Algérie – Israël : la normalisation !

Publié le Mis à jour le

Sans-titre-2

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

De nombreux évènements récents nous amènent sur la piste d’une normalisation entre l’Algérie et Israël. En effet, ces deux derniers mois ont vu la visite, révélée par la presse algérienne, d’un journaliste israélien proche du CRIF, suivie par le déplacement du président de la Côte d’Ivoire Ouattara accompagné de sa femme Dominique Nouvian, une sioniste militante pour Israël, ensuite l’organisation du sommet anglo-algérien chapeauté par des sionistes. Tous ces éléments mis bout à bout révèlent une position manifeste de rapprochement avec Israël qui n’est pas le fruit du hasard et qui constitue un véritable précédent dans l’histoire de l’Algérie depuis l’indépendance.

Début avril, lors de son voyage officiel à Alger, Manuel Valls a entraîné dans son sillage le journaliste israélo-français Gidéon Kutz du journal israélien Maariv, lequel a traité dans un long article tous les sujets allant de la maladie du président Bouteflika à la situation du pays. Qui a invité ce journaliste sioniste en Algérie ? Qu’il se soit introduit sur le territoire sous couverture française ne nous intéresse pas, le fait est là, il a obtenu un visa.

Début mai, ce fut la visite d’Alassane Ouattara, accompagné de son épouse Dominique Nouvian Ouattara, née en 1953 à Constantine et fille d’un soldat de l’armée française, Guy Nouvian, qui a créé les milices armées franco-sionistes (OAS) spécialisées dans le meurtre et le kidnapping des militants algériens du FLN et de tous les sympathisants de la cause nationale. Parmi ces miliciens figurait Enrico Macias et son beau-père Raymond Leyris. Dominique Nouvian Ouattara a obtenu la nationalité israélienne par sa mère qui était juive sépharade. Faut-il rappeler que c’est le sioniste Sarkozy qui a placé Ouattara et sa femme au pouvoir en Côte d’Ivoire pour leur allégeance à la France et à Israël ? Quoi qu‘il en soit, le régime de Bouteflika a honoré une citoyenne israélienne lors de sa visite à Constantine, où elle a visité l’école primaire qu’elle avait fréquentée dans son enfance, à quelques rues de la maison familiale d’Abdelmalek Sellal.

Le 22 mai à Alger a eu lieu le forum algéro-britannique sur l’investissement, où étaient présent 190 hommes d’affaires britanniques. Ce sommet que les gouvernements respectifs ont présenté comme un évènement économique majeur faisait suite à un premier forum qui s’était tenu à Londres en décembre 2014 en présence de près de 500 entrepreneurs des deux pays. La présidente du conseil d’affaires algéro-britannique (Algerian British Business Council – ABBC), Lady Olga Maitland, amie de l’ambassadeur d’Algérie à Londres, le sulfureux Amar Abba, a nommé Sir Sherard Cowper-Coles président d’honneur de ce conseil d’affaires. Cet ancien représentant spécial du ministre des Affaires étrangères britannique en Afghanistan et au Pakistan est actuellement conseiller auprès du PDG du Groupe HSBC, après un passage chez BAE Systems comme directeur du développement international. Ancien ambassadeur britannique à Tel Aviv de 2001 à 2003 et à Ryad jusqu’en 2006, il parle couramment l’arabe et le hébreu. Comme l’a cité The Jewish Chronicle dans un article daté du 22/11/2012, son amour immodéré pour l’état sioniste l’a poussé à noter dans ses mémoires publiées sous le titre « Ever the Diplomat: Confessions of a Foreign Office Mandarin « , qu’il est très fier que sa marraine, sioniste acharnée, ait donné son sang pour les soldats israéliens pendant la guerre de 1967. Il est plus israélien que les Israéliens eux-mêmes, au point où le ministre des Affaires étrangères Jack Straw a exigé qu’il rentre à Londres à cause de ses positions partiales outrancières en faveur de l’État sioniste d’Israël qui n’étaient pas celles d’un diplomate. C’est donc à l’hôtel El Aurassi d’Alger que Cowper-Coles a été honoré en ouvrant le congrès des hommes d’affaire algéro-britanniques sous le regard bienveillant d’Abdelmalek Sellal et des autres ministres algériens, ainsi que des différents hommes d’affaire algériens menés par Ali Haddad el kharay. Qui a initié cette soi-disant coopération algéro-britannique qui ne mène à rien puisque chacun sait que l’Algérie est bloquée de haut en bas ?

Voilà où nous mène la politique de compromission de Saïd Bouteflika et de son amant servile Ali Haddad, et un gouvernement qui prétend soutenir la cause de la Palestine. Bande d’hypocrites et de traîtres, autorisez l’implantation d’une ambassade israélienne à Alger plutôt que de faire vos coups en douce ! Assumez vos actes perfides devant le peuple algérien !

Nous sommes devant le fait accompli. Au moment où Ken Loach, Roger Waters et bien d’autres affirment courageusement leur soutien au mouvement de boycott d’Israël et aux BDS, le gang des Bouteflika accueille les sionistes à bras ouverts, car ces divers éléments nous indiquent qu’une normalisation algéro-israélienne qui ne dit pas son nom est en train de s’accomplir et est à inscrire dans le bilan d’Abdelaziz Bouteflika. Son frère, sa famille, ses larbins, sont tous coupables de ce fait, et ce sont eux, et rien qu’eux, les mains et même les pieds de l’étranger. Nous sommes bien loin de l’Algérie des révolutionnaires qui soutenait les causes justes !

Mohsen Abdelmoumen

Published in Oximity, May 30, 2016:https://www.oximity.com/article/Alg%C3%A9rie-Isra%C3%ABl-la-normalisat-1

In Palestine Solidarité:http://www.palestine-solidarite.org/analyses.mohsen_abdelmoumen.300516.htm

 

 

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Algérie – Israël : la normalisation ! »

    […] le 30 mai 2016De nombreux évènements récents nous amènent sur la piste d’une normalisation entre […]

Les commentaires sont fermés.