Ziad Medoukh : « L’Algérie est le seul pays arabe dont le gouvernement et le peuple soutiennent la cause palestinienne »

Publié le

Ziad Medoukh 53999

Toute l’humanité subit le Covid 19. Comment expliquez-vous le traitement inhumain que subit le peuple palestinien à Gaza privé de tout et qui continue de subir le blocus criminel de l’entité sioniste d’Israël ? 

Même si la situation est maitrisée et sous contrôle dans la bande de Gaza, un an après le début de l’épidémie au niveau de nombre de décés-570 morts- et le nombre de personne infectée par le Covid-19- presque 12500 personnes- jusqu’à mi-mars 2021,  par rapport  à  la Cisjordanie occupée et  Israël, mais les conséquences économiques et sociales ont été désastreuses sur plus de deux millions d’habitants dans cette région sous blocus israélien inhumain depuis plus de 14 ans, une région oubliée par le reste du monde 

Cependant le pire pendant cette crise sanitaire dans la bande de Gaza était le maintien du blocus par les autorités militaires israélienne,  la poursuite des agressions israéliennes contre les civils et le silence complice de la communauté internationale officielle qui n’ a rien fait pour aider les Palestiniens de Gaza pour supporter cette situation sans précédent et pour arrêter la souffrance de ces habitants qui vivent dans  une région asphyxiée et étouffée par les mesures atroces prises par les forces d’occupation israéliennes contre la population civile depuis 14 ans dans une région au système sanitaire  en faillite ,accentué par le manque de personnel médical, et le manque d’équipements médicaux en raison du blocus et de la fermeture des passages.  

La bande de Gaza possède uniquement 55 lits en soins intensifs, et 50 appareils de réanimation dans tous les hôpitaux de cette région encerclée, car les forces d’occupation israéliennes refusent l’entrée du matériel médical, et les pièces de recharge pour ces appareils, sans oublier le manque de personnels soignants ; s’ajoutent à cela, les coupures permanentes d’électricité et l’eau potable contaminée et impropre à la consommation humaine. 

L’armée israélienne a renforcé son blocus inhumain sur cette région abandonnée sans prendre en considération les effets de cette crise sanitaire, elle ’empêche l’entrée de beaucoup de biens et marchandises dans la bande de Gaza, à l’exception de quelques produits alimentaires et médicaux, et elle suspend souvent les livraisons de fioul, des carburants et du gaz. 

Et récemment, avec l’interdiction par ordre militaire israélien de faire entrer les vaccins russes dans la bande de Gaza, des vaccins achetés par l’autorité palestinienne qu’elle a commandés, en fait, seulement 2000 doses envoyées par Ramalah et suite aux pressions de l’OMS fin février 2021, ont été autorisées d’entrer dans l’enclave, c’est scandaleux, si on sait la liste de centaines de produits et de matériels qui sont interdits de passer dans cette région sous blocus. 

En mars 2020, et après la découverte de premiers cas infectés par le virus dans la bande de Gaza, les autorités israéliennes ont refusé l’entrée de kit de dépistage, et des lits de réanimation dans cette région oubliée par le reste du monde. 

Un an après , et malgré plusieurs mesures préventives prises par les autorités locales pour freiner la propagation du virus dans cette région, comme les centres de quarantaines,  l’état d’urgence décrété pendant plusieurs mois, le couvre-feu  imposé le soir presque la moitié de l’année, l’interdiction de déplacement entre les villes, et la fermeture totale des marchés et  lieux public,  et malgré le sens de responsabilité chez les habitants qui ont respecté ces mesures même très strictes, et qui ont appliqué à la lettre les consignes sanitaires qui ont enfermé la population civile avec le double confinement,  cependant, la situation est toujours préoccupante dans une région très étroite et très peuplée aux immeubles qui se côtoient, et  au système sanitaire en faillite totale , et qui subit des agressions israéliennes au quotidien. 

Néanmoins, dans ce contexte particulier marqué par le blocus et le manque de moyens, il est difficile de tout maitriser et contrôler. Ce qui a accru les souffrances de la majorité des habitants de cette enclave isolée et a alourdi leurs charges financières. 

