Mois: août 2017

Dr. Wayne Ross: « The fear created by precarious existence in the neoliberal world discourages critical thinking »

Publié le Mis à jour le

Wayne Ross

Dr. Wayne Ross. DR. (Photo: Documento News Athens, Greece)

Mohsen Abdelmoumen: In your book Neoliberalism and education reform, you make an alarming observation of the era of neoliberalism. Can we have a school of knowledge under a neoliberal policy? Simply, can we have an education under the neoliberal yoke? Are neoliberalism and education compatible?

Dr. Wayne Ross: In short, the answer in no, education and neoliberalism are not compatible. At root this incompatibility stems from the antipathetic relationship between capitalism and democracy, but let me elaborate on education and neoliberalism. Lire la suite »

Dr. Wayne Ross : « La peur créée par l’existence précaire dans le monde néolibéral décourage la pensée critique »

Publié le Mis à jour le

 

Wayne Ross.

Dr. Wayne Ross. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Dans votre livre « Néolibéralisme et réforme de l’éducation », vous faites un constat alarmant de l’ère du néolibéralisme. Peut-on avoir une école du savoir sous une politique néolibérale ? Tout simplement, peut-on avoir une éducation sous le joug néolibéral ? Le néolibéralisme et l’éducation sont-ils compatibles ?

Dr. Wayne Ross : En bref, la réponse est non, l’éducation et le néolibéralisme ne sont pas compatibles. À l’origine, cette incompatibilité résulte de la relation contradictoire entre le capitalisme et la démocratie, mais permettez-moi de préciser ma pensée concernant l’éducation et le néolibéralisme. Lire la suite »

Le sultan usurpateur Saïd Bouteflika et ses eunuques

Publié le Mis à jour le

n-SAID-ALI-HADDAD-large570

Saïd Bouteflika et Ali Haddad lors de l’enterrement de Redha Malek au cimetière d’El Alia. DR.

Saïd Bouteflika le sado-maso, Ali Haddad el zella et Madjid Sidi Saïd l’alcoolique ont offert aux Algériens un spectacle obscène lors des funérailles de Redha Malek au cimetière d’El Alia. Ces fils de catins qui ne respectent ni les morts ni les vivants, non contents d’avoir pillé, souillé, saigné l’Algérie, se sont fait remarquer en s’esclaffant après l’enterrement du défunt Redha Malek, figure historique et homme d’État respecté. Ces canailles ont confondu le cimetière d’El Alia avec la villa des Kouninef ou un cabaret des copains coquins. Lire la suite »