Mois: juin 2022

Le Makhzen marocain criminel et assassin

Publié le

Les crimes du Makhzen à Melilla. D. R.

Ce 24 juin, les images insoutenables d’un massacre à ciel ouvert ont inondé la toile en provenance du royaume pourri du Maroc. Quelque 2000 réfugiés subsahariens ont tenté de pénétrer dans l’enclave espagnole de Melilla et ont été refoulés et tabassés par les forces de l’ordre marocaines avec une brutalité sans égale. Les migrants s’entassaient pêle-mêle à même le sol, les blessés étaient laissés plusieurs heures sans soins, et certains d’entre eux ont été rejetés de l’autre côté de la frontière, comme on se débarrasserait d’ordures. Les cadavres jonchaient le sol et les policiers marocains tapaient comme des forcenés sur des hommes à terre, pour bien montrer au monde qu’ils ne lésinent pas sur la « sacro-sainte sécurité européenne » et qu’ils exécutent avec zèle leur mission de gendarmes de l’Europe. Le nombre de tués varie entre 27 et 45 mais en tout cas s’élève à plusieurs dizaines sans qu’on n’en sache exactement le chiffre, et deux cent blessés, mais il n’y a aucune confirmation de la part du Makhzen criminel ni de l’Espagne complice. Quelle importance n’est-ce pas, ce ne sont que des Africains miséreux. En outre, ils sont noirs, ce qui les désavantage encore aux yeux des racistes marocains et occidentaux. Les corps ont été enterrés dans l’urgence, sans autopsie et sans identification, comme on le ferait avec des chiens. Von der Leyen et Borrell vont-ils se précipiter à Melilla pour s’offusquer devant l’horreur comme ils l’ont fait avec la mise en scène de Bucha en Ukraine ? Bien sûr que non, on connaît leur hypocrisie et leurs « valeurs démocratiques » à deux vitesses.

Comble de cynisme, le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a félicité la police marocaine pour sa « performance extraordinaire » et a déclaré que l’opération avait été « bien menée », condamnant « les mafias qui se livrent au trafic d’êtres humains » pour tenter de se dédouaner et de couvrir son complice marocain. A aucun moment, Sanchez n’a manifesté la moindre empathie pour les nombreuses victimes et leurs familles. L’Espagne du socialiste Pedro Sanchez renoue ainsi de manière sanglante et sans aucune honte avec son passé franquiste. En effet, lors de la Guerre civile espagnole, Franco combattait les Républicains avec les Regulares, forces régulières indigènes composées de volontaires marocains recrutés au Maroc espagnol et qui ont plus tard rejoint la División Azul pour se battre aux côtés des forces de l’axe sur le front de l’Est pendant le 2eme guerre mondiale. Nous rappelons également que les tabors marocains ont été utilisés par les Français pour massacrer notre peuple le 8 mai 1945 à Sétif, Guelma et Kherrata. Décidément, les Marocains se rangent toujours du côté des fascistes.

Et donc, aujourd’hui, les policiers marocains « protègent » les frontières sud de l’Europe, et le Maroc reçoit des millions d’euros de l’Union européenne pour tenir son rôle de concierge (plus de 250 millions d’euros ces trois dernières années). Or, cette prétendue « protection » n’est qu’un leurre. En réalité, la politique de l’entité voyou du Maroc est fondée sur le chantage : chantage à la migration, chantage au terrorisme, et chantage à la drogue. C’est sa façon de fonctionner et il consacre des millions pour entretenir un lobby puissant auprès des institutions et des pays européens pour exercer ce chantage panaché. Nous l’avons déjà évoqué dans différents articles, mais creusons un peu le sujet.

Chantage à la drogue : le Maroc est le premier producteur mondial de haschich. Selon une étude de 2003 de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime, 134 000 hectares seraient consacrés à la culture du cannabis pour une production annuelle de 3 080 tonnes de haschich assurant un revenu de 214 millions de dollars aux paysans qui le cultivent. Depuis 40 ans que dure le trafic de cannabis du Maroc vers l’Europe, 10 à 12 milliards de dollars tomberaient dans l’escarcelle des trafiquants chaque année, le roi Mohamed VI percevant un pourcentage. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous l’appelons le roi des dealers, puisque c’est notamment grâce au commerce du haschich mais aussi du phosphate volé au peuple sahraoui qu’il a pu amasser une fortune de plus de 8 milliards de dollars. Le peuple marocain qui est obligé de pratiquer la prostitution – y compris des enfants – pour survivre appréciera. Depuis quelques années, les cartels sud-américains et surtout colombiens ont choisi le Maroc comme destinataire de leur production de cocaïne afin de bénéficier de la filière des réseaux mafieux composés de Marocains immigrés en Belgique et aux Pays-Bas. Ceux-ci connaissent bien la façon d’écouler la « marchandise » en Europe grâce à toute une organisation qu’ils ont mise en place depuis des années. Il faut souligner le fait que les narcotrafiquants ont des connexions avec les groupes djihadistes, qui contrôlent totalement ou partiellement certains axes transfrontaliers. Nous y reviendrons dans le chapitre suivant.

Ces réseaux mafieux portent un nom : le penose est un mot d’origine néerlandaise qui désigne les organisations formées par des criminels néerlandais dont font partie les immigrés marocains aux Pays-Bas. La Mocro Maffia désigne quant à elle les organisations mafieuses issues de l’immigration marocaine spécialisées dans le trafic de cocaïne et de drogue de synthèse et basées aux Pays-Bas et en Belgique. Ces réseaux mafieux sont actifs depuis les années 1990 et ont une relation privilégiée avec les cartels colombiens. Cette Mocro Maffia est aussi spécialisée dans le vol à main armée et la prostitution. Sachant que la diaspora marocaine est encadrée par le Makhzen, on peut en conclure que celui-ci chapeaute toutes les activités de la grande criminalité dans lesquelles sont impliqués certains membres de la communauté marocaine à l’étranger.

Le chantage au terrorisme : on l’a vu lors des différents attentats qui ont ciblé l’Europe ces dernières années, dont l’Espagne, la plupart des terroristes étaient soit des Marocains, soit issus de l’Immigration marocaine. Le terrorisme étant lié au trafic de drogue qui génère des revenus permettant d’acheter les armes, les réseaux islamistes extrémistes se financent grâce à l’économie de la drogue mais aussi grâce à l’économie informelle très importante au Maroc. Ainsi les groupes terroristes et les réseaux du crime organisé collaborent-ils étroitement pour faire prospérer leurs affaires. Ces réseaux se développent grâce à la complicité ou la participation d’acteurs locaux qui tirent des bénéfices dans ces différents trafics. Le Makhzen, bien qu’il se targue d’aider l’Europe dans la lutte antiterroriste, contrôle tous les ressortissants marocains, citoyens lambdas mais aussi dealers, gangsters et « postulants » terroristes ou terroristes patentés, que ce soit au Maroc comme dans les pays où la diaspora est établie, et l’on peut s’interroger sur son implication dans les différents attentats terroristes. N’oublions pas que le Maroc a soutenu, armé et financé le Groupe Islamique Armé qui massacrait notre peuple, et qu’il a abrité l’émir du GIA Abdelhak Layada. Nous savons également qu’il soutient et finance le MUJAO ainsi que les groupes terroristes Rachad et le MAK, ces deux derniers étant impliqués dans diverses tentatives de déstabilisation de l’Algérie.

