Mois: octobre 2021

Le journaliste algérien, le Khoroto marocain et le Général Nezzar

Publié le

Makhzen Khoroto

Les Marocains intoxiqués par les outils de propagande du Makhzen. D. R.

Hier, au cours d’un déplacement en autobus dans une ville belge, j’ai croisé un Khoroto marocain qui ne m’a pas reconnu ou qui ne me connaissait pas (on peut remercier le Covid qui oblige à porter un masque) et qui a voulu engager la conversation avec moi après m’avoir demandé quelle était ma nationalité. Apprenant que j’étais Algérien et sans que je lui demande quoi que ce soit, le bougre s’est lancé dans une grande tirade en me disant qu’en Algérie, il n’y a pas d’eau potable, pas de transport, pas d’industrie, bref pour lui, l’Algérie en est encore au néolithique. Et encore, au tout début. Interloqué, je me demandais s’il n’avait pas abusé de la fumée labellisée par le roi du Maroc, c’est-à-dire le cannabis, car méconnaître la réalité algérienne à ce point, cela tient du prodige. Tout à son discours sur la misère sévissant, selon lui, en Algérie, ce grand spécialiste du Maghreb n’a pas pensé à évoquer la réalité marocaine, à savoir le tourisme pédophile, le trafic de drogue à l’échelle de l’État, le soutien au terrorisme et le blanchiment d’argent dans lequel sont impliqués des proches de la famille royale et les généraux « du sucre et du poisson » et autres denrées alimentaires. Ce pouilleux s’est même permis de parler et de critiquer les généraux algériens Nezzar, Changriha, et Toufik, alors que plus d’une centaine de généraux marocains sont corrompus jusqu’à l’os. Cet imbécile répétait la propagande du Makhzen et semblait ignorer que toutes les caractéristiques de la monarchie marocaine décadente sont celles d’un système mafieux et d’une organisation criminelle. Je ne comprendrais d’ailleurs jamais la soumission de ce peuple à un roitelet sadique et débauché.

Emporté dans son élan, le gaillard a voulu m’éblouir de sa profonde connaissance de la politique et de l’Histoire en me déclarant tout de go que la Guerre des Sables « c’est la faute au giniral Nizar et aux giniraux algiriens ». Eh bien, on en apprend tous les jours et rien de tel qu’un trajet en bus pour s’informer. J’étais tombé sur un puits de science qui avait à cœur d’éclairer ma lanterne et de me donner un cours d’histoire sur mon pays.

Cette rencontre m’a en tous cas instruit sur le degré de perfidie de la propagande du Makhzen marocain. J’aimerais donc mettre quelques points sur les i, au cas où ces considérations pittoresques seraient partagées par la majorité des Khorotos marocains. Après tout, on ne peut pas les laisser mourir idiots et c’est leur rendre service que de remettre les pendules à l’heure. Qu’ils se rassurent, en Algérie, nous avons l’eau courante, des routes, et même des autoroutes, des trains, des avions, des bateaux, le métro, et quelques industries qui fonctionnent plutôt bien, notamment une qui exporte du gaz. Je me demande si l’on peut en dire autant à propos du Maroc. Ah oui, quand même, leur commerce du cannabis est au top. Il faut rendre à César ce qui lui appartient, n’est-ce pas ? Ils sont les champions du monde en matière d’exportation du shit.