La situation économique est en détérioration complète, la vie commerciale est paralysée, et les pertes économiques sont très lourdes estimées à des dizaines de millions d’euros. Tous les secteurs économiques et commerciaux de l’enclave palestinienne ont connu un déclin important : leur capacité de production a diminué de 90 % au cours de cette dernière année en raison de la faiblesse du pouvoir d’achat des habitants, qui se limitent aux dépenses de première nécessité. 

Le double confinement pour les habitants de Gaza n’est pas nouveau, cependant, dans ce contexte, et pendant cette crise humanitaire, la souffrance dépasse les limites. 

Un aspect remarquable est la solidarité familiale et sociale, les voisins s’entraident énormément pour fournir de l’eau, ou recharger les lampes pour les autres quand le courant revient chez eux. 

La peur, l’inquiétude, et l’isolement, sont les effets psychologiques de cette situation catastrophique sur toute une population civile abandonnée. 

La poursuite de cette crise de Covid-19 en 2021 sans solution radicale, va sans aucun doute accroître les difficultés pour ces Palestiniens qui souffrent déjà d’un blocus israélien inhumain et de la poursuite des agressions israéliennes contre les civils de Gaza. 

Mais devant cette injustice, devant de telles souffrances, nous restons impuissance, nous n’avons pas d’autre choix que de supporter et de résister en attendant un changement. 

Le sentiment de l’enfermement et de l’isolement est un sentiment terrible ! Et les Palestiniens de Gaza sont les mieux placés pour sentir ce sentiment, eux les enfermés dans leur prison à ciel ouvert depuis plusieurs années. 

C’est vrai que ces Palestiniennes de Gaza à la vitalité pleine de ressources impressionnent le monde par leur capacité extraordinaire à s’adapter avec cette nouvelle crise économique, sanitaire et sociale dévastatrice, et à supporter l’insupportable, au travers une solidarité familiale et sociale remarquable et des liens sociaux forts, avec quelques aides internationales limitées. 

La population civile se bat quotidiennement pour survivre dignement sur sa terre en résistant et existant. 

Oui, les Palestiniens de Gaza essaient simplement de mener une vie aussi normale que possible dans des conditions extrêmement anormales. 

Pourquoi ce silence du monde sur les conditions de vie extrêmement dures du peuple gazaouis sous le Covid 19 ? 

Ce silence du monde officiel encourage toujours l’occupation israélienne à poursuivre sa politique agressive à l’encontre des Palestiniens. 

Ce qui aggrave notre souffrance c’est ce silence complice du monde officiel, entretenu par les médias et l’indifférence totale des organisations des droits de l’homme qui n’arrivent pas à condamner cette ignominie. 

Même les associations humanitaires n’arrivent pas à faire pression sur cette occupation pour l’entrée des vaccins et du matériel médical dans l’enclave isolée.   

Il y a un manque de volonté politique et de courage chez beaucoup de responsables internationaux pour dire non à l’occupation, à l’injustice et à l’apartheid israélien. 

Pourquoi l’entité sioniste d’Israël jouit-elle de l’impunité totale face aux crimes qu’elle a commis et qu’elle continue de commettre contre le peuple palestinien ? 

Cette entité illégale profite du soutien américain, du reste du monde, pas de sanction contre elle par les organisations internationales qui n’arrivent même pas à dénoncer les mesures atroces de l’occupation contre les Palestiniens dans tous les domaines. Depuis 1948 aucune décision internationale n’a été appliquée contre cet état illégal. 

Cette impunité totale encourage l’armée israélienne à commettre des crimes contre le peuple palestinien. Puisque le monde entier est devenu spectateur. 

D’après vous, le peuple palestinien ne subit-il pas une vraie politique d’Apartheid de la part de l’entité sioniste d’Israël ? 

Bien sûr, apartheid dans tous les domaines, les citoyens de 1948 n’ont pas les mêmes droits que les citoyens israéliens, et on a vu lors de la vaccination de travailleurs palestinien qui n’ont pas reçu leurs doses de vaccins. 

Une occupation qui poursuit sa politique d’apartheid sanitaire mise en œuvre, par les forces d’occupation israélienne dans les territoires palestiniens occupés, y compris les citoyens palestiniens de territoires de 1948, considérés comme citoyens de deuxième zone  

Et pendant cette période exceptionnelles, l’armée israélienne a poursuivi ses mesures inhumaines envers les travailleurs palestiniens, ces travailleurs humiliés sur les check-points de l’occupant. Et quand ils sont infectés, ils sont jetés d’une façon barbare durant des heures sur la route avant que les ambulanciers palestiniens viennent les récupérer pour les emmener dans des hôpitaux ou des centres de quarantaine palestiniens. 