Le chantage à l’immigration : ce dernier point vient d’être illustré de façon tragique avec le carnage qui a eu lieu ce 24 juin à Melilla, car cette « opération bien menée » selon Pedro Sanchez participe à un jeu malsain et criminel auquel se livre le Makhzen marocain. En effet, celui-ci a laissé croître les mafias marocaines qui s’activent dans le trafic d’êtres humains et leur permet d’acheminer des migrants aux portes de Ceuta et Melilla via une route bien connue des services de sécurité. Les immigrants s’entassent alors dans des campements de fortune dans la campagne aux abords de la frontière, espérant pouvoir passer en Europe afin d’y trouver une vie meilleure que la misère qu’ils ont connue jusque-là. Régulièrement, le Croissant rouge marocain vient leur apporter de la nourriture et leur prodiguer des soins, leur permettant juste de survivre dans des conditions extrêmement difficiles. Toute approche des barrières séparant le Maroc de l’Europe est immédiatement et brutalement refoulée, sauf quand l’entité voyou du Maroc veut exercer une pression sur l’Espagne et l’Europe. Au moment exact où le Maroc le décide, les portes s’ouvrent, les contrôles sont supprimés et les migrants se précipitent alors dans les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, les mafias leur procurant des embarcations pour traverser la Méditerranée vers l’Espagne. Chaque vague de migrants vers l’Espagne correspond à une exigence du Maroc, souvent liée à la reconnaissance de sa domination sur le Sahara occidental. Si l’Espagne cède à la pression marocaine, la vague se tarit comme par miracle.

Ce chantage a porté ses fruits puisque Sanchez a complètement renié la politique traditionnelle de l’Espagne à l’égard du Sahara occidental, foulant aux pieds les résolutions de l’ONU, et annonçant qu’un accord bénéfique serait signé avec le Maroc. Tous les partis espagnols ont rejeté cet accord et Alberto Núñez Feijóo, président du Parti populaire, principal parti d’opposition, a déclaré qu’il rejetait la position de Sanchez et que son parti soutenait le droit international au Sahara occidental. Ce manque de soutien de la politique de Sanchez à l’égard du Maroc a fortement contrarié le Makhzen marocain qui, en guise d’avertissement, a montré comment il pouvait ouvrir les vannes de l’immigration. Le massacre du 24 juin dernier par les soudards marocains a donc été organisé pour adresser un message très clair au gouvernement espagnol. Sachant que celui-ci manque de soutien interne et que l’économie espagnole est impactée par la réaction de l’Algérie de rompre le traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération qui la lie à l’Espagne, il s’agit de faire passer au gouvernement espagnol toute envie de revenir en arrière concernant sa décision sur le Sahara occidental. Le message s’adresse aussi à l’opposition espagnole qui a tout intérêt à accepter la nouvelle politique du gouvernement Sanchez à l’égard du royaume de la drogue, du terrorisme, du trafic d’êtres humains, de la prostitution, du tourisme sexuel, de la pédophilie et du chantage, sous peine de voir des hordes de migrants sur le territoire espagnol. « Soit vous vous pliez à nos exigences, soit nous lâchons sur vous les migrants, la drogue et les terroristes », telle est la politique du Makhzen marocain. Et tout le monde se tait, accepte et dit merci. D’ailleurs, Sanchez a poussé la lâcheté jusqu’à féliciter le Maroc pour avoir utilisé et abattu plus d’une vingtaine de personnes.

Où sont les ONG ? Où est Amnesty International ? Où est la Ligue des droits de l’homme ? Où est RSF qui a fait un communiqué sur l’Algérie à propos du renvoi des « journalistes » à Oran ? Imaginons un instant que cela se soit passé en Algérie. La chorale de toutes les ONG internationales se seraient levées dans un bel ensemble pour condamner le massacre. Ici, rien, c’est le silence. Personne ne bronche. Mais ces couards de socialistes espagnols par contre, au lieu de s’en prendre au Makhzen marocain qui est la source de tous les maux, tirent à boulets rouges sur l’Algérie. Le plus tenace est ce petit roquet d’Albares, le ministre des Affaires étrangères, qui a déjà pleurniché auprès de Borrell en cherchant à impliquer l’Europe contre l’Algérie et qui maintenant veut alerter l’OTAN sur le danger représenté sur son « flanc sud ». Monsieur Albares, le danger sur votre flanc sud ne vient pas de l’Algérie mais du Maroc, cessez de vous voiler la face. Vous et votre gouvernement avez prouvé que vous étiez à la merci d’une monarchie archaïque et dépravée, assumez-le, et cessez de vouloir détourner l’attention de votre peuple sur l’Algérie qui n’a jamais cédé, elle, aux pressions de qui que ce soit, ni à aucune espèce chantage. Vous préférez vous lier d’amitié avec le royaume décadent du Maroc ? Bon vent. Nous vous souhaitons bien du plaisir.

Pour terminer, j’aimerais faire une petite mise au point destinée à tous les larbins de Hammouchi et de Mansouri qui viennent en renfort sur ma page Twitter pour y laisser leurs déjections dans une vaine tentative de me contrer. Sachez que vos insultes et vos menaces ne me feront jamais fléchir. Bien au contraire, vous m’encouragez à poursuivre mon combat contre vous. Ne soyez pas présomptueux, vous êtes insignifiants. Et ôtez-vous de la tête qu’il y a de la haine dans mes propos, j’énonce juste des faits avérés. Mais je comprends que le fait de vous envoyer votre propre image en pleine figure vous dérange. Effectivement, ce n’est pas beau à voir. Nous vous connaissons bien, vous avez toujours été envieux, fourbes et profiteurs. De vrais parasites. Quand vous attaquez ma famille de manière grossière et irrespectueuse, je vous réponds que, moi, je connais ma mère et mon père, contrairement à vous qui êtes la marmaille de Bousbir. Et que bien avant que votre maître Lyautey crée le grand lupanar dans lequel vous êtes nés, les Almohades dont je suis issu régnaient sur vos contrées. Quand vous me comparez à Kim Jong-un, je prends cela pour un compliment car j’ai beaucoup d’estime pour ce chef d’Etat qui ne se soumet à personne, contrairement à vous tous qui êtes les esclaves du Makhzen, lui-même larbin de l’entité sioniste d’Israël, de la France, de l’Espagne, du Portugal. Tout le monde vous a dominés. La fin de règne du roi des débauchés arrive à grands pas avec une grande famine dans tout le pays. Bientôt votre monarchie dégénérée appartiendra au passé et votre Makhzen échouera dans l’égout d’où il a été vomi. Et le monde s’en portera mieux.

Quant à mon dernier article dans lequel je dénonce les manigances du Makhzen contre le Jeux méditerranéens qui se déroulent à Oran, les neuf « journalistes » interdits d’entrée en Algérie se sont révélés être des espions. Chapeau donc à nos services de sécurité qui ont fait leur travail et ont empêché ces intrus de nuire à notre pays. Malgré toutes les attaques du Makhzen marocain à l’encontre de notre pays, malgré ses tentatives de saboter les Jeux, tout le monde a félicité l’Algérie pour son accueil et pour la cérémonie d’ouverture qui a été un succès. Nous ne doutons pas un seul instant que ces Jeux seront une réussite.

Mohsen Abdelmoumen

Les jeux troubles du Makhzen marocain à Oran

Publié le Mis à jour le

D.R.