Concernant l’Histoire, bien sûr, ce n’est pas le Makhzen marocain qui nous a envahis dès notre indépendance. Ce n’est pas non plus le Maroc qui a pris des terres algériennes avec la complicité des colonialistes français, leurs protecteurs de toujours, le général Lyautey étant leur maître et créateur. Un sultan de pacotille à échangé leurs villes Ceuta et Melilla en contrepartie d’une bicyclette, sans freins qui plus est, ce n’est pas pour rien que les Marocains sacralisent les pédales. Telle est leur histoire : aucun fait d’arme à leur actif, et quand il leur arrive de livrer combat, ils se font battre à plate couture. L’ancien ambassadeur américain Riley a d’ailleurs donné son avis sur l’armée marocaine dont l’inefficacité gêne, d’après lui, la coopération américano-marocaine : pas de véritables meneurs, un ministère de la Défense au ras des pâquerettes, niveau d’éducation faible des soldats. Bref, une armée d’opérette à l’image de son roi. Il est indéniable que la monarchie décadente du Maroc restera dans les annales de l’histoire comme un modèle d’échec assuré. Et puisque l’on parle de généraux, citons les généraux khorotos : Ahmed Dlimi (le massacreur du peuple sahraoui), Hosni Benslimane, Abdelhak Kadiri et Bouchaïb Arroub, tous cités par l’Ambassade américaine comme étant les plus corrompus de l’institution militaire marocaine. Et je ne raterai pas l’occasion de dire à el Hammouchi et à el Mansouri de faire face à leurs multiples échecs et à ceux de votre roitelet d’opérette. Tous des incapables et des voleurs réputés pour leur inefficacité au niveau militaire. Ce qui n’est pas notre cas à nous, les Algériens, et notre histoire séculaire est là pour en témoigner. Et ça ose parler de l’armée algérienne issue du peuple et forgée dans l’amour de la patrie. Et ça ose critiquer les généraux algériens qui ont gravi tous les échelons au sein de cette armée et qui ont obtenu leurs étoiles par leur compétence, leur patriotisme et leur courage.

Messieurs les Khorotos, vous attaquez le général Nezzar parce qu’il vous a donné une raclée magistrale à Amgala 2 et vous ne l’avez toujours pas digéré. Le général Nezzar a aussi donné une leçon à l’armée israélienne lors de la guerre du Moyen Orient. Il a également empêché les terroristes islamistes de transformer ce beau pays qu’est l’Algérie en vulgaire califat islamiste, et enfin il a contré les cercles occultes qui voulaient faire disparaître l’Algérie de la carte du monde. C’est un patriote qui n’a de leçon à recevoir de personne et surtout pas de la part de pouilleux tels que vous. En insultant le général Khaled Nezzar, cet âne bâté a insulté un ami que j’ai rencontré en partageant le même amour de la patrie.

Démerdez-vous avec le peuple libre du Sahara occidental, ce peuple digne et fier représenté par le Polisario et sa résistance farouche et inébranlable. Il n’a pas fini de vous donner du fil à retordre. Le peuple sahraoui est en train de tatouer ses victoires sur votre front ! Et préparez-vous aussi à vous chauffer avec de la bouse de vache et des racines de cannabis, parce que les vannes de gaz en provenance de l’Algérie sont définitivement coupées.

Et surtout : pas touche à l’Algérie !

Mohsen Abdelmoumen

Published in https://www.algeriepatriotique.com/2021/10/25/le-journaliste-algerien-le-khoroto-marocain-et-le-general-nezzar/

Des camps d’entraînement militaire du MAK au Tchad ?

Publié le

Tchad centres d'entraînement
Un camp militaire français au Tchad. D. R.

Des sources bien informées nous ont fait savoir que des centres d’entraînement militaires secrets ont été ouverts au Tchad pour former les éléments armés du MAK avec le soutien de la France, d’Israël et du Maroc. Ces camps accueillent pas moins de 20 000 hommes. Cette information a été confirmée par les Etats-Unis dont le président Joe Biden a donné son accord pour vendre des armes à l’Algérie dans le cadre de sa lutte contre le terrorisme.

Cette nouvelle trahison a provoqué la colère des autorités algériennes qui ont commencé à travailler rapidement pour modifier l’équilibre des forces militaires dans la région, notamment au nord du Mali. La dureté de la position algérienne vis-à-vis du Maroc, de la France et d’Israël prend donc tout son sens dans cette information ultra-sensible.

