La trahison de Gaza, une histoire arabe

Publié le Mis à jour le

8-23-14-2
Le princeTamim bin Hamad Al Thani avec Mahmoud Abbas et Khaled Mechaal à Doha. D.R.

English version here: https://www.oximity.com/article/La-trahison-de-Gaza-une-histoire-arabe-1/translation/en

Ce qui était prévisible s’est concrétisé : les traîtres des palaces de Doha et d’Istanbul ont volé la victoire, même si elle est symbolique, de la Résistance palestinienne. Khaled Mechaal, valet de l’émir du Qatar et modèle de trahison, nous a confirmé ce que nous pressentions depuis le début en coiffant la couronne de lauriers qui revient de facto aux factions engagées dans le combat, les authentiques Résistants. Nous assistons au triomphe des salonards résidant, peinards, dans des hôtels 5 étoiles climatisés et qui ont sauvé la face d’Israël en lui permettant de poursuivre sa politique d’apartheid en toute tranquillité.Ce jeu de coulisses macabre implique des forces qui ont un besoin vital de maintenir un certain équilibre, et l’extrême-droite israélienne va certainement tirer son épingle du jeu en gagnant les prochaines élections haut la main. Le Hamas qui avait perdu son influence ces dernières années et était arrivé à un échec politique jamais égalé par son incapacité, entre autres, à payer les fonctionnaires de Gaza depuis des mois, va redorer son blason en jouant sur la fibre d’une victoire avortée. Mahmoud Abbas, coincé à Oslo, peut enfin se dégager et s’empressera de partager le gâteau avec le Hamas. C’est le joker du Qatar et de la Turquie qui négocie désormais l’issue d’une guerre qu’il na jamais menée. La seule lutte d’Abbas et de Mechaal se limite à calculer les intérêts de leurs comptes en banque bien garnis en Suisse, aux USA et ailleurs.

Le message indécent et abject de Mechaal qui félicite ses maîtres du Qatar et de la Turquie et de certains pays arabes n’est rien d’autre qu’une offre de service à des régimes qui ont dévoilé leurs véritables visages de félons. L’aide plus que précieuse de Mechaal a rendu une fausse virginité à des Etats corrompus qui n’ont jamais rien fait pour Gaza. Il a beau remercier la Tunisie, on na pas vu ses copains d’Ennahdha se battre à Gaza, car les islamistes tunisiens, ces « vaillants » djihadistes, ont pris goût comme lui aux hôtels de luxe. Et l’on se demande quel pont aérien va pouvoir déployer Marzouki entre Tunis et Gaza, lui qui pleurniche régulièrement auprès de l’Algérie pour mendier des millions de dollars. En ce qui concerne le faux-jeton d’Erdogan, il n’a toujours pas expulsé l’ambassadeur d’Israël mais par contre il n’a jamais cessé de fournir du carburant aux F16 qui ont bombardé impitoyablement les enfants gazaouis. Quant au fait que Mechaal ne cite pas l’Algérie dans sa liste pourrie, l’Algérie n’a jamais eu d’ambassadeur israélien. Qu’il relise l’histoire pour apprendre que Mohamed Boudia, chef du FPLP, le Martyr des deux Révolutions, était un Algérien, et qu’il a été assassiné par le Mossad. Il était un vrai révolutionnaire, lui, et il ne luttait pas dans le luxe pour les bonnes grâces du maître du jour ou pour un quelconque privilège. Mohamed Boudia a fait trembler les sionistes bien avant que des vendus comme Mechaal ne braillent dans leurs couches de bébés. Relisez l’Histoire, Mr Mechaal, elle s’écrit avec le sang des martyrs et non pas avec la bave des collabos. Soulignons enfin l’ingratitude crasse de Khaled Mechaal envers le Hezbollah qui a offert des armes à la Résistance et l’a encadrée et aidée sans relâche. Alors qu’il apprenne à se taire au lieu de nous sortir des idioties, d’ailleurs on ne parle pas la bouche pleine de crevettes royales ! Abbas, quant à lui, craignait une autre intifada et son énième bassesse écarte le danger qui menaçait son trône précaire installé sur quelques quartiers épars occupés. Ces traîtres, pour assurer leurs profits, n’hésiteront pas à signaler les emplacements des chefs de la Résistance encore vivants considérés comme des empêcheurs de tourner en rond, et la seule vraie résistance capable de lutter avec efficacité sera ainsi éliminée. Les chefs charismatiques de la Résistance qui ont fait de l’ombre à ces dirigeants de pacotille planqués dans les châteaux et les palaces seront sacrifiés. Comme toujours.

La cause palestinienne vient donc de recevoir un coup de poignard dans le dos et le peuple de Gaza, soulagé de ne plus être pilonné par les bombes sionistes, a fait la fête comme le font tous les Arabes qui célèbrent les défaites. Cela fait longtemps que les Arabes n’ont pas goûté le nectar de la victoire. Le bilan de cette guerre est orchestré par Israël lui-même à des fins électorales, mais les sionistes, bien qu’ils jouissent d’un grand soutien au sein des médias de masse à la solde des institutions impérialistes et auprès des régimes arabes pourris, doivent à présent faire face à la réprobation des peuples du monde et à une vaste campagne de boycott. Ils ne s’attendaient pas à cet élan mondial de solidarité qui peut à tout moment se manifester et renverser les équilibres très fragiles du capitalisme et de ses segments que sont l’impérialisme et le sionisme. C’est la seule vraie victoire de Gaza qui s’est cristallisée dans l’élan mondial contre le massacre des innocents, il s’agit là du triomphe de l’humanité sur les équations de l’impérialisme, sur le capital et ses serviteurs, et sur le sionisme qui restent des cibles permanentes pour chaque homme et femme libre. Même si Israël a encore gagné du temps grâce aux larbins du Qatar, de l’Arabie saoudite et de la Turquie, il restera un pays sans avenir dans la région. L’Etat sioniste créé sur un mensonge permanent disparaîtra inéluctablement, car c’est le processus naturel de tous les colonialismes et des empires, n’en déplaise à ses serviteurs zélés, les sionistes arabes qui veulent empêcher l’accomplissement de l’Histoire. La fin de l’Etat sioniste et fasciste d’Israël qui s’est toujours nourri des Etats arabes fantoches et corrompus, est inexorable, et ce n’est pas un pantin comme Mechaal dans son palace à Doha qui va empêcher le parachèvement de ce cycle. Désormais, les peuples peuvent contrer les plans de domination impérialiste dans le monde, et cela, personne ne pourra l’empêcher. L’Histoire ne retiendra que les noms des résistants et des martyrs, pas ceux des traîtres. Décidément, la Révolution algérienne reste le seul modèle pour ces Arabes soumis à l’impérialisme. Pour faire une révolution, il faut des Ben M’Hidi et des Benboulaïd, et non pas des bédouins illettrés et vendus. Apprenez, Messieurs les Arabes, car l’Histoire est implacable et vous finirez colonisés par des nouveaux Lawrence d’Arabie !

La guerre contre Gaza a fait tomber tous les masques et chacun portera le poids de sa responsabilité face à l’Histoire dont la sentence sera sans pitié.

Mohsen Abdelmoumen

Published in Oximity: https://www.oximity.com/article/La-trahison-de-Gaza-une-histoire-arabe-1

and Palestine Solidarité: http://www.palestine-solidarite.org/analyses.mohsen_abdelmoumen.290814.htm

Advertisements