Une fuite nous avait prévenu que le Makhzen marocain chercherait à saboter les jeux méditerranéens qui se déroulent à Oran du 25 juin au 5 juillet. Ce travail de sape a d’ores et déjà commencé lors de l’arrivée de l’équipe sportive marocaine à l’aéroport d’Oran ce mercredi 22 juin. Tous les Algériens ont en effet été abasourdis de voir l’accueil qui a été réservé aux athlètes marocains reçus à l’aéroport avec une haie d’honneur, des acclamations, des youyous, des « khawas khawas », etc. Les images retransmises par les télés poubelles, y compris celle dont le patron est en prison, tournaient en boucle sur les réseaux sociaux et chaque patriote algérien s’est demandé ce qu’il était arrivé à ses concitoyens d’Oran pour qu’ils manifestent un tel enthousiasme envers l’équipe d’un pays ennemi. En même temps, les torchons marocains habituels ont commencé à vilipender « la junte » algérienne pour avoir interdit son territoire à neuf journalistes marocains et les avoir « séquestrés » à l’aéroport d’Oran où ils ont dû passer la nuit avant d’être réexpédiés dans le royaume de la pédophilie et du « Prince des Croyants », ou plutôt Prince des Débauchés. Le 1er secrétaire de la Ligue des journalistes sportifs marocains est monté au créneau en utilisant un langage politique dénigrant « le régime militaire algérien » pour déclarer que la Ligue allait porter plainte contre l’Algérie auprès du Comité international des Jeux méditerranéens, comparant « l’agression » dont les journalistes marocains ont été « victimes » à l’agression de l’Ukraine par la Russie. Voilà ! Nous y sommes ! Nous sommes les « méchants » Russes et les Marocains sont les « pauvres » Ukrainiens. Un complot marocain vise donc à éliminer l’Algérie de toutes les compétitions sportives. Une question, Messieurs les Khorotos marocains, avons-nous lancé une opération dans votre pays ? Il semble que ce soit vous qui envahissiez notre territoire avec votre nuée de sauterelles fauchées et vos tonnes de cannabis. Par ailleurs, pourquoi n’y a-t-il eu aucun incident avec les autres délégations sportives et les autres médias internationaux qui sont venus couvrir les Jeux ? Il n’y a que cette entité voyou du Maroc qui pose problème et qui fabrique des complications. Comme par hasard…

Bien. Comme nous l’avons dit dans notre article précédent, notre devoir envers notre patrie nous impose de taper encore et toujours sur le même clou pour redresser les bretelles du Makhzen marocain, dans le souci bienveillant, bien évidemment, de l’empêcher de perdre son pantalon. Nous espérons que les sieurs Mansouri et Hammouchi apprécieront notre sollicitude.

Premier point, cette extravagance « youyoutesque » et khawakhawesque » à l’aéroport d’Oran, cette haie d’honneur, ces larmes de joie, ces applaudissements, ces trémolos dans la voix, etc. sont le résultat d’une opération bien étudiée par le Makhzen marocain qui n’est jamais à court d’idées pour nuire à l’Algérie. Mot d’ordre avait été donné aux immigrés marocains d’Oran par des agents du Makhzen infiltrés – et dieu sait si les Marocains sont nombreux là-bas – de venir en masse accueillir la délégation marocaine à l’aéroport et de lui réserver un accueil triomphal. La soumission de la diaspora marocaine à l’égard du Makhzen étant légendaire, nous avons vu le résultat. Devant ces images surréalistes, les patriotes algériens sont devenus fous de rage en croyant voir l’aplaventrisme des Oranais à l’égard des Marocains et ont crié à la trahison. C’était l’un des buts recherchés par le Makhzen : installer la discorde et la fitna entre Algériens. Or, les Algériens d’Oran n’avaient rien à voir dans cette foire répugnante. Nous l’avons dit dans notre article précédent et comme l’a révélé le journaliste français Malbrunot, la diaspora marocaine est encadrée par le Makhzen marocain qui travaille lui-même pour le Mossad israélien.

Second point, les neuf « journalistes » marocains qui ont été refoulés à l’aéroport n’avaient pas d’accréditation. Quand on envoie des journalistes couvrir un évènement dans un pays étranger, on doit toujours envoyer au préalable la liste de ces journalistes aux autorités du pays d’accueil afin d’obtenir leur accord. Tous les médias de la planète se conforment à ces règles. Le Maroc ne l’a pas fait. Pourquoi ? C’est très simple, l’entité voyou du Maroc voulait créer un incident et constituer un dossier contre l’Algérie. Plan perfide s’il en est. Car le sport n’est pas que des jeux, c’est avant tout de la politique. On le voit par exemple avec la façon dont les athlètes russes ont été interdits de toute participation à des compétitions sportives, et le but du Maroc est de nous réserver le même sort. Sachant que l’Espagne a mené une campagne auprès de l’Europe en nous qualifiant « d’alliés de la Russie » sur fond de la crise du gaz, pourquoi pas nous monter un dossier comme ils l’ont fait avec les Russes pour nous exclure de toutes les compétitions ?

L’entité voyou du Maroc a prévu d’envoyer deux délégations de « journalistes » en Algérie, encadrés par des agents du Makhzen qui doivent donner des instructions à leurs relais dans notre pays en vue de provoquer des incidents, de saboter les jeux, voire de commettre des attentats, de mettre le feu aux forêts, etc. comme ils l’ont dit eux-mêmes dans leur propagande. Ils nous ont tout dit concernant le sabotage de ces Jeux. Alors, pourquoi deux délégations de « journalistes » ? On sait très bien que les journalistes peuvent être eux-mêmes des agents infiltrés. On l’a vu dans bon nombres de situations. Bref, il s’agit d’être très vigilants par rapport à ce danger d’infiltration d’agents du Makhzen sur notre territoire. Force est de constater que nous avons raison de demander aux autorités algériennes de rapatrier les ressortissants marocains dans leur pays, car ces gens sont avant tout soumis au Maroc et obéissent aux injonctions du Makhzen, lequel n’arrête pas de s’en prendre à notre armée. Ici, connaissant la fibre patriotique et le caractère bouillonnant des Algériens, il a voulu provoquer la zizanie au sein de notre peuple en utilisant la diaspora marocaine. La servilité de celle-ci à l’égard du Makhzen constitue un danger permanent, une véritable bombe à retardement qui risque de provoquer des dommages considérables à notre pays.

Le Consul marocain à Oran n’a-t-il pas déclaré un jour à ses ressortissants installés en Algérie qu’ils vivaient en « territoire ennemi » ? Faut-il à nouveau faire le récapitulatif de tous les coups fourrés des Marocains à l’égard de l’Algérie, et ce, depuis l’Antiquité ? Le fait que cette entité voyou est dirigée par des « Juifs de cour » sionistes ? Que naguère le GIA, de sinistre mémoire, était bien à l’abri au Maroc ? Qu’aujourd’hui s’y activent contre l’Algérie des traîtres et des terroristes financés par le Makhzen, comme le MAK et Rachad ? Que le but du Maroc et de ses maîtres est de déstabiliser et de démanteler l’Algérie ? Devons-nous rappeler que l’ambassadeur du Maroc à l’ONU a montré une carte de l’Algérie amputée de la Kabylie ? Que les Marocains ont voulu nous envahir en 1963 et qu’ils continuent à réclamer des terres algériennes alors que nous avons été spoliés de notre territoire jusqu’à Oued Moulouya grâce aux bons soins de la France coloniale, qui, nous insistons sur ce fait, continue à dicter sa volonté au Maroc ? Jugurtha, l’émir Abdelkader, le colonel Lotfi, le détournement de l’avion du FLN, la Guerre des Sables, la trahison de Hassan II lors de la guerre des Six Jours… La liste de actes hostiles du Maroc envers l’Algérie est sans fin.

Nous avons constaté en outre que les « merdias » marocains à la botte du Makhzen se réjouissent de faire retentir leur hymne national en terre algérienne lorsque leurs athlètes décrocheront des médailles, considérant sans doute ce fait comme une victoire militaire. Nous rétorquons à ces drogués notoires : ne prenez pas vos rêves pour la réalité, vous fumez trop de shit pour avoir les idées claires. En cas de guerre entre nos deux pays, nous vous enverrons dans les abysses de l’Atlantique discuter avec les poissons s’ils veulent bien de vous. Un déluge de feu s’abattra sur vous. Tout d’abord, votre hymne « national » a été composé par un Français, Leo Morgan, comme votre pays a été créé par Lyautey, celui-ci créant le lupanar Bousbir dont vous êtes les enfants. On ne se lassera pas de vous le dire et vous ne pourrez rien y changer. Dites merci à la France pour ses bienfaits. Ensuite, rien ne prouve que vos athlètes soient vainqueurs des différentes compétitions auxquelles ils participeront. Néanmoins, si c’est le cas, n’allez pas croire pour autant que le fait de jouer votre hymne « national » sur le sol algérien soit une performance qui pourrait marquer une victoire quelconque sur l’Algérie. Vous êtes des nains et l’Algérie est un géant.

