Macron chez les Bougnoules ou l’Algérie du déshonneur.

Publié le Mis à jour le

haddad-macron

Le poulain des Rothschild Emmanuel Macron et son serf Ali Haddad. DR.

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Et voilà que le laquais des Rothschild et de Bildelberg, Emmanuel Macron, déboule en Algérie et nous offre des scènes qui nous rappellent l’épisode ténébreux de la nuit coloniale en se donnant des airs de gouverneur général d’une Algérie réduite à l’état de sous-préfecture française grâce au règne de la fratrie des Bouteflika. Autour de ce Macron excessivement insignifiant dans son propre pays mais chevalier blanc dans les territoires d’outre-mer, à savoir l’Algérie de nos ancêtres souillée à jamais par le règne des usurpateurs que sont Saïd, Nacer, Abdelaziz Bouteflika et les eunuques qui composent leur cour, grouille une multitude de bougnoules larbinisés. Pauvre Algérie, jadis terre de résistance et de luttes mémorables, livrée à des petits banquiers tapineurs pour les 1 %. Le Gaulois Macron redébarque et pollue la baie d’Alger en s’essuyant les pieds sur la paillasse Ali Haddad et Cie, et à travers eux, sur toute la nation algérienne, répandant son venin sur les « bienfaits de la colonisation », omettant les enfumades, les camps de concentration, les zones interdites, les essais nucléaires et les oreilles de nos ancêtres offertes en trophée à leur empereur par les maréchaux de France assassins du peuple algérien. Leur descendant Emmanuel Macron, qui s’inscrit dans la continuité de la colonisation, vient nous offrir un show électoral qui dépasse les limites de l’agression en insultant une révolution, un peuple et ses sacrifices, dans le silence des autorités composées de castrés sans honneur. Algérie, toi l’étoile filante de la Méditerranée qui a séduit tant de valeureux guerriers qui t’ont offert leur vie, tu vaux mieux que cela. J’ai mal dans mon algérianité. La leçon majeure à tirer de cette visite, c’est que les bougnoules castrés colonisés ne méritent ni leur indépendance ni le sacrifice de nos martyrs. Les Macron et autres soudards du capital ont profané à jamais notre saint recueillement sur le sang de nos aïeux en nous offrant une coopération des 1%, les oligarques et affameurs des peuples, avec les nouveaux riches qui ont saigné notre patrie. Et l’empire se régénèrera à travers la sainte alliance de ses supplétifs, symbolisée par cette rencontre entre Macron le maître gaulois et Ali Haddad le valet. Le CAC 40 et le Medef ont envoyé leur champion pour consolider la conquête, non seulement de l’Algérie, mais de toute l’Afrique, le cheval de Troie étant les oligarques algériens, avec à leur tête le prête-nom de Saïd Bouteflika, Ali Haddad. Néanmoins, les Macron et ses complices subiront le même sort que les maréchaux de France et autres brutes qui ont réduit notre peuple à l’esclavage par le code infâme de l’indigénat, nous les assurons que l’Algérie n’est pas à vendre comme certains le leur ont promis et que le souffle millénaire de la résistance ne mourra jamais. Et comme vos aïeux colonialistes ont été déracinés, nous allons vous éradiquer, vous et vos relais en Algérie. Cette visite a eu un seul mérite, celui d’abattre toutes les cartes de l’oligarchie. Le combat ne fait que commencer. Gloire à nos martyrs !

Mohsen Abdelmoumen

Published in Oximity:https://www.oximity.com/article/Macron-chez-les-Bougnoules-ou-l-Alg-1

Publicités

Une réflexion au sujet de « Macron chez les Bougnoules ou l’Algérie du déshonneur. »

    […] via Macron chez les Bougnoules ou l’Algérie du déshonneur. — Algérie Résistance […]

Les commentaires sont fermés.