Mois: janvier 2016

Noureddine Boukrouh : « C’est un nouvel écrasement de l’Algérie »

Publié le Mis à jour le

6a01156fb0b420970c01b8d0a5afd6970c-800wi

M. Noureddine Boukrouh. DR.

to translate, click right on the text

por traducir, haga clic derecho sobre el texto

per tradurre, cliccate a destra sul testo

щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

 

Mohsen Abdelmoumen : Dans vos nombreux écrits, vous faites un diagnostic accablant et sans concession de la situation politique et économique de notre pays, l’Algérie. Pourriez-vous nous en dire davantage ?

Noureddine Boukrouh : Un diagnostic est d’abord un état des lieux. Il peut être aussi la recherche d’une pathologie ou la scanographie d’un dysfonctionnement. Quoiqu’il en soit, ce n’est ni l’appareil ni l’instrument qui est accablant mais la réalité scannée, décrite et mesurée. Lire la suite »

Publicités

Ali Benouari : « L’Algérie vit la crise la plus profonde de son histoire »

Publié le Mis à jour le

Ali-Benouari-20

M. Ali Benouari. DR.

to translate, click right on the text

por traducir, haga clic derecho sobre el texto

per tradurre, cliccate a destra sul testo

щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

 

Mohsen Abdelmoumen : En tant qu’économiste et ancien ministre algérien du Trésor, que pensez-vous de la situation économique actuelle de l’Algérie ?

Ali Benouari : L’Algérie vit la crise la plus profonde de son histoire. Non en raison de l’ampleur de ses déficits actuels, car on a vu pire. C’était entre 1986 et 1994, quand le premier effondrement des prix du pétrole avait conduit le pays au rééchelonnement de sa dette extérieure. Le niveau actuel des réserves de change donne une marge de 3 ans, qui permet théoriquement de voir venir, mais la situation est plus grave pour plusieurs raisons. Lire la suite »

Prof. Mel Gurtov: « It’s time for a Reset in US-Saudi Relations. »

Publié le Mis à jour le

Mel

Professor Mel Gurtov. DR.

Mohsen Abdelmoumen: You mentioned in one of your articles the non compliance with the War Powers Resolution by successive American presidents. Does the president of the United States decide alone, including in military interventions abroad? Can we still speak of a democracy in the United States when institutions such as the Congress do not weigh in the decision?

Prof. Mel Gurtov: When it comes to major decisions on war and peace, the US practice, regardless of administration, has been that a small circle of presidential advisers, mostly civilians rather than military, make the decisions. This circumstance is probably true everywhere, and certainly does not qualify as democracy. Lire la suite »

Prof. Mel Gurtov : « Il est temps pour une remise à zéro dans les relations américano-saoudiennes ».

Publié le Mis à jour le

 

 

20151219

Le Professeur Mel Gurtov. DR

English version here:https://mohsenabdelmoumen.wordpress.com/2016/01/16/prof-mel-gurtov-its-time-for-a-reset-in-us-saudi-relations/

por traducir, haga clic derecho sobre el texto

per tradurre, cliccate a destra sul testo

щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Vous évoquez dans un de vos articles le non respect de la War Powers Resolution par les présidents américains successifs. Le président des États-Unis décide-t-il seul, notamment dans le cadre des interventions militaires à l’étranger ? Peut-on encore parler d’une démocratie aux États-Unis lorsque des institutions comme le Congrès ne pèsent pas dans la décision ?

Prof. Mel Gurtov : Lorsqu’il s’agit des décisions majeures sur la guerre et la paix, la pratique des États-Unis, indépendamment de l’administration, consiste en ce qu’un petit cercle de conseillers personnels du Président, surtout des civils plutôt que des militaires, prennent les décisions. Cette condition est probablement vraie partout et ne peut certainement pas être considérée comme de la démocratie. Lire la suite »

Taubira, les moines de Tibhirine, le logement social… et l’Algérie !

Publié le Mis à jour le

actualite2[88169]

Christiane Taubira et Abdelaziz Bouteflika : Rencontre entre colonisés. DR.

to translate, click right on the text

por traducir, haga clic derecho sobre el texto

per tradurre, cliccate a destra sul testo

щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

 

Fin décembre, la ministre française de la Justice, Christiane Taubira, a visité l’Algérie où elle s’est permis d’ouvrir à nouveau la plaie de la décennie rouge et noire en évoquant l’affaire des moines de Tibhirine que l’on continue à utiliser comme du foin pour nourrir les ânes en Algérie et ailleurs. Le but de cette énième exhumation du dossier des moines était de faire pression sur une Algérie exsangue du fait des agissements d’une caste de bougnoules colonisés qui s’assument comme tels en étant aux ordres de la France. Lire la suite »

Robert Hunziker: “The United States of America has never deviated from the Monroe Doctrine”

Publié le Mis à jour le

Robert-Hunziker

Robert Hunziker. DR.

Mohsen Abdelmoumen: How do you explain the failure of all climate conferences? And what is still the utility of these conferences?

Robert Hunziker: The reason for failure of the Conference of the Parties (“COP”) has primarily been a result of sharp differentiation of opinion between “developed countries” and “developing countries” with the latter insisting that the developed countries should carry the burden of resolving, and controlling or reducing planetary climate change as a result of their spewing excessive emissions, principally carbon dioxide (CO2). Lire la suite »

Bonne Année, Résistance !

Publié le Mis à jour le

Résistants-2

to translate, click right on the text

por traducir, haga clic derecho sobre el texto

per tradurre, cliccate a destra sul testo

щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

L’année 2015 s’est achevée avec son lot de douleurs, de sacrifices, de déceptions, de trahisons, de guerres et de sang mais aussi de résistance. J’ai été confronté à une situation très critique qui consistait à garder les positions, à être une sentinelle contre l’impérialisme, le sionisme, le capitalisme, et leurs nombreux valets. Dans ce combat, j’ai connu divers périls allant de perquisitions jusqu’à une tentative d’assassinat, des menaces de mort ajoutées à des menaces d’emprisonnement me visant personnellement et dont j’ai été averti par certaines personnes que je remercie pour m’avoir informé et auxquelles j’ai répondu que je ne faisais que défendre les intérêts de ma patrie.

Lire la suite »