Les Américains voient d’un très mauvais œil la politique française et européenne visant à morceler les pays d’Afrique en petits Etats, car c’est la stabilité du bassin méditerranéen, de l’Afrique du Nord et du Sahel qui est en jeu. Le soutien ferme des Etats-Unis à l’action de l’Algérie dans sa lutte contre le terrorisme est un message clair au trio «pro-makiste» Maroc, Israël et France qui rêve de voir l’Algérie divisée, ce qui n’est plus arrivé depuis que le roi Massinissa a réuni les Numidies orientale et occidentale en 203 av J.-C. dont la frontière commençait à partir de Wadi Moulouya, puis a changé après que le Maroc eut volé des terres dans l’Ouest algérien en collusion avec le colonialisme français.

La rapidité et la vigueur des décisions algériennes contre le Maroc et la France sont saluées par les Américains car ils refusent que la stabilité de l’armée algérienne soit menacée, contrairement à la France qui s’ingénie à vouloir la détruire et à déstabiliser l’Algérie en visant sa fragmentation. Bien sûr, ces nouveaux éléments portent à considérer sous un jour nouveau les partenariats économiques et commerciaux avec la France.

Pendant ce temps, notre armée, l’ANP, poursuit la lutte contre le terrorisme sur le terrain contrairement aux pays occidentaux qui, non seulement tolèrent les terroristes sur leur sol mais, en outre, ont toujours refusé d’extrader ceux que l’Algérie réclame afin de les juger pour les nombreux crimes qu’ils ont perpétrés dans notre pays. Plus vicieux encore, non contente d’accueillir et de protéger les terroristes, la France nous a sorti du chapeau une illusion qui s’appelle le «qui-tue-qui» qu’elle agite comme un lapin blanc chaque fois qu’elle en a l’occasion. Et nous ne n’oublierons jamais non plus le soutien du Maroc aux groupes terroristes qui ont égorgé notre peuple.

Nos soldats continuent à se battre, et certains perdent la vie dans ce combat implacable. Je tiens d’ailleurs à rendre un vibrant hommage au soldat décédé et aux deux militaires blessés lors d’une opération antiterroriste qui a eu lieu la semaine dernière à l’ouest du pays.

Nous tenons à dire à tous nos ennemis, que ce soit Israël, la France, ou la monarchie décadente du Maroc, que l’Algérie restera debout malgré toutes leurs manœuvres de déstabilisation. Qu’ils sachent que celui qui nous cherche nous trouvera. Ne leur en déplaise, l’Algérie restera la Mecque des révolutionnaires qui s’est forgée dans la lutte et le sang des martyrs. Nous serons bientôt en novembre et nous nous remémorons l’épopée du 1er Novembre qui a vu naître l’une des plus grandes révolutions de l’histoire humaine. Nous ne n’oublierons jamais le combat de nos ancêtres contre un colonialisme français barbare et nous continuerons à lutter contre le colonialisme et l’impérialisme.

Grâce à son peuple fier et son armée populaire forte, l’Algérie restera une terre de résistance contre l’oppression coloniale.

 Mohsen Abdelmoumen

Published in https://www.algeriepatriotique.com/2021/10/20/des-camps-dentrainement-militaire-du-mak-au-tchad/

Mario Caligiuri : «L’armée et les services algériens sont très expérimentés»

Publié le

Caligiuri terrorisme

Mohsen Abdelmoumen : Dans votre livre très intéressant « Comment diriger le monde« , vous abordez des questions fondamentales. Selon vous, sommes-nous vraiment dans une démocratie ?

Mario Caligiuri :Cela dépend du pays. D’une manière générale, la démocratie traverse partout une crise grave, due à la faiblesse de sa classe dirigeante. La mondialisation exige des décisions toujours plus rapides que les systèmes démocratiques sont incapables de prendre, contrairement aux États autoritaires, aux organisations criminelles et aux multinationales financières.

