La Ballade des Panama Papers

Publié le

panamapapers

DR.

– Panam, Panam, Paname. Allo, Ali El Goudrone (Ali Haddad) ? C’est moi, Saïd Moul Estah (Saïd Bouteflika). Panam, Panam, Paname. Tu as vu la liste ?

– La liste de quoi, Saïd ? La liste des gagnants du Loto ?

– Non, idiot, la liste des Panama Papers.

– C’est quoi, les Panama Papers ?

– Tu le fais exprès, imbécile ? Où es-tu en ce moment ?

– Je suis au QG, chez les Kouninef.

– D’accord, j’arrive, tous chez les Kouninef. Mobilise tout le monde. Je suis sûr que c’est un coup du Big Data.

– C’est qui Big Data? Il roule pour Toufik ? Flingons le Big Data !

– Non, j’ai mieux. Accusons le Big Data d’avoir tiré sur moi et d’avoir crevé le pneu de la charrette de mon frère. Panam, Panam, Paname. Tout le monde est là ?

– Oui, sauf Mandela.

– Dis-moi, Kouninef a déjà sa perruque ? Panam, Panam, Paname…

– Oui, il a aussi mis sa robe.

– Nous devons réfléchir. Il nous faut absolument une diversion.

– J’ai une idée ! Que penses-tu d’un match de foot ? Je peux faire jouer mon équipe. One two three, viva Panama !

– Crétin ! Tu crois que c’est le moment de rigoler ? Appelle Ouyahia pour qu’il organise une conférence de presse pour cogner sur Saïdani. Et puis appelle Saïdani pour organiser une contre-conférence de presse pour cogner sur Ouyahia.  Dis-leur de parler de la main étrangère. Appelle aussi Chakib Khelil pour qu’il cogne sur les deux. Il est où au fait ?

– Il est dans une zaouia off shore dans le fin fond du désert.

– Alors appelle Najat pour qu’elle le joigne, et qu’elle ne vienne pas dire qu’elle est trop occupée avec la Pearl Partners Ltd. Il faut dissimuler le cadavre.

– Mais le cadavre, c’est tout le pays ! On a pu dissimuler plein de choses, mais tout un pays !

– Pourvu que les gueux n’en sachant rien. Il nous faut quelque chose du même type que la photo de Valls. Invitons le président du Mozambique ou du Lesotho, ceux à qui on a effacé les dettes. Il nous doivent bien ça. Panam Panam Paname.

– Je t’aime moi non plus.

– Ce n’est pas le moment. Panam Panam Paname. Le big boss a décidé…

– Quel big boss ? C’est toi le Big Boss.

– Le Capital, idiot, pas moi ! Il a décidé qu’aucun dollar ne sera dissimulé. On est dans la mélasse.

Que peuvent les mots contre le Big Data ? Panam, Panam, Paname, Panama Papers.

Affaire à suivre…

Mohsen Abdelmoumen

Published in Oximity, May 10, 2016:https://www.oximity.com/article/La-ballade-des-Panama-Papers.-1

Publicités