Les Marocains insistent beaucoup sur le fait qu’ils n’ont rien contre le peuple algérien mais plutôt contre ses dirigeants, comme on le constate dans la propagande mensongère de tous les relais du Makhzen, espérant des soulèvements de la population algérienne. Ils cherchent à séparer le peuple de ses dirigeants et de son armée mais ce que ces abrutis ignorent, c’est que notre armée est issue du peuple et n’est pas une armée de caste comme la leur. Notre armée s’appelle l’Armée Nationale Populaire et ils n’arriveront jamais à séparer le peuple algérien de son armée. Quant à nos dirigeants, ils ne viennent pas de la planète Mars. Eux aussi sont des enfants du peuple algérien. Les Marocains oublient ce qu’il se passe chez eux, ils sont dans le déni total, et les soulèvements se déroulent plutôt dans leur pays où règne la misère noire pendant que la famille royale se vautre dans le luxe et la lubricité. Après avoir envoyé leur chair fraîche dans les pays du Golfe, ils l’envoient maintenant dans l’entité sioniste d’Israël. Le Maroc est surendetté et ils auront bientôt des manifestations de la famine. Si l’Algérie est si mauvaise, pourquoi avons-nous un million deux cent mille Marocains sur notre territoire ? L’Algérie est mauvaise, mais l’argent algérien que vous envoyez au Maroc est bon ? Vous n’avez aucune dignité, dégagez de chez nous ! Chacun vit dans son pays ! Allez ouste ! Dehors !

Pour terminer, la Ligue des journalistes sportifs marocains et toute la presse marocaine aux ordres du Makhzen ont chanté en chorale pour protester contre le fait que la délégation sportive devait transiter par la Tunisie pour venir en Algérie, demandant l’ouverture de l’espace aérien. Pourquoi pas l’ouverture des frontières terrestres, pourquoi pas le rétablissement des relations diplomatiques, pourquoi pas leur fournir à nouveau du gaz ? Si l’Algérie avait fait exception en ouvrant à nouveau son espace aérien au Maroc, celui-ci aurait fêté cela comme une victoire contre nous. Car la perfidie du Makhzen marocain est sans limites. Donc n’attendez rien, il n’y aura ni ouverture de l’espace aérien, ni ouverture des frontières, ni relations diplomatiques, ni gaz, ni rien. Et nous réclamons l’expulsion manu militari des illégaux marocains chez nous. Vous avez prouvé à maintes reprises que vous êtes un pays ennemi, vous avez signé un accord sécuritaire avec l’entité sioniste d’Israël, vous voulez ouvrir une ambassade dans les territoires occupés de la Palestine, vous écrasez le peuple du Sahara occidental, et vous avez été et êtes toujours dans tous les sales coups contre l’Algérie. Vous n’arrêtez pas de cibler notre armée dans votre propagande abjecte, car notre armée vous dérange et dérange vos maîtres sionistes. Nous vous considérons comme un Etat vassal de l’entité sioniste d’Israël. Mais malgré tous vos complots et manigances, malgré votre travail de sape et votre propagande nauséabonde, les Jeux méditerranéens en Algérie seront couronnés de succès.

Un pays est fort par une armée forte et par le patriotisme de son peuple. Tenez-vous à carreau lorsque vous êtes chez nous, Messieurs les Khorotos marocains. Nous gardons un œil sur vous.

Mohsen Abdelmoumen

Published in https://tribune-diplomatique-internationale.com/makhzeh_marocain/

Published in https://www.algeriepatriotique.com/2022/06/24/les-jeux-troubles-du-makhzen-marocain-a-oran/

Toute manigance contre l’Algérie échouera

Publié le

 D. R.

Ce 1er juin, le site internet Business Insider dans sa version allemande a publié un article selon lequel un rapport confidentiel de l’OTAN s’inquiétait de ce que l’Algérie constituait un risque pour la sécurité de l’Europe par sa faculté d’utiliser l’approvisionnement en gaz comme moyen de pression. Selon cette note pas si confidentielle que cela puisqu’elle circule un peu partout, l’Algérie a menacé l’Espagne fin avril de couper l’alimentation de gaz lorsque celle-ci a proposé de vendre du gaz algérien au Maroc via le gazoduc Gaz Maghreb Europe (GME). D’après cet article, l’aspect énergétique revêtrait un caractère sécuritaire très important pour l’OTAN, non seulement en ce qui concerne la sécurité militaire des moyens de transport, mais surtout par le fait que l’énergie est le fondement des sociétés occidentales. Et donc, en cette période de grande incertitude due à la crise ukrainienne, alimentée par les pays de l’OTAN eux-mêmes avec leurs envois incessants d’armement, de mercenaires et d’argent – ne l’oublions pas –, l’alliance militaire s’inquièterait des pressions que pourrait exercer l’Algérie sur l’Europe en utilisant l’approvisionnement énergétique comme une arme stratégique ? Voyons… Nous prend-on pour des idiots ? Ce qui inquiète l’OTAN, ce n’est pas le gaz algérien, mais son armée. L’ANP est crainte parce qu’elle veille jalousement sur les intérêts de son pays et qu’elle ne permet pas aux pays de l’OTAN de faire ce qu’ils veulent en Méditerranée. Voilà ce qui a motivé la note « confidentielle » de l’OTAN. Le gaz n’est qu’un prétexte. Bien entendu, l’Etat voyou du Maroc s’est précipité pour relayer l’information dans ses torchons habituels, rêvant d’une offensive otanesque contre l’Algérie. « Cent fois sur le métier, remettez votre ouvrage » dit l’adage. Il semble donc qu’il nous incombe à nouveau de remettre les pendules à l’heure pour que tout le monde comprenne bien de quoi il s’agit.

Tout d’abord, concernant le fait que l’Algérie pourrait utiliser son gaz comme moyen de pression, nous rétorquerons que ces méthodes de voyou sont plutôt le fait des pays occidentaux qui pratiquent des sanctions à tour de bras envers les pays qui ne s’alignent pas selon leurs diktats, quand ils ne gèlent pas les avoirs de ces pays pour les voler sans aucun scrupule, comme ils le font aujourd’hui avec l’argent de la Russie (selon la Commission européenne, 10 milliards d’euros d’avoirs russes ont été gelés et 200 milliards d’euros de transactions ont été bloqués) ou comme ils l’ont fait avec les 31 tonnes d’or du Venezuela (1 milliard d’euros) détenus par la Banque d’Angleterre et que la perfide Albion veut donner à la marionnette de l’extrême-droite vénézuélienne, Juan Guaido, reconnu par Washington comme « président légitime » du Venezuela alors que c’est Nicolas Maduro qui a été élu. Soit dit en passant, Guaido ne peut plus s’attabler dans un restaurant au Venezuela sans en être éjecté à coups de chaises. Bref, le nombre de pays ayant connu des sanctions et les subissant toujours sont légion et cela a un impact néfaste sur les populations des pays sanctionnés. Combien d’enfants irakiens sont-ils morts à cause de ces sanctions ? Pour la criminelle de guerre Madeleine Albright qui aujourd’hui grille en enfer pour l’éternité, « cela en valait la peine ». Voici quelques exemples de pays sanctionnés : Cuba, l’Iran, l’Irak, la Corée du Nord, le Venezuela, la Biélorussie, la Russie, etc.

Alors, trêve de mensonges, l’Algérie a toujours honoré ses contrats, et les méthodes de rustres et de gangsters sont l’apanage de l’Occident. Concernant la menace de l’Algérie de couper le gaz à l’Espagne, le contrat passé avec ce pays comporte une clause stipulant que le client n’a pas le droit de revendre le gaz fourni par l’Algérie à un pays tiers. Les clauses du contrat n’étant pas respectées, celui-ci pouvait être rompu. La réaction de l’Algérie était donc tout à fait justifiée et l’Espagne l’a bien compris puisqu’elle est revenue sur sa décision. Quant à l’arrêt de livraison du gaz au Maroc, le contrat étant arrivé à échéance, l’Algérie n’a pas souhaité le reconduire, ce qui est tout à fait son droit, et prétendre qu’elle exerce une sorte de chantage est pur mensonge.