Vous avez également écrit « La puissance qui est en train de conquérir le monde » où vous analysez le rôle des multinationales. Pourquoi pensez-vous que la démocratie est menacée par les multinationales ?

Parce qu’elles parviennent à imposer des décisions à la politique elle-même. Leur contrôle est l’un des thèmes centraux des démocraties du XXIe siècle.

Le fait d’être dirigé par une oligarchie n’est-il pas un signe du déclin de l’Occident ?

Certainement. D’autant plus si elle est inefficace et souvent subordonnée au pouvoir économique et financier.

Selon vous, les décrets d’urgence ne déstabilisent-ils pas les services secrets ?

La pandémie oblige les États à restreindre les libertés individuelles d’une manière ou d’une autre. Cela conduit à l’expansion de l’agitation sociale qui, si elle n’est pas bien comprise et atténuée, peut à court terme entraîner un problème non pas tant d’ordre public que de sécurité nationale, menaçant potentiellement la stabilité des institutions démocratiques.

Vous êtes le président de la société italienne du renseignement. Comment évaluez-vous la menace terroriste aujourd’hui ?

En reprise possible. Tant par l’atténuation de la pandémie que par le chaos afghan.

Que pouvez-vous nous dire sur le bioterrorisme ?

Un risque réel et dangereux. Très sous-estimé, jusqu’à présent. Mais pas par tous les services.

Quel est l’impact de l’intelligence artificielle sur le monde du renseignement ?

Extrêmement puissant parce qu’elle change l’ordre du monde à la base. Ce n’est pas une coïncidence si Vladimir Poutine, qui est très impliqué dans le domaine du renseignement, a déclaré en 2017 que « celui qui contrôle l’intelligence artificielle, contrôlera le monde ».

Pouvez-vous expliquer le concept d’intelligence prédictive à nos lecteurs ?

Il s’agit d’utiliser des technologies qui assemblent simultanément les big data pour interpréter et anticiper la réalité.

La Libye est devenue un sanctuaire djihadiste menaçant l’ensemble du bassin méditerranéen. Comment expliquez-vous que les gouvernements occidentaux ferment les yeux sur cette menace ?

Ces évaluations font partie, à mon avis, de ce que l’économiste Dambisa Moyo appelle « les folies de l’Occident ».

L’Algérie continue de lutter contre le terrorisme et des soldats algériens tombent régulièrement au combat. L’expérience de l’Algérie dans la lutte contre le terrorisme n’est-elle pas une source d’apprentissage pour le monde entier ?

D’après ce que j’ai pu apprendre, les services secrets algériens ont développé une expérience très importante contre le terrorisme, surtout après la période noire de vingt ans entre 1990 et 2010. L’armée algérienne est à la pointe de la lutte contre les terroristes, contenant l’expansion du radicalisme au Sahel, au Maghreb et aussi indirectement en Europe. Malgré les difficultés, comme l’occupation par des terroristes de la zone pétrolière d’Ain Amenas en 2013, les services algériens travaillent d’arrache-pied pour contrer les fondamentalistes, en collaborant activement avec l’OTAN et les pays européens, notamment la France et l’Italie. Après Bouteflika, les services secrets ont été réformés et renforcés, car, avec l’Égypte, l’Algérie est une puissance militaire en Afrique du Nord.

Comment évaluez-vous la coopération entre les différents services de renseignement européens et algériens dans la lutte contre le terrorisme ?

Je n’ai pas d’informations directes, bien sûr, mais d’après ce qui ressort, il pourrait y avoir une collaboration commune d’intérêt mutuel.

Pourquoi, selon vous, les pays occidentaux tolèrent-ils les terroristes islamiques sur leur sol ?

À mon avis, ils ne les tolèrent pas du tout, ils s’y opposent et tentent de les déradicaliser. Dans certains pays, ils sont trop nombreux et ne sont donc pas faciles à contrôler. Le renseignement fait bien son travail en apportant sa contribution concrète, à tel point que depuis 2017, il n’y a pas eu d’attaque terroriste significative sur le sol européen.

