les forces progressistes à travers le monde à s’élever contre cette nouvelle insulte du régime algérien envers son peuple et envers l’Algérie. Nous invitons tous les intervenants avec lesquels nous sommes liés dans le combat contre l’impérialisme et son visage hideux, le néocolonialisme qui ravage l’Algérie par le biais d’une minorité de voyous qui ont pris le pays en otage et hypothéqué l’avenir des générations futures, à contrer cette nouvelle atteinte à notre intégrité territoriale. Nous mobiliserons toutes les forces de résistance mondiales et tous nos amis épris de justice et de liberté pour stopper le projet néocolonialiste qui s’inscrit dans le prolongement de l’histoire coloniale sanglante de la France, qui n’a pas hésité, lors de ses essais nucléaires en 1960 à Reggane, dans le Sahara algérien, à placer sur le lieu de l’explosion des cobayes algériens choisis parmi les militants prisonniers. Les effets désastreux des multiples essais nucléaires que la France a effectués dans notre pays pendant les années 1960 se ressentent encore de nos jours auprès de la population, de la faune et de la flore, et malgré tout ce que la France nous a fait, le pouvoir illégitime algérien continue à lui faire des cadeaux. Cet appel est transmis en plusieurs langues à travers le monde, aux chefs d’Etat et aux personnalités politiques, intellectuelles, scientifiques, artistiques de premier plan et aux différentes ONG. La lutte contre les projets néocolonialistes ne peut se faire que dans un élan internationaliste.

Mohsen Abdelmoumen

Etudes liées à l’extraction du gaz de schiste : Etude de la Commission Environnement et Santé publique du Parlement européen :

href= »http://europeecologie.eu/Gaz-de-schiste-des-impacts »>http://europeecologie.eu/Gaz-de-schiste-des-impacts>Articles du Huffington Post Québec et les études y afférentes : href= »http://quebec.huffingtonpost.ca/paul-yanic-laquerre/gaz-de-schiste-trois-etudes-sonnent-lalarme_b_3062405.html »>http://quebec.huffingtonpost.ca/paul-yanic-laquerre/gaz-de-schiste-trois-etudes-sonnent-lalarme_b_3062405.html href= »http://quebec.huffingtonpost.ca/2012/03/09/gaz-de-schiste-forages-seismes-etats-unis_n_1335301.html »>http://quebec.huffingtonpost.ca/2012/03/09/gaz-de-schiste-forages-seismes-etats-unis_n_1335301.html Etude de la biologiste moléculaire Heather Cooley et la naturaliste Kristina Donnelly pour le Pacific Institute sur l’impact de la fracturation de schiste sur l’eau potable : href= »http://pacinst.org/publication/hydraulic-fracturing-and-water-resources-separating-the-frack-from-the-fiction/ »>http://pacinst.org/publication/hydraulic-fracturing-and-water-resources-separating-the-frack-from-the-fiction Publication de la vétérinaire Michelle Bamberger et du biologiste moléculaire Robert E. Oswald dans New Solutions concernant l’impact sur les animaux vivant à proximité des sites d’extraction : href= »http://baywood.metapress.com/media/788y661yqg1txw5met8l/contributions/6/6/1/4/661442p346j5387t.pdf »

Publié dans Palestine Solidarité:

http://www.palestine-solidarite.org/analyses.mohsen_abdelmoumen.300514.htm

Publicités