Avant d’aller plus loin, nous aimerions faire un petit encart concernant le site internet Business Insider. Ce site a été fondé en 2007 à New York par un entrepreneur américain qui a ensuite vendu 97% de ses actifs au plus grand groupe de presse allemand Axel Springer SE qui en est désormais propriétaire. Il est intéressant de noter que le groupe est ouvertement pro-israélien puisqu’il a notamment montré un enthousiasme dithyrambique lors de la Guerre des Six jours, déclarant que le général israélien Moshe Dayan était le digne héritier du général Erwin Rommel. Encenser un criminel comme Moshe Dayan qui a massacré le peuple palestinien et le comparer à un autre criminel nazi porté aux nues est un nouvel exemple prouvant que le nazisme n’est pas mort en Allemagne, comme on le voit avec le soutien actuel de l’Allemagne à l’Ukraine nazie. On constate en outre qu’il y a bel et bien une proximité très étroite entre le nazisme et le sionisme dont les illustrations se multiplient et s’affichent au grand jour depuis l’opération russe en Ukraine.

Revenons à l’OTAN que l’hypocrisie occidentale présente comme une alliance militaire « défensive » alors qu’elle est en réalité le bras armé de l’empire. Le monarque français Freluquet 1er, à savoir Emmanuel Macron, qui a réussi à installer confortablement l’extrême-droite en France, a dit un jour que l’OTAN était en mort cérébrale, mais cela n’empêche pas les pays de l’alliance d’envoyer des armes pour des milliards de dollars en Ukraine et d’envisager une guerre ouverte avec la Russie. Cet organisme militaire constitue une véritable menace pour la paix dans le monde et doit être dissout. Rappelons quelques-uns de ses méfaits : les bombardements de l’OTAN sur la Serbie dans l’ex-Yougoslavie sans mandat de l’ONU, qui se sont déroulés du 23 mars au 10 juin 1999 à raison de 37 465 missions aériennes sur 78 jours « d’opération » au cours de laquelle les Américains ont reconnu avoir utilisé plus de 30.000 projectiles à l’uranium appauvri radioactif. Les États-Unis ont également bombardé l’ambassade de Chine à Belgrade, tuant trois journalistes chinois. Bilan : 462 soldats tués et 199 blessés ainsi que de 114 policiers tués côté militaire, et de 489 à 528 morts du côté civil. Sans compter les cancers qui se sont développés parmi la population soumise aux bombardements à l’uranium radioactif. Au tour de l’Irak avec la « tempête du désert », cauchemar qui commence le 17 janvier 1991 avec des bombardements massifs sur l’Irak et le Koweit. Pendant 43 jours, l’aviation des pays de l’OTAN effectue plus de 110 000 sorties avec 2 800 avions, larguant 250 000 bombes y compris à fragmentation qui diffusent 10 millions de sous-munitions. Plus de 100 000 soldats irakiens sont tués et 20 000 victimes civiles périssent sous les bombardements. 800 tonnes de bombes à l’uranium appauvri ont été larguées auxquelles on peut ajouter 1200 tonnes lors de l’invasion américaine de 2003, ce qui a entraîné de nombreux cas de cancers parmi la population et de malformations congénitales chez les nouveau-nés, sujet traité dans l’un de nos articles intitulé « Le rapport caché de l’OMS sur les crimes US en Irak ». Vient ensuite l’Afghanistan qui a été occupé par les forces militaires des pays membres de l’OTAN pendant 20 ans suite aux attentats du 11 septembre 2001. 50 ans d’implication des Etats-Unis dont 20 ans de présence de l’OTAN en Afghanistan ont réussi à mettre les Talibans au pouvoir. L’armée américaine a quitté piteusement l’Afghanistan en 2021 en laissant derrière elle 85 milliards de dollars d’équipement militaire et un pays complètement dévasté. Et puis la Libye, en mars 2011, où la France intervient militairement suivie par la Grande-Bretagne, les Etats-Unis et l’Italie, pour être bientôt rejoints par les pays de l’OTAN. Depuis lors, en plus d’être détruite, la Libye est devenue un sanctuaire pour tous les djihadistes de la planète.

Toutes ces interventions ont été faites, bien sûr, pour instaurer la « démocratie » et les « droits de l’homme » dans ces pays à coup de bombes, et sous couvert « d’interventions humanitaires » et du « droit d’ingérence » cher à Bernard Kouchner qui, comme tout bon trotskyste, est devenu homme d’affaires. Tous ces pays« démocratisés »par les Occidentauxsont totalement dévastés, leurs institutions détruites, leur économie saccagée et leurs richesses tant naturelles que culturelles pillées. Quant à leurs peuples, ils n’oublieront jamais les « bienfaits » de la démocratie.

Comme par hasard, l’information sur une éventuelle menace otanesque envers l’Algérie sort à la veille du 60e anniversaire de l’indépendance de notre pays et quelques semaines avant le sommet de l’OTAN qui se déroulera fin juin à Madrid. Le fait que cette note « confidentielle » soit reprise avec enthousiasme par les mêmes relais du Makhzen marocain ne nous étonne pas. Nous sommes habitués à susciter l’intérêt malsain de nos voisins. Et ils seraient tellement heureux que d’autres aillent au casse-pipe à leur place, mais au risque de les décevoir, le brave soldat Ryan ne va pas mourir pour des Khorotos. Néanmoins, nous tenons à préciser certaines choses que le Makhzen marocain ne semble pas encore avoir compris. Nous savons que notre précédent article au sujet de l’immigration marocaine illégale sur le sol algérien a fait mouche et a provoqué un séisme au palais. Nous réitérons nos propos et demandons aux autorités de notre pays de renvoyer chez eux tous ceux qui traficotent sur notre sol, sachant que tout Marocain est susceptible d’être à la fois un agent du Makhzen et du Mossad. De plus, nous savons pertinemment que des attentats peuvent être commis à n’importe quel moment et en n’importe quel lieu, et les jeux méditerranéens à Oran constituent une cible de choix. Nos services sécuritaires veillent au grain et déjoueront ces attentats. Quant à notre peuple, il reste sur ses gardes.

Comme nous l’avons souvent dit, c’est l’Etat voyou du Maroc qui a un réel potentiel de nuisance, autant en Afrique du nord qu’en Europe, que ce soit par son narcotrafic, ou par sa politique belliqueuse et répressive envers le peuple sahraoui, ou encore par ses goûts expansionnistes alors qu’il n’est même pas indépendant et est toujours soumis à la France. Rappelons simplement les accords de La Celle-Saint-Cloud du 6 novembre 1955 qui ont toujours cours et qui scellaient le destin du Maroc par la décision d’installer un « gouvernement ayant notamment pour mission d’élaborer les réformes institutionnelles qui feront du Maroc un Etat démocratique à monarchie constitutionnelle, de conduire avec la France les négociations destinées à faire accéder le Royaume au statut d’Etat indépendant uni à la France par des liens permanents d’une interdépendance librement consentie et définie ». Le Maroc a toujours été le vassal d’un autre Etat, c’est dans sa nature. Par exemple, sa soumission à l’entité sioniste d’Israël qui nous a créé un « Israël bis » en Afrique du nord où ce sont les « Juifs de cour » qui règnent sur le palais et qui vont décider qui prendra la succession du roi des dealers hospitalisé en France. Car le roi jouisseur et dépravé étant mourant, la guerre de succession fait rage. Nous suggérons d’installer Abou Azaitar sur le trône et de nommer ses frères ministres, par exemple Ottman à la Défense et Omar à l’Intérieur. Ils sont réputés pour être pugnaces et leurs « exploits » judiciaires en Allemagne ainsi que l’expérience du pouvoir qu’ils ont acquise ces dernières années au sein du palais leur permettra de faire des étincelles. On le voit, le Maroc donne tous les signes de « stabilité » avec un roi mourant, une lutte de pouvoir entre différents clans, dont un gang de malfrats comme les frères Azaitar qui ont fait main basse sur les instances de décision. Ah oui, concernant la famille royale marocaine, quelqu’un pourrait nous donner des nouvelles de Lalakoum Salma ? On ne la voit jamais, c’est comme si elle s’était évaporée dans la stratosphère.

