Jour: 11 novembre 2017

Solidarité totale avec Hadda Hazem

Publié le

______.8vnie2qegw00884go4ssc84cs.daot514tdao8s8kwog08wk0wc.th

Hadda Hazem, journaliste et directrice d’El-Fadjr. DR.

Je viens d’apprendre avec une colère sans limite que mon amie et collègue Hadda Hazem, journaliste et directrice du journal El-Fadjr, vient d’entamer une grève de la faim parce qu’elle subit à travers son entreprise une véritable asphyxie économique car elle a osé dire une vérité que tout le monde connaît, à savoir qui gouverne l’Algérie. Je demande aux autorités algériennes de revenir à la raison, de laisser cette journaliste tranquille et de s’occuper des gangsters qui ont pillé et ruiné l’Algérie. Ahchmou ala Ardakoum ! Vous comptez vous en prendre à tous ceux qui disent la vérité  et à tous ceux qui sont propres et intègres ? Je me rappelle que mon amie Hadda se plaignait déjà de problèmes par rapport à la publicité la dernière fois que je l’ai rencontrée il y a quelques années. Elle m’avait confié qu’elle ne pourrait pas supporter longtemps cette pression. Maintenant, dites-nous, vous les usurpateurs au pouvoir : l’argent de la pub est-elle la propriété de votre famille ? Etes-vous propriétaires de l’Algérie ? Dans ce cas, montrez-nous l’acte de propriété et je m’engagerai à ne plus écrire un mot sur l’Algérie. Bande de cloportes ! Vous en prendre à cette dame ne vous mènera nulle part. Je tiens à dire à Hadda que si elle me demande une campagne de solidarité mondiale, je la lui offrirai. J’espère que vous avez tous reçu le message 5/5. Honte à la presse algérienne qui ne s’est jamais montrée solidaire avec les journalistes harcelés et lésés, mais par contre qui excelle dans son rôle de catin servile du pouvoir corrompu.
Lire la suite »

Publicités