Le mouvement de boycott d’Israël face à un défi majeur

Publié le Mis à jour le

boycott Israel

campagne de boycott Israël

For English version, see here : https://www.oximity.com/article/Le-mouvement-de-boycott-d-Isra%C3%ABl-1/translation/en

Les mouvements de boycott d’Israël sont face à un défi majeur dans la périphérie du système capitaliste qui représente un marché immense, car si de nombreux produits sont boycottés en Occident, ils se vendent très bien dans les pays arabo-musulmans englués dans une consommation à outrance, ce qui d’ailleurs les perdra, tout au moins pour ceux qui tiennent encore debout. Le mouvement BDS très présent en Occident et qui se propage en Asie est inexistant dans le monde arabo-musulman, et la faible présence des Anonymus, quand ils ne sont pas absents dans certains pays, constitue un handicap de taille.Cet état des lieux démontre que l’entité sioniste d’Israël peut récupérer ses pertes et contrecarrer l’impact des mouvements de boycott focalisés sur le centre capitaliste. Le marché disponible dans les pays arabo-musulmans pourrait en effet constituer le recours de l’entité sioniste lui permettant de faire face à ses pertes économiques enregistrées dans les pays occidentaux (huit milliards de dollars selon les derniers chiffres) où une mobilisation sans précédent contre la politique génocidaire et criminelle d’Israël recrute de plus en plus de citoyens. Comment peut-on affecter efficacement l’économie de l’Etat sioniste d’Israël sachant que de nombreuses nations achètent et consomment les produits des multinationales qui sont la colonne vertébrale d’Israël et que Tel Aviv vient d’allouer trente millions de dollars pour la mise en place d’une campagne internationale anti-boycott dirigée par son ministre de l’Economie et des Finances ? Les campagnes de boycott associées à tous les autres mouvements doivent impérativement faire un travail de sensibilisation en direction de la population du monde arabo-musulman qui compte désormais en son sein des pro-sionistes. Car le sionisme, fils spirituel du nazisme, est une idéologie mortifère qui ne connaît ni patrie ni religion. Pour éradiquer ce fléau, il est certes nécessaire de réveiller les consciences avec des mouvements solides et efficaces, mais il faut aussi et surtout frapper la matrice idéologique partout où elle se trouve. Les peuples arabo-musulmans ont baissé leur garde lors du printemps sioniste, et le sang coule à flots au moment où Israël pratique une politique d’apartheid à l’encontre du peuple palestinien et commet ses crimes contre l’humanité dans l’impunité la plus totale, fort du soutien des gouvernements américains, arabes et européens. Le boycott qui se centralise en Occident est important mais son but stratégique doit impérativement atteindre un niveau mondial englobant les autres pays dont les peuples restent dans l’ignorance totale de l’existence des mouvements de boycott économique, académique et culturel. Pour parvenir à briser les reins du sionisme en général et d’Israël en l’étouffant économiquement, un travail de longue haleine sur le terrain est indispensable. Le sionisme doit être une cible partout dans le monde. Il s’agit d’une exigence historique de mettre cette idéologie et l’Etat fasciste d’Israël hors d’état de nuire. L’humanité ne peut que se porter mieux sans Israël, l’impérialisme US et tous leurs valets et serviteurs à travers le monde. Gaza est une leçon majeure de résistance et de bravoure comme l’a été la Révolution algérienne. Les mouvements de résistance mondiale face à l’impérialisme et au sionisme doivent désormais inculquer la culture de la résistance et de l’engagement antifasciste et anti-impérialiste à la nouvelle génération. Boycotter Israël est vital ! Nous voyons se regrouper des milliers de personnes à travers le monde pour lutter avec détermination contre l’entité sioniste d’Israël. De grandes marches de solidarité avec la Palestine ont lieu dans de nombreux pays, ponctuées par les discours de personnalités engagées issues de toutes les communautés qui dénoncent la politique colonialiste d’Israël. De simples citoyens font des sit-in devant des magasins qui vendent des produits israéliens tout en informant les passants de leur action, d’autres collent des étiquettes de boycott sur les marchandises dans les supermarchés, des travailleurs portuaires et des militants aux Etats-Unis et au Canada bloquent le déchargement des bateaux israéliens dans les ports de la côte Ouest, des artistes refusent de se produire en Israël, des scientifiques et professeurs d’université s’opposent au partenariat avec des universités israéliennes, des étudiants boycottent les conférences des sionistes, etc. Rejoignons-les partout dans le monde et unissons-nous, travailleurs, artistes, étudiants, scientifiques, intellectuels, simples citoyens, vieux, jeunes, femmes et hommes, quelle que soit notre appartenance religieuse ou notre origine ethnique, et soyons efficaces dans nos actions pour le combat contre l’hydre sioniste. Ainsi, un jour, nous pourrons retrouver notre humanité perdue, coincée entre un Mac Do, un Coca Cola et un parfum L’Oréal.

Mohsen Abdelmoumen

Published on Oximity on August 14th, 2014: https://www.oximity.com/article/Le-mouvement-de-boycott-d-Isra%C3%ABl-1
And Palestine Solidarité: http://www.palestine-solidarite.org/analyses.mohsen_abdelmoumen.140814.htm

Advertisements