Nous aimerions aussi répondre à Abdelilah Benkirane « Les-deux-fesses », ex-Premier ministre du parti des Frères musulmans, au sujet de sa récente déclaration prétendant que le Sahara occidental était marocain et s’interrogeant que le fait que l’Algérie possédait un grand désert et pas le Maroc. Il a ajouté que le Maroc ne luttait que pour le bien, mais que si l’Algérie s’approchait du Maroc, ne serait-ce qu’un pouce, le pays riposterait. Tout d’abord, précisons que c’est grâce à son parti que le Maroc a signé les accords d’Abraham de Jared Kushner, le gendre de Donald Trump, marquant le rapprochement entre l’Etat voyou du Maroc et l’entité sioniste d’Israël. Et nous apprenons que le Maroc va ouvrir une ambassade dans les territoires occupés de la Palestine, marquant ainsi sa complète soumission aux sionistes. Ensuite, si l’Algérie a un grand désert, c’est parce que des braves ont versé leur sang pour libérer leur territoire du colonialisme français. Le peuple algérien s’est battu tout au long de son histoire millénaire pour sa terre. Sachez que l’on écrit l’histoire avec le sang des martyrs et non pas avec son fessier. Quand le Maroc s’est-il battu ? Jamais. Le Maroc n’existe que grâce à son maître français le maréchal Lyautey qui l’a créé en 1912, alors qu’il n’était constitué que des deux sultanats de Fès et de Marrakech, pendant que l’Algérie régnait sur leur territoire actuel. Nous avons même étendu notre domination sur l’Espagne avec Al-Andalus. Quand les Marocains ont-ils régné sur le Sahara occidental ? Jamais ! Et les cartes britanniques et hollandaises le confirment. Monsieur « Les-deux-fesses », gardez vos menaces pour vous. Votre pays est l’urinoir de l’Occident, vous offrez vos enfants au minotaure pédophile occidental et vous osez parler de l’Algérie ? Nettoyez votre bouche puante avant de parler de la grande Algérie.

Messieurs les Khorotos, vous avez toujours été des traîtres et des lâches. Votre histoire est parsemée d’actes de trahison dont Jugurtha et l’émir Abdelkader sont des exemples, ou encore lorsque votre roi Hassan II a espionné les dirigeants arabes au profit des Israéliens lors de la guerre des Six Jours. Vous avez la trahison dans le sang, elle est inscrite dans vos gènes, et vous vous êtes toujours rangés du côté des colonisateurs. Vous êtes juste bons pour parader dans les gay pride. Ce n’est pas pour rien que Lyautey a créé dans votre pays un immense lupanar et, en remerciement, vous lui avez élevé une statue à Casablanca. Votre opération « Taupe africaine » avec l’armée US et pour laquelle l’Espagne s’est désistée n’effraie ni l’armée algérienne, ni le peuple algérien. Nous vous rappelons que celui qui s’abrite derrière les Américains est nu. Tous ceux qui se sont alliés aux USA ont été trahis lorsque les intérêts de l’empire ont décrété que cet allié n’était plus utile. Vous vous accrochez à la chimère que l’OTAN va vous aider en menant une guerre contre l’Algérie à votre place, parce que vous êtes trop lâches pour la mener vous-mêmes. Vous n’êtes que des esclaves et vos complots contre l’Algérie ne marcheront pas. Et malgré vos manigances et vos appels au meurtre, nous continuerons à écrire contre vous et contre l’empire que vous servez comme des valets.

Nous avons bien compris que nous étions désignés comme « l’ennemi », d’abord par l’Espagne du traître Sanchez – lequel ne fera pas long feu à la tête du gouvernement espagnol – en nous collant l’étiquette « allié de la Russie » et en menant une campagne contre l’Algérie au niveau européen, ensuite par l’Europe avec ce franquiste de Borrell, et puis par l’OTAN, qui craint l’armée algérienne pour sa force et sa capacité à défendre farouchement sa patrie. Le Maroc n’est qu’un petit roquet manipulé par les USA, la France et Israël, bref par tous les Etats qui le souhaitent, puisque ce pays est totalement insignifiant. Donc, nous allons mettre tout le monde d’accord : qui que vous soyez, OTAN, USA, France, Espagne, entité sioniste d’Israël, Maroc, ou planète Mars, vous vous casserez les dents sur notre armée. Si quelqu’un tente quoi que ce soit, l’Algérie vous montrera de quel bois elle se chauffe. Touchez à l’Algérie, chiche ! Vous n’avez aucune idée de ce qui vous arrivera.

Ce 19 juin, le ministère de la Défense russe a annoncé que des missiles Kalibr ont frappé un poste de commandement de l’armée ukrainienne dans la région de Dnepropetrovsk, tuant plus de 50 généraux et officiers supérieurs et détruisant un important stock d’armes, de véhicules et de matériel militaire envoyé par l’OTAN. Cela donne une idée de ce qu’une armée forte et déterminée peut faire. L’armée ukrainienne a été entraînée et formée par l’OTAN pendant des années, elle était considérée comme l’armée la plus efficace à l’est de l’Europe et elle se fait quotidiennement laminer par les forces russes. On estime à 70 000, le nombre de soldats ukrainiens tués depuis le début de l’opération, sans parler des blessés et des prisonniers. L’Occident est fichu, un monde nouveau est en train de naître et l’Algérie fera partie de ce nouveau monde. Chacun choisit son camp et réclame ce qui lui appartient. La Russie est en train de recouvrer les riches terres noires d’Ukraine qui lui appartiennent, Taïwan reviendra dans le giron de nos camarades chinois et nous, Algériens, réclamons de récupérer l’île de Cabrera qui nous appartient et qui est située dans nos eaux territoriales, comme nous voulons aussi reprendre nos terres jusqu’à Oued Moulouya. Quant à notre gaz, nous le vendons à qui nous voulons et si l’Espagne insiste à poursuivre sa politique de terre brûlée en accompagnant les délires du royaume des narcotrafiquants et terroristes marocains, nous reverrons les accords qui nous lient avec elle et la renverrons au Moyen Age.

Le monde unipolaire sous l’hégémonie US s’est affaissé à l’image du vieillard sénile Joe Biden tombant de sa bicyclette. L’empire s’écroule. Bienvenue dans le monde multipolaire où chacun aura la place qu’il mérite vraiment.

Mohsen Abdelmoumen

L’offensive espagnole contre l’Algérie : à quoi joue le gouvernement Sanchez ?

Publié le Mis à jour le

Snachez Esp

Pedro Sanchez. D. R.

L’Algérie est la cible d’une offensive sans précédent de la part de l’Espagne et qui prend de l’ampleur suite à la décision de notre pays de suspendre le Traité algéro-espagnol d’amitié, de bon voisinage et de coopération en réponse à la trahison ignoble du chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez à l’égard du Sahara occidental. Non seulement, Sanchez a vendu le Sahara occidental à l’occupant marocain, piétinant dans la foulée les résolutions de l’ONU, mais il s’en est vanté devant le Parlement espagnol. Déjà, le revirement de l’Espagne concernant l’autodétermination du Sahara occidental avait surpris et on y avait vu la main du Makhzen marocain qui a espionné le téléphone portable de Sanchez et d’autres dirigeants européens via le logiciel israélien Pegasus que les Marocains utilisent comme un game-boy. Beaucoup d’Espagnols demandent d’ailleurs à ce que soient dévoilées les données enregistrées sur le téléphone du Premier ministre mais, à l’image d’Ursula von der Leyen, il y a de fortes chances pour que Sanchez ait effacé tout ce qui était compromettant.