Quelle est votre analyse de la gestion du Covid par les gouvernements occidentaux ? Le monde sera-t-il le même après cette crise du Covid ?

Au début, la gestion était inévitablement improvisée. Les systèmes nationaux les plus efficaces, comme celui de l’Allemagne, se sont adaptés plus tôt que les autres. D’autres sont encore en difficulté. Le monde ne sera pas le même car certaines tendances organisationnelles, comme le télétravail, seront de plus en plus développées, tandis que les écarts sociaux et territoriaux se creuseront entre les États et au sein de ceux-ci. Le nouvel ordre mondial peut être extraordinairement similaire à l’ancien, ou bien il peut être renversé. Cela dépendra des systèmes de gouvernement. De ce point de vue, les États autoritaires, les multinationales financières, les organisations terroristes et les structures criminelles ont un avantage.

Interview réalisée par Mohsen Abdelmoumen

Qui est le Professeur Mario Caligiuri ?

Mario Caligiuri est professeur titulaire à l’université de Calabre, où il a fondé le premier master en renseignement, le premier cursus en renseignement et le premier centre d’étude de renseignement des universités italiennes. Il est considéré comme l’un des principaux experts scientifiques au niveau international en matière de renseignement. Ses écrits incluent le renseignement et les sciences humaines : Una disciplina accademica per il XXI secolo (2016), Cyber intelligence ; Tra libertà e sicurezza (2016), Intelligence e magistratura; Dalla diffidenza reciproca alla collaborazione necessaria (2017) et, avec Giangiuseppe Pili, Intelligence studies; Un’analisi comparata tra l’Italia e il mondo angloamericano” (2019). Pour le magazine d’intelligence italien « Gnosis », il a récemment écrit deux essais très importants : La légèreté insoutenable des élites démocratiques (2017) et de l’intelligence artificielle et du nouvel ordre mondial, et Un engagement prioritaire en matière de renseignement (2018).

Published in https://www.algeriepatriotique.com/2021/10/12/le-pr-mario-caligiuri-larmee-et-les-services-algeriens-sont-tres-experimentes/

Ma réponse au président français Emmanuel Macron

Publié le Mis à jour le

Emmanuel Macron et la culture : trop d'effets de manche
Emmanuel Macron.D.R.

Cette fois, le freluquet français a dépassé toutes les bornes. Raclant les égouts pour tenter d’engranger des voix en vue des prochaines élections, cet ersatz de président s’est permis d’insulter notre histoire et notre algérianité : réduction de moitié des visas pour les Algériens, paroles offensantes telles que « système politico-militaire construit sur la rente mémorielle », « système fatigué fragilisé par le Hirak », pays dont « l’histoire officielle totalement réécrite ne s’appuie pas sur des vérités mais sur un discours qui repose sur une haine de la France », et, cerise sur le gâteau, Macron se demande si la nation algérienne existait avant 1962… Rien de tel, n’est-ce pas, que de taper sur les bougnoules, les ratons, pour draguer l’électorat d’extrême droite. Ah, elle est belle la France avec ces Macron, Le Pen, Zemmour, et autres fachos qui se bousculent au portillon de l’Elysée ! On reste dans la lignée des Pétain et des Laval… Un rapide cours d’histoire me paraît nécessaire pour apprendre à ce petit énarque fabriqué dans une obscure banque Rothschild et construit de toutes pièces par Jacques Attali, à y regarder à deux fois avant de s’attaquer à l’Algérie.

Déjà, la réponse algérienne est cinglante : rappel de notre ambassadeur, interdiction aux avions militaires français de survoler notre territoire pour, notamment, se rendre au Mali, et révision des accords commerciaux. Ça lui apprendra, à ce godelureau, à tenir sa langue.

