La menace islamiste sur le futur Parlement

Publié le Mis à jour le

Les islamistes à l’assaut de l’Algérie. DR.

Toutes les prévisions indiquent que les islamistes vont remporter les élections législatives du 12 juin. Pour la première fois de son histoire, l’Algérie aura un Parlement islamiste. Les dangers de ce scénario sont multiples, ils sont à la fois d’ordre géopolitique et sécuritaire. Car donner le pouvoir aux islamistes équivaut à ouvrir la boîte de Pandore et à précipiter l’Algérie en enfer. La récente interview dans Le Point que Tebboune a accordée à Kamel Daoud et à Adlène Meddi, journalistes connus pour leurs liens avec la France et les officines françaises, est arrivée au lendemain d’une opération rondement menée par les services de renseignement algériens qui ont rapatrié le président sahraoui Brahim Ghali, opération qui a déstabilisé le Makhzen et bien d’autres services dans le monde. Le diable est dans les détails. Le Point appartient au milliardaire François Pinault, grand ami de BHL auquel il a confié le soin d’écrire un éditorial chaque semaine. Pourquoi Tebboune a-t-il choisi Le Point si ce n’est pour faire un signe à Fafa ? Il aurait pu accorder cette interview au Washington Post, au Gardian, au NY Times ou à tout autre journal. Mais non, le choix s’est porté sur des journalistes qui crachent sur tout ce qui est algérien, ainsi Daoud le révisionniste qui vante les bienfaits de l’époque coloniale, et Meddi invité régulier à l’ambassade de France et grand amateur de petits fours.

Donc, après avoir lutté contre le terrorisme islamiste pendant des années, l’Algérie va basculer dans la boue islamiste, à l’image de la Turquie et de la Tunisie. L’interview de Tebboune dans Le Point est explicite à ce sujet. C’est écrit noir sur blanc et ça ne semble pas émouvoir Tebboune qui s’en félicite. Pourtant c’est le pire scénario que l’on pouvait imaginer. Connaissant la capacité d’infiltration des islamistes et leur propension à exercer l’entrisme, cet événement constitue un danger mortel pour l’État national algérien. Qui est derrière ce scénario chaotique que nous avons sur éviter lors des printemps islamistes concoctés par l’impérialisme et le sionisme ? La France n’est pas loin. Les USA non plus. Ceux-ci ont d’ailleurs toujours encouragé la cohabitation avec les islamistes et l’affaire des emails d’Hillary Clinton avec les Frères musulmans confirme cette thèse. N’oublions pas que la plus proche conseillère de « Killary » quand elle était secrétaire d’État d’Obama était Huma Abedin, la fille de Saleha Mahmood Abedin, membre des sœurs musulmanes, de la Ligue islamique mondiale, et amie intime de l’épouse de l’ancien président égyptien décédé Mohamed Morsi. J’ai consacré un article issu d’un long travail d’investigation à ce sujet.

Les résidus du bouteflikisme sont en train de nous ramener vers l’éclatement de l’Algérie. Je n’ai pas cessé d’alerter sur l’alliance mortelle entre les oligarques, Rachad et le MAK et certains résidus du bouteflikisme. Nous sommes en train de vivre les prémisses d’une catastrophe annoncée. Abandonner le terrain aux islamistes est une trahison. Et en bradant l’Algérie, les forces rentières sont en train de jouer avec le feu. Sachant que Tebboune n’a pas de force politique qui le porte, que le FLN et le RND sont morts et enterrés, certains spin doctors s’ingénient à offrir l’Algérie aux islamistes. Contrairement à ce que ces apprentis sorciers s’imaginent, mettre les islamistes au pouvoir en Algérie n’est pas une solution, c’est au contraire un grand problème. Cette situation est la conséquence immédiate du règne catastrophique de Bouteflika qui a tout fait pour placer les islamistes au centre de l’échiquier politique. Aujourd’hui, nous risquons d’avoir un Parlement et un gouvernement islamiste, couronnement de tout un travail de sape réalisé pendant des décennies. Les membres des organisations terroristes comme Rachad se frottent les mains surtout que tout en rejetant virtuellement les élections dans les réseaux sociaux, ils ont présenté des listes en catimini. C’est valable aussi pour le MAK qui va réclamer immédiatement l’indépendance de la Kabylie avec le prétexte que les Kabyles ne peuvent pas vivre sous le règne islamiste, alors que dans les faits, ils sont alliés. Il y aura également d’autres séparatistes au sud qui vont revendiquer la même chose. Le désert politique que vit l’Algérie en ce moment, l’abstention record qui s’annonce, la trahison historique des forces progressistes et démocratiques qui ont laissé un boulevard aux islamistes n’augure rien de bon pour l’avenir de l’Algérie. Notre pauvre pays malmené est en train de vivre un remake des années 1990 avec tous les périls que cela comporte, sachant que nous ne sommes plus dans les années 1990 car connaissant l’instabilité qui règne tout autour du pays, les dangers sont immenses. Un gouvernement islamiste en Algérie va galvaniser tous les groupes terroristes de la région.

Les patriotes dans l’armée doivent déjouer ce plan diabolique, car il y va de la survie de l’Algérie. Laisser les islamistes gouverner l’Algérie sera une catastrophe pour toute la planète. N’attendons pas que ce scénario se réalise, il faut anticiper. Mieux vaut prévenir que guérir, l’heure est grave et les forces patriotiques sont appelées à intervenir pour empêcher la réalisation de ce scénario et pour mettre hors d’état de nuire tous ceux qui participent à ce plan qui sert les desseins de l’impérialisme et du sionisme. Je suis tenté de dire « tout ça pour ça « ? Tous ces sacrifices pour livrer les clés de l’Algérie aux islamistes ? On ne peut imaginer que l’Algérie de Ben M’Hidi soit dirigée par les réactionnaires alliés de l’empire. Offrir ce pays qui a combattu et vaincu l’OTAN aux terroristes islamistes est une aberration qui ne peut mener qu’au désastre.  Non au démantèlement de l’État national algérien pour lequel se sont sacrifiés nos martyrs, qu’ils soient ceux qui ont combattu la France coloniale ou les martyrs du devoir qui ont donné leur vie pour la République face à l’obscurantisme intégriste ! Pas de compromis avec les terroristes !

À bas l’islamisme ! À bas le fascisme islamiste ! À bas la compromission avec l’islamisme ! Vive la République ! Gloire à nos martyrs d’hier et d’aujourd’hui. Les terroristes islamistes ne passeront pas ! NO PASARAN !

Mohsen Abdelmoumen