Pourquoi à chaque fois que quelqu’un exprime des positions antisionistes, il est accusé d’être antisémite ? 

C’est vrai il existe un sentiment de culpabilité dans le monde après les massacres terribles pendant la deuxième guerre mondiale, sans oublier le rôle joué par le lobby israélien dans le monde, et la pression et les menace, un sentiment d’auto censure, ils ont peur d’être traité comme antisémites quand ils dénoncent l’occupation, la colonisation et les crimes israéliens contre les Palestiniens.  

Le lobby sioniste garde-t-il toujours la même influence dans la politique américaine, et pour quelles raisons ? 

Le lobby sioniste existe partout dans le monde entier, et pas seulement aux USA, il contrôle beaucoup de grands médias, les réseaux sociaux, l’économie mondiale, il dirige la politique internationale, y compris dans quelques pays arabes. 

C’est ce lobby qui soutient l’occupation et influence les politiques internationaux, il menace les hommes politiques et les solidaires qui montrent leur soutien à la cause palestinienne. 

Il existe de plus en plus de mouvements de protestation de la part des Occidentaux, comme par exemple les BDS, qui refusent la politique d’Apartheid d’Israël. Comment expliquez-vous que des pays arabes comme l’Arabie saoudite, les Emirats Arabes Unis, le Qatar, le Maroc, etc. normalisent leurs relations avec l’entité sioniste d’Israël ? 

Le BDS est un mouvement citoyen international à saluer 

Les dirigeants arabes qui ont choisi de normaliser leurs relations avec l’occupation ont subi des pressions de la part de Trump et son administration, ils ont été menacés, leur pouvoir était en danger. Ils préféraient leurs intérêts économiques. 

Mais nous avons toujours confiance en cette population arabe courageuse qui refuse cette normalisation gratuite, et qui continue à soutenir les Palestiniens dans leur lutte. 

Benyamin Netanyahou est un raciste notoire à l’instar de la société israélienne. Cela n’a pas empêché Israël de s’implanter durablement en Afrique. Comment expliquez-vous cela ? Les dirigeants africains qui se soumettent à Israël n’ont-ils pas perdu toute dignité comme certains dirigeants arabes ? 

Oui cette entité sioniste est implantée partout dans le monde, la faute aux Palestiniens par leur division et les pays arabes qui ont abandonné ces pays africains pauvres qui étaient un grand soutien à la cause palestiniennes. 

Quand quelques pays africains voient que les Palestiniens sont divisés, que des dirigeants arabes normalisent leurs relations avec cet état illégal, et que les Israéliens proposent des aides pour sortir ces pays de leur crise ils courent derrière, même si beaucoup de pays africains résistent à cette manipulation israélienne et pression américaine et internationale, et continuent à soutenir le peuple palestinien. 

Le contexte politique particulier, avec la normalisation des relations diplomatiques entre Israël et quelques pays arabes, participe à accroître l’isolement des Palestiniens, et en particulier les Palestiniens de Gaza. 

Comment expliquez-vous le fait que Benyamin Netanyahu, bien que raciste, corrompu et impliqué dans plusieurs affaires louches, soit réélu à chaque fois ? 

La société israélienne se dirige vers l’extrême droite depuis des décennies, et la population israélienne choisit toujours les faucons dans le pouvoir, à l’exemple de Netanyahu et Liberman, c’est terrible, les pacifistes israéliennes deviennent une minorité, et les fascistes et les corrompus sont au pouvoir pour diriger cette entité illégale. 

 Quelle est votre analyse à propos du « deal du siècle » ? 

Malgré les promesses économiques du président sortant Trump à quelques pays arabes et de la région d’une part, et malgré les menaces et les pressions sur d’autres pays d’autre part, le « deal du siècle » était un grand échec pour l’administration de Trump, car ce plan néglige les revendications du peuple palestinien, on ne peut pas imposer un plan de paix dans la région sans concertation avec le peuple palestinien. 

La direction palestinienne et tout le peuple palestinien a refusé ce plan suspect qui encourage l’occupation et la colonisation. Comme ils ont déjà refusé tous les plans précédents comme récemment le plan israélien d’annexion d’une grande partie de la Cisjordanie et de la vallée du Jourdan, et la normalisation officielle de quatre pays arabes avec l’occupation israélienne. 