Emmanuel Macron ose insulter l’histoire de notre patrie en s’interrogeant sur l’existence de l’Algérie avant 1962, pourtant quand Massinissa frappait la monnaie deux siècles avant JC et disposait d’une armée, la Gaule n’était qu’un assemblage de tribus sauvages qui vivaient dans des huttes et se tapaient dessus à longueur d’année. Nous, nous avions l’empire romain comme voisin auquel nous avons donné des empereurs, des généraux, des gouverneurs…

Macron parle d’histoire falsifiée et il oublie que la France a inventé des mensonges pour nous spolier de notre terre, alors qu’elle s’était endettée auprès de l’Algérie et était incapable de rembourser sa dette. Qu’à cela ne tienne, il suffisait d’envahir le pays et de faire main basse sur ses richesses. Et hop ! Plus de dette mais beaucoup de bénéfices pour la France qui n’a pas honte d’évoquer sa « mission civilisatrice » auprès des « indigènes ». Quelle mission civilisatrice, Monsieur Macron? Celle des enfumades et du massacre de millions d’Algériens depuis 1830 ? Celle qui consistait à ramener à Paris des coffres remplis d’oreilles y compris ornées de boucles, vos maréchaux n’hésitant pas à enfoncer leur sabre au travers des femmes et des enfants ? Vos colons pouilleux ont volé nos terres et massacré notre peuple pendant plus d’un siècle et vous osez parler d’histoire mensongère ?

L’Algérie n’existait pas avant 1962, vous demandez-vous ? Sachez que le premier site historique est en Algérie et non pas en France. Le premier roman, « L’âne d’or » ou « Les Métamorphoses », a été écrit en Algérie au II ème siècle par Apulée de Madaure, bien longtemps avant vos écrivains colonialistes comme Hugo ou Voltaire. A l’époque d’Apulée, vous en étiez toujours à la tradition orale. Aaah, cette culture française qui se targue d’être supérieure… Mais supérieure en quoi d’ailleurs ? En massacres sans doute, car l’histoire de France dégouline de sang. La guillotine est bien une invention française, si je ne m’abuse, et il n’y a pas si longtemps qu’elle a été remisée dans les musées des horreurs.

Nous n’oublierons jamais le génocide que la France a commis à l’encontre de notre peuple et nous honorerons toujours nos martyrs qui ont botté les fesses de l’armée française. Au lieu de vous ingérer dans les affaires internes de notre pays comme si nous étions toujours un territoire français, occupez-vous de vos affaires, Monsieur Macron. Mais puisque vous vous permettez de nous donner des leçons, je vous dirai à mon tour que la France est ravagée par votre politique et celle de vos prédécesseurs. Vous avez échoué, Monsieur Macron. Votre bilan est négatif et votre peuple va vous sanctionner. Ne cherchez pas à faire diversion avec l’Algérie, cela n’y changera rien. Bien au contraire, vous vous enfoncez un peu plus. Vous êtes en train de vous mettre à dos non seulement toute l’Algérie, mais aussi une bonne partie des Algériens installés en France – et ça fait quelques millions d’individus -, sans parler des militaires qui ne pourront plus survoler le territoire algérien et des hommes d’affaires qui vont perdre des contrats juteux. Je me demande comment vous allez gérer ce bazar.

Puisqu’il est permis de se mêler des affaires des autres, allons-y gaiement. Prenons le cas des Gilets Jaunes qui sont sortis manifester contre la misère et que votre police a matraqués (au fait, votre système fatigué n’aurait-il pas été fragilisé par le mouvement des Gilets Jaunes ?). Des manifestants ont été éborgnés, des mains ont été arrachées, des bastonnades ont été commises en toute impunité par votre police fasciste et même par des apprentis fachos – rappelons-nous votre ami Benalla. Bref, vous avez montré votre politique répressive à toute la planète. Votre épouse a-t-elle crié comme Marie Antoinette : « Mais qu’est-ce qu’ils veulent à la fin ? Qu’on leur donne des croissants ! « ? Votre pays est à la traîne de toute l’Europe et la France est devenue un pays du quart monde.

