Jour: 25 mai 2017

Alain Rodier: « The only certainty is that chaos will persist »

Publié le Mis à jour le

Alain Rodier1

Alain Rodier. DR.

Mohsen Abdelmoumen: You are the author, among others, of “Grand angle sur le terrorisme” (Wide Angle on Terrorism) and “Grand angle sur la mafia” (Wide Angle on Mafia). In these two very relevant books, you analyze terrorism and mafias, which brings us back to the links between these two phenomena. One is talking more and more about hybrid terrorism related to serious criminality, what is your opinion on that?

Alain Rodier: The term « hybrid terrorism » emerged to highlight the links between terrorist movements and crime in general and organized in particular. A first phenomenon is well known: that of the petty criminals who enter into terrorism. Interest is then reciprocal. Different « losers » see it as a way of « fulfill oneself » by getting out of their criminal anonymity by espousing a cause that, in their vast majority, they do not know. What is amazing is that they are not only able to give their lives for this cause (like almost all active soldiers), but that their essential aim is martyrdom. Apart from Japanese suicide bombers, modern history knows no similar cases. The great question that is posed and which has not yet been answered satisfactorily is: why? Lire la suite »

Publicités

Alain Rodier : « La seule certitude est que le chaos va perdurer »

Publié le Mis à jour le

Alain Rodier2

Alain Rodier. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Vous êtes l’auteur, entre autres, de « Grand angle sur le terrorisme » et de « Grand angle sur les mafias ».  Dans ces deux livres très pertinents, vous analysez le terrorisme et les mafias, ce qui nous renvoie aux liens entre ces deux phénomènes. On parle de plus en plus d’un terrorisme hybride lié à la grande criminalité, quel est votre avis à ce sujet ?

Alain Rodier : L’expression « terrorisme hybride » est apparue pour souligner les liens qui existent entre des mouvements terroristes et le crime en général et organisé en particulier. Un premier phénomène est bien connu : celui des petits délinquants qui versent dans le terrorisme. L’intérêt est alors réciproque. Différents « paumés » y voient une manière de se « réaliser » en sortant de leur anonymat criminel en épousant une cause que, dans leur immense majorité, ils ne connaissent pas. Ce qui est époustouflant c’est que non seulement ils sont capables de donner leur vie pour cette cause (comme à peu près tout les militaires d’active), mais que leur but essentiel est le martyre. En dehors des kamikazes japonais, l’Histoire moderne ne connaît pas de cas semblables. La grande question qui est posée et qui n’a, à ce jour, pas trouvé de réponse satisfaisante est : pourquoi ? Lire la suite »