José Manuel Albares, ministre des Affaires étrangères du gouvernement Sanchez, annulant un voyage aux Etats-Unis, est aussitôt parti à Bruxelles pleurer dans le giron de Josep Borrell, chef de la diplomatie européenne et autre socialiste espagnol, sollicitant la solidarité européenne avec une Espagne « agressée » par le voisin algérien, et prétendant que l’Algérie avait reçu consigne de la Russie lors de la visite de Sergueï Lavrov de prendre des mesures contre les entreprises espagnoles. Cette aberration est devenue le credo du gouvernement espagnol, puisque la ministre de l’Economie, Nadia Calvino, a déclaré ce 13 juin à Radio Catalunya « J’ai vu à l’époque que l’Algérie était de plus en plus alignée sur la Russie, donc cette décision de suspendre le traité ne m’a pas surprise ». Nous aimerions dire à ces « grands » politiciens que l’Algérie ne reçoit d’ordre de personne, qu’elle est un pays souverain et qu’elle a lutté pendant huit longues années contre le colonialisme français et son armée appuyée par l’OTAN pour conquérir son indépendance, que ce qui lie l’Algérie à la Russie, comme à la Chine d’ailleurs, est une amitié de longue date et n’est certainement pas le signe d’une quelconque soumission, contrairement à vous, Mesdames et Messieurs, dont la nation s’est couchée devant un dictateur fasciste, le sinistre Franco, allié d’Adolf Hitler et de Benito Mussolini, qui a massacré les Républicains et les communistes espagnols et dont la terre espagnole porte de nombreuses cicatrices qui se traduisent par la multitude de charniers que l’on découvre régulièrement. Le célèbre tableau de Pablo Picasso « Guernica » est un témoignage de l’alliance fasciste entre l’Espagne, l’Allemagne et l’Italie qui a permis le bombardement de la ville de Guernica dans le nord de l’Espagne, le 26 avril 1937, par l’aviation allemande et italienne réunies à l’appel de Franco.

Petit rappel historique, votre Caudillo Franco avait fait de votre pays une terre d’asile pour toutes les crapules nazies et fascistes de la planète, parmi lesquelles le général Raoul Salan, Jean-Jacques Susini, Pierre Lagaillarde, et Joseph Ortiz, où ils ont créé l’Organisation armée secrète (OAS) qui a massacré le peuple algérien et qui a commis des attentats en France. Tous les dictateurs à la botte des Yankees ont toujours été soutenus par Madrid, c’est une longue tradition chez vous. Dans votre histoire prestigieuse, nous ne pouvons ignorer la corruption légendaire de votre roi Juan Carlos, le successeur désigné par Franco, corruption qui l’a forcé à s’exiler aux Emirats arabes unis où il coule une vieillesse dorée, grâce aux commissions occultes de plusieurs dizaines de millions d’euros qui ont échoué sur ses comptes bancaires dans les paradis fiscaux, sans parler de ses safaris en Afrique avec sa maîtresse, pendant que le peuple espagnol subissait une politique d’austérité due à une grave crise économique. On arrêtera là l’évocation de la famille royale espagnole qui n’a rien de glorieux.

Il est intéressant de noter que José Manuel Albares a été nommé ministre des Affaires étrangères en juillet 2021 en remplacement de Arancha González Laya, limogée sur la pression du Makhzen marocain pour avoir accepté de recevoir sur le territoire espagnol le président sahraoui, Brahim Ghali, venu se faire soigner dans une clinique de Saragosse. La mission d’Albares étant de revigorer les relations entre le Maroc et l’Espagne, on peut dire qu’il l’a remplie haut la main, puisque Pedro Sanchez a complètement retourné sa veste et a vendu le sort du peuple sahraoui au Maroc, ignorant superbement les résolutions de l’ONU et la position officielle de l’Espagne depuis des décennies. On voit que l’Espagne de Sanchez danse au son de la taârija du Makhzen marocain. Mesdames et Messieurs les politiciens espagnols, vous êtes libres de danser la danse du ventre pour plaire au roi dépravé du Maroc si cela vous chante. Et si Josep Borrell aime à se trémousser lui aussi pour satisfaire le royaume du cannabis et de la pédophilie, qu’il le fasse, mais qu’il ne donne pas de leçons à l’Algérie. Nous n’avons que faire de ses menaces. La déclaration européenne assurant que l’UE était « prête à faire face à tout type de mesure coercitive appliquée à un Etat membre » ne nous impressionne pas et d’ailleurs la réponse d’Alger n’a pas tardé via le ministère des Affaires étrangères qui a accusé le chef de la diplomatie de la Commission de privilégier les intérêts de l’Espagne au détriment de ceux de l’Europe.

Ce Borrell est bien connu pour sa diplomatie à rebrousse-poil, son arrogance, et ses nombreuses casseroles. A ce sujet, il semble que les instances européennes soient les placards attitrés des politiciens ayant fait preuve d’« indélicatesses » lors de leurs mandats dans leur pays d’origine. Notre article consacré à la cheffe de la Commission européenne Ursula von der Leyen est assez explicite sur ce fait. Quoi qu’il en soit, dans la batterie de cuisine qui suit Borrell dans tous ses déplacements, nous citerons entre autres un délit d’initié qui lui a valu une amende de 30 000 euros, un scandale de fraude fiscale, une contrainte de démission suite à une affaire de conflits d’intérêts alors qu’il présidait l’Institut universitaire européen de Florence, et puis différentes déclarations intempestives telles que son tweet lors de son retour de Kiev et de Boutcha, en Ukraine, le 8 avril dernier : « Cette guerre doit être gagnée sur le champ de bataille », ou encore « Nous fournissons des armes, l’armée russe fournit les morts », et en 2018 : « les Américains n’ont eu qu’à tuer quatre Indiens pour obtenir l’indépendance ».

Nous informons Josep Borrell, concernant le génocide des nations amérindiennes, qu’environ 12 millions d’autochtones sont morts à l’intérieur des frontières géographiques actuelles des États-Unis entre 1492 et 1900, selon Russell Thornton, anthropologue américain de la nation Cherokee et professeur d’anthropologie à l’université de Californie à Los Angeles, dans son livre « Holocauste et survie des Indiens d’Amérique : Histoire de la population depuis 1492 ». Pour ce qui est de la guerre en Ukraine, oui, Monsieur Borrell, vous avez raison, cette guerre sera gagnée sur le champ de bataille mais pas par vos amis nazis, et bientôt, que cela vous plaise ou non, l’Ukraine n’existera plus et la question de son entrée dans l’Europe ne se posera même pas. Les citoyens européens apprécieront le fait que vous ayez investi, avec votre cheffe von der Leyen aussi corrompue que vous, des millions d’euros de leurs impôts dans une guerre perdue d’avance. Tout le monde ne s’improvise pas chef de guerre, Monsieur Borrell, et les cadavres fournis par l’armée russe vous sont imputables, car vous avez tout fait, vous et la furie qui dirige la Commission européenne, pour alimenter cette guerre en argent et en armes.

Concernant l’impéritie du gouvernement espagnol actuel, José Manuel Garcia-Margallo, député européen et ancien ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement Rajoy, a sévèrement critiqué Sanchez sur la chaîne espagnole Telecinco et a estimé que le fait d’être allé se plaindre à l’Union européenne était une erreur. Il a également déclaré que la crise diplomatique avec l’Algérie constituait le « plus grand désastre diplomatique en Espagne depuis 1975 », ajoutant : « le problème n’est pas l’Espagne, mais Sanchez ». Une autre personnalité politique espagnole, Ines Arrimadas, la dirigeante du parti politique espagnol Ciudadanos, a qualifié Pedro Sanchez de « danger public à la Moncloa » dans une interview publiée par La Razon. Autre exemple du désaccord de la classe politique espagnole avec Sanchez, l’ancien ambassadeur d’Espagne en Algérie, Javier Jimenez Ugarte qui déclare « C’est une crise d’une ampleur inimaginable. A mon âge, c’est la première fois que je vis une telle crise » et « Il y a eu un manque de dialogue et de concertation à tous les niveaux avant la décision du chef de gouvernement Pedro Sanchez » a-t-il ajouté à propos du revirement de l’Espagne par rapport à sa position concernant le Sahara occidental, décision qui a nui à « l’amitié que nous entretenions avec l’Algérie depuis de nombreuses années ».