Concernant notre histoire, notre pays est souverain et a répondu à votre colonialisme par une grande révolution qui a marqué l’Histoire de l’humanité. Les enfants de Novembre ont fini l’œuvre libératrice en arrachant notre indépendance au prix du sang. Votre histoire à vous, celle de la France, pays « des droits de l’homme », c’est l’esclavage, la collaboration avec les Nazis, la délation, le colonialisme, le racisme… Mais où sont donc vos Lumières ? J’ai passé des années à les chercher et je n’ai trouvé que des ténèbres : les essais nucléaires sur des cobayes algériens, les bombes atomiques que vous avez larguées dans notre désert ou dans les colonies françaises d’Outremer, votre soutien à Pinochet et à Bébé Doc… En fait, vous avez soutenu toutes les dictatures d’Amérique latine et d’Afrique. Telle est votre histoire. Ne parlons pas de vos rois qui laissaient le peuple crever de faim pendant qu’eux vivaient dans l’opulence avec leurs courtisans, quand ils ne ravageaient pas l’Europe en traînant ce même peuple dans des guerres sans fin. Votre pays a participé et même favorisé les boucheries qu’ont été les deux guerres mondiales, tout cela pour engraisser les capitalistes. Vos industriels se sont frotté les mains à chaque fois pendant que mes frères combattaient en sandales en plein hiver pour libérer votre pays. Et votre Edith Piaf que vous adulez et dont vos paras mettaient les disques pendant qu’ils torturaient mon peuple pour couvrir les hurlements de douleur, a chanté à Berlin pour les Nazis. Rares, d’ailleurs, sont les Français qui ne se sont pas vautrés les pattes en l’air devant l’Allemagne nazie. Chez nous, vos maréchaux criminels ont toujours reçu des raclées, y compris par nos femmes, comme, par exemple, Lalla Fatma N’Soumer qui vous a botté le cul magistralement. Croyez-vous donc qu’il y ait de quoi être fier de votre histoire, Monsieur Macron ? Récemment, vous avez participé à détruire la Libye et la Syrie. N’est-ce pas l’ancien ministre Fabius qui disait qu’Al Nosra faisait du bon boulot en égorgeant les Syriens ?

Votre maréchal Lyautey a créé le Maroc de toutes pièces avec une monarchie anachronique en 1912, pays qui est toujours votre colonie, et le nouveau paradis des pédophiles. Sans doute êtes-vous contrarié que notre pays ait remis à sa place votre vassal le roitelet débauché du Maroc. Il va falloir vous y faire : l’Algérie n’est plus disposée à subir sans réagir. Nous ne sommes plus un département français, Monsieur Macron. L’Algérie est une puissance régionale avec une grande armée populaire, forte et moderne, une vraie forteresse de la résistance face à tous les néocolonialistes et les impérialistes. Notre pays a un grand avenir contrairement à la France. Regardez l’état de votre économie, même vos officiers ont écrit une tribune contre votre politique. Vous risquez une guerre civile et vous vous érigez en donneur de leçons. Il est temps de comprendre que l’Algérie de Bouteflika appartient à un passé révolu. L’Algérie d’aujourd’hui ne se soigne plus au Val-de-Grâce ou aux Invalides, elle ne circule plus en fauteuil roulant et elle n’acceptera plus jamais qu’on lui manque de respect. L’Algérie est revenue sur la scène internationale et est garante de stabilité dans tout le bassin méditerranéen, dans le Sahel et en Europe. Désormais, elle est un géant en devenir qui marche sur ses deux pieds, et avec lequel il faudra compter.

Nous exigeons des excuses, Monsieur Macron.

Mohsen Abdelmoumen

Published in https://www.algeriepatriotique.com/2021/10/04/ma-reponse-au-president-francais-emmanuel-macron/

Published in https://www.palestine-solidarite.fr/ma-reponse-au-president-emmanuel-macron/