Jour: 24 avril 2020

Prof. Abderrahmane Mebtoul: “We have witnessed a veritable planetary hecatomb and the world will never be the same again.”

Publié le Mis à jour le

Mebtoul1.jpg.

Professor A. Mebtoul. DR.

Mohsen Abdelmoumen: What is your assessment of the coronavirus epidemic in Algeria?

Prof. Abderrahmane Mebtoul: In Algeria, the epidemic is combined with a more structural factor, which is the increase of the geopolitical risk. The coronavirus epidemic affects all continents where the total population by geographical area in 2019 is distributed as follows: Asia (59.7%) with 4,504,428,000 inhabitants, Africa (16.6%) with 1,256,268,000 inhabitants, Europe (9.8%) with 742,074,000 inhabitants, South America (5.3%) plus North America (4.7%) and Oceania (0.5%) with 645,593,000 inhabitants. This epidemic is causing an irreversible economic crisis for 2020, whose repercussions are expected to last with shock waves for 2021, if the disease is contained before September/October 2020, the majority of experts foresee a second wave, or even a third wave in case the containment is not respected. Lire la suite »

Prof. Abderrahmane Mebtoul : « Nous avons assisté à une véritable hécatombe planétaire et le monde ne sera plus jamais comme avant. »

Publié le Mis à jour le

Mebtoul1.jpg.

Professeur A. Mebtoul. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Quel est votre constat sur l’épidémie du coronavirus en Algérie ?

Prof. Abderrahmane Mebtoul : En Algérie, l’épidémie se combine avec un facteur plus structurel qui est l’augmentation du risque géopolitique. L’épidémie de coronavirus touche tous les continents où la population totale par zone géographique en 2019 est répartie de la façon suivante : l’Asie (59,7%) avec 4 504 428 000 d’habitants, l’Afrique (16,6%) avec 1 256 268 000 d’habitants, l’Europe (9,8%) avec 742 074 000 d’habitants, l’Amérique du Sud (5,3%) plus l’Amérique du Nord (4,7%) et l’Océanie (0,5%) avec 645 593 000 d’habitants. Cette épidémie entraîne une crise économique irréversible pour 2020, dont les répercussions risquent de durer avec des ondes de choc pour 2021, si la maladie est circonscrite avant septembre/octobre 2020, la majorité des experts prévoyant une seconde vague, voire une troisième vague en cas ou le confinement ne serait pas respecté. Lire la suite »