Pourquoi l’entité sioniste d’Israël persiste-t-elle dans ses actes criminels contre le peuple palestinien à Gaza ? Quel est d’après vous l’objectif final de ce traitement inhumain ? 

Le vrai objectif israélien de cette politique agressive et criminelle contre la population civile dans la bande de Gaza est de faire la pression sur la résistance palestinienne sous toutes ses formes, écraser la volonté populaire de cette population qui a décidé de rester et de patienter malgré les crimes israéliens, et en dépit d’une situation économique, sociale et sanitaire très difficile. 

On peut dire qu’aucun objectif israélien de cette punition collective n’a été réalisé, notre population digne est toujours debout. 

 La cause juste du peuple palestinien n’est-elle pas une cause qui concerne toute l’humanité ? 

Oui, c’est une cause de justice, la solidarité internationale se renforce jour après jour partout dans le monde, malgré le silence complice de ce monde officiel et le rôle négatif de beaucoup de médias qui occultent notre réalité terrible, mais les solidaires, leurs actions, leur mobilisation comme le boycott des produits israéliens, et les manifestations montrent que notre cause juste concernant toute l’humanité. 

 D’après vous, comment le peuple palestinien peut-il retrouver ses droits ? Les mouvements de résistance palestiniens ne doivent-ils pas retrouver un nouveau souffle pour chasser l’occupant de leurs terres comme l’a fait le peuple algérien face au colonialisme français ? 

L’absence d’unité nationale et l’échec des efforts de réconciliation inter palestinienne ont aggravé l’amertume des habitants de la bande de Gaza, qui attendent depuis des années cette réconciliation nationale afin d’améliorer leurs conditions de vie et mettre fin à leur souffrance. 

Oui, le peuple palestinien, sa direction, et ses différents partis et factions devraient unifier leurs efforts pour arriver à l’unité nationale palestinienne, ils doivent poursuivre la lutte sur place, et mener une offensive diplomatique internationale pour avoir un soutien plus large aux droits et des revendications du peuple palestinien, les Palestiniens doivent  choisir une seule forme de résistance pour faire face aux mesures atroces de l’occupation, ils doivent retourner au peuple pour réaliser ses espérances. 

 L’Algérie refuse toute normalisation avec l’entité sioniste d’Israël. Que représente l’Algérie pour vous ? 

Le Peuple algérien est un peuple très solidaire de la Palestine et cela depuis l’indépendance de ce pays considéré comme un grand soutien au peuple palestinien 

L’Algérie est le seul pays arabe dont le gouvernement et le peuple soutiennent la cause palestinienne. C’est un pays qui refuse la normalisation avec l’occupation israélienne, c’est un soutien sans faille à la Palestine. 

Cette position n’a pas changé en dépit de tous les évènements en Algérie et malgré les pressions internationales. 

La cause palestinienne est sacrée pour le peuple algérien, soutenir la Palestine pour le peuple algérien ce n’est pas seulement une question de dignité et de justice, c’est une question de vie. 

L’Algérien pour nous, Palestiniens est une lumière même lointaine qui éclaire l’obscurité de l’oppression, c’est une terre d’accueil, le peuple algérien est un peuple digne, révolutionnaire et très courageux. 

Les Algériens brandissent souvent le drapeau palestinien dans les manifestations, sur les stades et dans leurs maisons. 

Les deux peuples se sentent unis par une histoire commune, ils ont en commun : lutte, liberté, résistance et dignité. 

Interview réalisée par Mohsen Abdelmoumen

Qui est Ziad Medoukh ?

Professeur de français à l’université de Gaza.

Poète et écrivain d’expression française.

Chercheur francophone.

Doctorant en sciences du langage de l’université de Paris 8 en France.

– Chevalier de l’Ordre des Palmes académiques de la République française par décision du Premier ministre-2011  

Auteur de dix livres et recueils de poésie en France, Canada et en Algérie 

-Membre du comité scientifique de plusieurs colloque francophones

Formateur pour les jeunes dans la bande de Gaza

Professeur-chercheur invité dans plusieurs universités françaises 

Published in American Herald Tribune  March 24, 2021: https://ahtribune.ca/interview/4585-ziad-medoukh.html