Mois: mars 2017

Prof. Harry Targ: « The neoliberals and the neocons are working together to undermine the new Trump administration »

Publié le Mis à jour le

Harry Targ 3

Prof. Harry Targ. D.R.

Mohsen Abdelmoumen: Your book « International Relations in a World of Imperialism and Class Struggle » is for me relevant and especially visionary.In your opinion, what are the most effective tools to fight against the ultra-liberalism and imperialism?

Prof. Harry Targ: That book was written to challenge the dominant discourse among those of us who study international relations. Reigning paradigms—realism, liberalism, and behavioral science—did not address imperialism, dominance, and dependency. The book was written in the early 1980s and reflected my growing engagement with theories of imperialism, particularly Lenin, and dependency, primarily scholar/activists from the Global South such as Walter Rodney, Samir Amin, Andre Gunter Frank, Fernando Cardoso and others. I wanted researchers and teachers of international relations in North America to incorporate these theories into how we looked at the world. Most importantly, I wanted our students to be confronted with ideas about imperialism and dependency, particularly the predominant imperial power of the United States. Lire la suite »

Prof. Harry Targ : « Les néolibéraux et les néoconservateurs travaillent ensemble pour miner la nouvelle administration Trump »

Publié le Mis à jour le

harry-targ2

Prof. Harry Targ. D.R.

English version here: https://mohsenabdelmoumen.wordpress.com/2017/03/24/prof-harry-targ-the-neoliberals-and-the-neocons-are-working-together-to-undermine-the-new-trump-administration/

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Votre livre publié « International Relations in a World of Imperialism and Class Struggle » est pour moi pertinent et surtout visionnaire. Quelles sont d’après vous les outils les plus efficaces pour combattre l’ultralibéralisme et l’impérialisme ?

Prof. Harry Targ : Ce livre a été écrit pour contester le discours dominant parmi ceux d’entre nous qui étudient les relations internationales. Les paradigmes régnants – le réalisme, le libéralisme et la science comportementale – ne traitent pas de l’impérialisme, de la domination et de la dépendance. Le livre a été écrit au début des années 1980 et reflète mon engagement croissant avec les théories de l’impérialisme, en particulier de Lénine, et de la dépendance, principalement des chercheurs-activistes de l’hémisphère sud comme Walter Rodney, Samir Amin, André Gunter Frank, Fernando Cardoso et d’autres. Je voulais que les chercheurs et les professeurs de relations internationales en Amérique du Nord incorporent ces théories dans la manière dont nous regardions le monde. Plus important encore, je voulais que nos étudiants soient confrontés à des idées sur l’impérialisme et la dépendance, en particulier le pouvoir impérial prédominant des États-Unis. Lire la suite »

Dr. Jacques Sapir: « The struggle for the sovereignty of Nations is now decisive »

Publié le Mis à jour le

Jacques Sapir

Dr. Jacques Sapir. DR.

Mohsen Abdelmoumen: In your book « Les économistes contre la Démocratie: Pouvoir, Mondialisation et Démocratie » (Economists Against Democracy: Power, Globalization and Democracy), you are very critical of economists. Can you explain why?

Dr. Jacques Sapir: It is mainly because economists have appropriated a power that is not theirs. They have indeed penetrated the inner workings of the ruling apparatus. This is true at the State level, as to that of major international organizations, whether it is in the European Union, the OECD or the WTO. They are thus increasingly inclined to intervene on all social and political problems. But when they occur, it is by mixing an experts position and a position of political actors. This poses an immediate problem. Lire la suite »

Le Dr. Jacques Sapir : « La lutte pour la souveraineté des Nations est aujourd’hui décisive »

Publié le Mis à jour le

Jacques Sapir1

Le Dr. Jacques Sapir. DR.

English version here:https://mohsenabdelmoumen.wordpress.com/2017/03/16/dr-jacques-sapir-the-struggle-for-the-sovereignty-of-nations-is-now-decisive/

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

 

Mohsen Abdelmoumen : Dans votre livre « Les économistes contre la démocratie : Pouvoir, mondialisation et démocratie », vous êtes très critique envers les économistes. Pouvez-vous nous expliquer pourquoi ?

Dr. Jacques Sapir : C’est essentiellement parce que les économistes se sont approprié un pouvoir qui ne leur revient pas. Ils ont en effet pénétré les rouages des appareils de décision. Ceci est vrai à l’échelle des États, comme à celle des grandes organisations internationales, qu’il s’agisse de l’Union européenne, ou de l’OCDE ou de l’OMC. Ils sont ainsi de plus en plus portés à intervenir sur l’ensemble des problèmes sociaux et politiques. Or, quand ils interviennent, c’est en mélangeant une position d’experts et une position d’acteurs politiques. Cela pose un problème immédiat. Lire la suite »

Élections législatives de la chkara en Algérie : tous à la mangeoire !

Publié le

gateau_572579721

L’Algérie: chacun veut sa part de gâteau. DR.

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Ces derniers temps, le peuple algérien est assommé par des déclarations sans contenu ni importance de la part de certains porteurs de costume-cravate qui évoluent dans le souk de la « boulitique » en Algérie – parce qu’il faut bien reconnaître qu’il n’y a pas de politique dans notre pays, donc j’appellerai ces gesticulations de la boulitique. Et bien entendu, ces déclarations sont immédiatement relayées par les médias qui sont d’une médiocrité crasse, qui n’ont aucune influence et qui ne font que ramasser les miettes que leur distribue Hamid Grine, la pute de la pub. Lire la suite »

Dr. Colin Ross: “The doctors deliberately create a mental disorder for military purposes”

Publié le Mis à jour le

 

colin-ross-11

Dr. Colin Ross. DR.

Mohsen Abdelmoumen: Your book « The CIA Doctors: Human Rights Violations by American Psychiatrists » is traumatic and reveals the criminal experiences of the CIA on American human subjects. How Doctors were they able to participate in these experiences?

Dr. Colin Ross: I think the doctors participated for a variety of reasons: patriotism; the Cold War mentality; money; prestige among colleagues; the thrill of being a « spy »; academic promotion via grants and papers; sadism; and curiosity. All this had to be accompanied by rationalizations and denial. Lire la suite »

Dr. Colin Ross : « Les médecins créent délibérément un trouble mental à des fins militaires »

Publié le Mis à jour le

 

colin-ross

Le Dr. Colin Ross. DR.

English version here:https://mohsenabdelmoumen.wordpress.com/2017/03/02/dr-colin-ross-the-doctors-deliberately-create-a-mental-disorder-for-military-purposes/

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

 

Mohsen Abdelmoumen : Votre livre «The CIA Doctors: Human Rights Violations by American Psychiatrists» est traumatisant et révèle les expériences criminelles de la CIA sur des sujets humains américains. Comment des médecins ont-ils pu participer à ces expériences ?

Dr. Colin Ross : Je crois que les médecins y ont participé pour diverses raisons: le patriotisme, la mentalité de la guerre froide, l’argent, le prestige parmi les collègues, le frisson d’être un «espion», la promotion académique par le biais de subventions et de documents, le sadisme, et la curiosité. Tout cela devait être accompagné de justifications et de déni. Lire la suite »