Jour: 17 juin 2018

Raoul Hedebouw: “We are seeing a war between the imperialist bloc and independent countries that can unfortunately lead to a global conflict.”

Publié le Mis à jour le

Raoul Hedebouw2

Raoul Hedebouw. DR.

Mohsen Abdelmoumen: In the book you co-wrote with Peter Mertens « Priorité de gauche, pistes rouges pour sortie de crise” (Left-wing priority. Red slopes for crisis resolution), you talk about the neoliberal drift and you propose an alternative. Do you think that the systemic crisis of capitalism offers prospects for the constitution of a real fighting left that frames the workers’ struggle?

Raoul Hedebouw:  Yes, it seems clear to me. We would do well to analyze the sequence in which we find ourselves, that is to say at the beginning of the 1990s with the fall of the Berlin Wall and the socialist countries, the neoliberals created a sequence that was the one where there was no alternative, the famous TINA (note: There is no alternative), and we must note that the 2008 banking crisis has reopened many prospects for discussion. And since 2008 and the banking crisis, there are many more prospects for debates and openings to go beyond capitalism. And we clearly see that there is a dynamic at the youth level, at the union level, where there is much more energy to debate this subject. It’s not by chance that Marx’s book « The Capital » has become a bestseller in the United States, Japan and France. Lire la suite »

Publicités

Raoul Hedebouw : « Nous sommes en train de voir une guerre entre bloc impérialiste et pays indépendants qui peut malheureusement déboucher sur un conflit mondial. »

Publié le Mis à jour le

POLITICS LIEGE FIRST MAY PTB

Raoul Hedebouw. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Dans le livre que vous avez coécrit avec Peter Mertens « Priorité de gauche. Pistes rouges pour sortie de crise », vous parlez de la dérive néolibérale et vous proposez une alternative. Pensez-vous que la crise systémique du capitalisme offre des perspectives vers la constitution d’une vraie gauche combattante qui encadre la lutte ouvrière ?

Raoul Hedebouw : Oui, cela me paraît clair. On ferait bien d’analyser la séquence dans laquelle on se trouve, c’est-à-dire début des années 1990 avec la chute du mur de Berlin et des pays socialistes, les néolibéraux ont créé une séquence qui était celle ou il n’y avait plus d’alternative, le fameux TINA (NDLR : There is no alternative), et il faut constater que la crise bancaire 2008 a rouvert beaucoup de perspectives de discussion. Et depuis 2008 et la crise bancaire, il y a beaucoup plus de perspectives de débats et d’ouvertures pour aller au-delà du capitalisme. Et l’on voit clairement qu’il y a une dynamique que ce soit au niveau de la jeunesse, au niveau syndical, où il y a beaucoup plus d’entrain pour débattre de ce sujet. Ce n’est pas pour rien que le livre « Le Capital » de Marx est redevenu un best seller aux États-Unis, au Japon et en France. Lire la suite »