Jour: 26 octobre 2021

Le journaliste algérien, le Khoroto marocain et le Général Nezzar

Publié le

Makhzen Khoroto

Les Marocains intoxiqués par les outils de propagande du Makhzen. D. R.

Hier, au cours d’un déplacement en autobus dans une ville belge, j’ai croisé un Khoroto marocain qui ne m’a pas reconnu ou qui ne me connaissait pas (on peut remercier le Covid qui oblige à porter un masque) et qui a voulu engager la conversation avec moi après m’avoir demandé quelle était ma nationalité. Apprenant que j’étais Algérien et sans que je lui demande quoi que ce soit, le bougre s’est lancé dans une grande tirade en me disant qu’en Algérie, il n’y a pas d’eau potable, pas de transport, pas d’industrie, bref pour lui, l’Algérie en est encore au néolithique. Et encore, au tout début. Interloqué, je me demandais s’il n’avait pas abusé de la fumée labellisée par le roi du Maroc, c’est-à-dire le cannabis, car méconnaître la réalité algérienne à ce point, cela tient du prodige. Tout à son discours sur la misère sévissant, selon lui, en Algérie, ce grand spécialiste du Maghreb n’a pas pensé à évoquer la réalité marocaine, à savoir le tourisme pédophile, le trafic de drogue à l’échelle de l’État, le soutien au terrorisme et le blanchiment d’argent dans lequel sont impliqués des proches de la famille royale et les généraux « du sucre et du poisson » et autres denrées alimentaires. Ce pouilleux s’est même permis de parler et de critiquer les généraux algériens Nezzar, Changriha, et Toufik, alors que plus d’une centaine de généraux marocains sont corrompus jusqu’à l’os. Cet imbécile répétait la propagande du Makhzen et semblait ignorer que toutes les caractéristiques de la monarchie marocaine décadente sont celles d’un système mafieux et d’une organisation criminelle. Je ne comprendrais d’ailleurs jamais la soumission de ce peuple à un roitelet sadique et débauché.

Emporté dans son élan, le gaillard a voulu m’éblouir de sa profonde connaissance de la politique et de l’Histoire en me déclarant tout de go que la Guerre des Sables « c’est la faute au giniral Nizar et aux giniraux algiriens ». Eh bien, on en apprend tous les jours et rien de tel qu’un trajet en bus pour s’informer. J’étais tombé sur un puits de science qui avait à cœur d’éclairer ma lanterne et de me donner un cours d’histoire sur mon pays.

Cette rencontre m’a en tous cas instruit sur le degré de perfidie de la propagande du Makhzen marocain. J’aimerais donc mettre quelques points sur les i, au cas où ces considérations pittoresques seraient partagées par la majorité des Khorotos marocains. Après tout, on ne peut pas les laisser mourir idiots et c’est leur rendre service que de remettre les pendules à l’heure. Qu’ils se rassurent, en Algérie, nous avons l’eau courante, des routes, et même des autoroutes, des trains, des avions, des bateaux, le métro, et quelques industries qui fonctionnent plutôt bien, notamment une qui exporte du gaz. Je me demande si l’on peut en dire autant à propos du Maroc. Ah oui, quand même, leur commerce du cannabis est au top. Il faut rendre à César ce qui lui appartient, n’est-ce pas ? Ils sont les champions du monde en matière d’exportation du shit.

Concernant l’Histoire, bien sûr, ce n’est pas le Makhzen marocain qui nous a envahis dès notre indépendance. Ce n’est pas non plus le Maroc qui a pris des terres algériennes avec la complicité des colonialistes français, leurs protecteurs de toujours, le général Lyautey étant leur maître et créateur. Un sultan de pacotille à échangé leurs villes Ceuta et Melilla en contrepartie d’une bicyclette, sans freins qui plus est, ce n’est pas pour rien que les Marocains sacralisent les pédales. Telle est leur histoire : aucun fait d’arme à leur actif, et quand il leur arrive de livrer combat, ils se font battre à plate couture. L’ancien ambassadeur américain Riley a d’ailleurs donné son avis sur l’armée marocaine dont l’inefficacité gêne, d’après lui, la coopération américano-marocaine : pas de véritables meneurs, un ministère de la Défense au ras des pâquerettes, niveau d’éducation faible des soldats. Bref, une armée d’opérette à l’image de son roi. Il est indéniable que la monarchie décadente du Maroc restera dans les annales de l’histoire comme un modèle d’échec assuré. Et puisque l’on parle de généraux, citons les généraux khorotos : Ahmed Dlimi (le massacreur du peuple sahraoui), Hosni Benslimane, Abdelhak Kadiri et Bouchaïb Arroub, tous cités par l’Ambassade américaine comme étant les plus corrompus de l’institution militaire marocaine. Et je ne raterai pas l’occasion de dire à el Hammouchi et à el Mansouri de faire face à leurs multiples échecs et à ceux de votre roitelet d’opérette. Tous des incapables et des voleurs réputés pour leur inefficacité au niveau militaire. Ce qui n’est pas notre cas à nous, les Algériens, et notre histoire séculaire est là pour en témoigner. Et ça ose parler de l’armée algérienne issue du peuple et forgée dans l’amour de la patrie. Et ça ose critiquer les généraux algériens qui ont gravi tous les échelons au sein de cette armée et qui ont obtenu leurs étoiles par leur compétence, leur patriotisme et leur courage.

Messieurs les Khorotos, vous attaquez le général Nezzar parce qu’il vous a donné une raclée magistrale à Amgala 2 et vous ne l’avez toujours pas digéré. Le général Nezzar a aussi donné une leçon à l’armée israélienne lors de la guerre du Moyen Orient. Il a également empêché les terroristes islamistes de transformer ce beau pays qu’est l’Algérie en vulgaire califat islamiste, et enfin il a contré les cercles occultes qui voulaient faire disparaître l’Algérie de la carte du monde. C’est un patriote qui n’a de leçon à recevoir de personne et surtout pas de la part de pouilleux tels que vous. En insultant le général Khaled Nezzar, cet âne bâté a insulté un ami que j’ai rencontré en partageant le même amour de la patrie.

Démerdez-vous avec le peuple libre du Sahara occidental, ce peuple digne et fier représenté par le Polisario et sa résistance farouche et inébranlable. Il n’a pas fini de vous donner du fil à retordre. Le peuple sahraoui est en train de tatouer ses victoires sur votre front ! Et préparez-vous aussi à vous chauffer avec de la bouse de vache et des racines de cannabis, parce que les vannes de gaz en provenance de l’Algérie sont définitivement coupées.

Et surtout : pas touche à l’Algérie !

Mohsen Abdelmoumen

Published in https://www.algeriepatriotique.com/2021/10/25/le-journaliste-algerien-le-khoroto-marocain-et-le-general-nezzar/