Il est clair que la politique suicidaire du gouvernement Sanchez mène l’Espagne tout droit à la faillite et Pedro Sanchez est fortement critiqué par l’opposition mais aussi par les citoyens espagnols qui réclament sa démission. Par ailleurs, la décision légitime du gel de tous les prélèvements bancaires pour les opérations de commerce extérieur de biens ou de services en provenance ou à destination de l’Espagne, décrétée par le gouvernement algérien en réaction à l’attaque espagnole, provoque les premières répercussions économiques sur les entreprises et l’économie espagnole, par exemple, la compagnie maritime espagnole Baleària qui relie les ports de Valence et de Mostaganem qui est à l’arrêt. Combien d’entreprises espagnoles et de travailleurs souffriront de l’aveuglement de leur gouvernement et d’une oligarchie occidentale dégénérée qui se moque du bien-être des citoyens et qui plonge des populations entières dans la précarité quand eux profitent de leurs nombreux privilèges et de leurs salaires plantureux ? Des populations entières sont plongées dans la misère totale à cause de la politique criminelle et des agissements irresponsables d’une minorité oligarchique au pouvoir.

Et, de fait, le gouvernement Sanchez ne résistera pas à la pression. Accuser l’Algérie d’obéir à un agenda russe, sur fond de la crise ukrainienne, comme le prouvent les propos des dirigeants politiques en Espagne et à l’Europe, démontre que notre pays est une cible de l’empire et que le programme initial qui se déroule actuellement en Ukraine visait à affaiblir la Russie pour ensuite s’en prendre à la Chine et puis à l’Algérie. Mais l’empire a mal jugé la force de la Russie car elle gagne sur le plan militaire et sur le plan économique. Néanmoins, les desseins de l’empire sont clairement perceptibles dans les propos des leaders occidentaux et nous les remercions de nous avoir éclairés. L’encerclement et les complots visant notre pays n’empêcheront pas l’Algérie d’être un acteur majeur au niveau international et de compter de nombreux partenaires et amis fiables de par le monde. Et nous prévenons le gouvernement Sanchez que s’il continue sa course autodestructrice en s’en prenant à notre pays, l’Algérie coupera le gaz et plongera l’Espagne dans le Moyen Age, comme elle a puni le Maroc.

Quiconque cherchera à nous nuire, que ce soit l’Espagne ou ses larbins du Maroc, doit savoir que notre armée n’est pas une armée de pacotille, les exercices effectués récemment à Tindouf devraient en persuader nos ennemis potentiels. Les rêves et les chimères de l’empire de disloquer les nations se brisent actuellement en Ukraine et ils connaîtront le même sort si d’aventure ils s’en prenaient à l’Algérie qui constitue un rempart infranchissable. L’Algérie et son armée resteront un roc d’invincibilité pour nos ennemis quels qu’ils soient, qu’on se le dise !

Mohsen Abdelmoumen

Published in https://www.algeriepatriotique.com/2022/06/14/loffensive-espagnole-contre-lalgerie-a-quoi-joue-le-gouvernement-sanchez/

Le message clair de l’ANP à tous les ennemis de l’Algérie

Publié le

ANP Somoud 2022

Le chef d’état-major de l’ANP supervisant l’exercice nocturne «Somoud-2022». D. R.

Ce lundi 6 juin ont eu lieu à Tindouf, près de la frontière marocaine, des manœuvres militaires supervisées par le chef d’Etat-major de l’Armée nationale populaire (ANP), le Général de Corps d’Armée Saïd Chengriha. Il s’agissait d’un exercice tactique nocturne à munitions réelles intitulé « Somoud 2022 » (Résistance 2022) exécuté par des unités du Secteur opérationnel Sud de Tindouf et auquel participaient des unités relevant de différentes Forces et Armes. Les images qui ont été diffusées par la télévision publique algérienne (ENTV) étaient impressionnantes et démontraient la capacité de notre armée à faire face à un ennemi attaquant de nuit tant par voie terrestre que par voie aérienne. Ce n’est pas par hasard si ces manœuvres qualitatives se sont déroulées à la frontière avec le Maroc, entité voyou à la solde de ses maîtres sionistes d’Israël, qui n’arrête pas de provoquer l’Algérie et de tenter de la déstabiliser, obéissant à l’agenda de l’empire.

« A travers ces différents exercices, nous visons l’actualisation et l’adaptation des programmes de préparation au combat aux nouveaux défis, l’optimisation du rendement professionnel des militaires, tous grades et catégories confondus, ainsi que l’amélioration des capacités cognitives, psychiques et physiques, pour répondre à nos ambitions suprêmes, notamment la préparation de nos forces armées pour faire face à toute situation d’urgence avec mérite et en toutes circonstances », a déclaré le général Chengriha dans une allocution.

Selon le communiqué du ministère de la Défense, « l’exercice, qui a permis de mettre en évidence les capacités des unités engagées à exécuter avec habileté les missions conférées, constitue un autre succès qui traduit l’excellente maitrise, par les équipages, des différentes armes et équipements modernes, et confirme le niveau de développement et de disposition opérationnelle atteints par les différentes composantes du corps de bataille de l’ANP. »

Comme l’a souligné le général Chengriha, le peuple algérien est l’héritier d’une longue histoire marquée par les luttes et les faits d’armes glorieux, et ce, depuis Massinissa, unificateur de la Numidie et son premier roi au deuxième siècle avant JC, dont le territoire s’étendait du fleuve Moulouya à l’ouest jusqu’à la Cyrénaïque à l’est. Tout au long de son histoire, le peuple algérien s’est battu contre les envahisseurs qu’ils soient romains, vandales, byzantins, ottomans, espagnols, et français, attirés par les richesses de notre terre et sa situation géographique idéale au bord de la Méditerranée et au nord d’un continent immense. Et le déferlement des hordes terroristes criminelles pendant la décennie noire et rouge n’est qu’une tentative de plus de l’empire pour soumettre notre peuple à son joug. Notre vaillante ANP les a écrasés.

Effectivement, « les valeurs de la dignité, de la fierté et de la liberté sont profondément ancrées dans la conscience collective » et nous ont été transmises par nos glorieux ancêtres et nos valeureux chouhadas qui ont combattu et vaincu le colonialisme français et l’OTAN et qui nous ont transmis un Etat indépendant, la République algérienne démocratique et populaire, la Mecque des Révolutionnaires. Le prix du sang versé par nos braves chouhadas tout au long de l’histoire de notre grande et belle Algérie est gravé dans la chair et le cœur de chaque Algérien et de chaque Algérienne.

Le succès remporté par l’exercice militaire de ce 6 juin démontre que l’ennemi, quel qu’il soit, qui chercherait à nuire à l’Algérie recevrait immédiatement une réponse foudroyante.

Mohsen Abdelmoumen

Published in https://www.algeriepatriotique.com/2022/06/09/le-message-clair-de-lanp-a-tous-les-ennemis-de-lalgerie/

Ma réponse aux torchons du Makhzen marocain

Publié le Mis à jour le

Presse Makhzen marocain

La presse du Makhzen s’emballe. D. R.

Un vent de panique a soufflé sur le Makhzen marocain lorsque mon article intitulé « Immigration clandestine marocaine en Algérie : une arme du Mossad ? » est paru dans Algériepatriotique ce 3 juin. Le jour même de la publication, le sieur Mansouri de la DGED a intimé l’ordre à un larbin scribouillard, « le fils du boa », de vomir un papier dans la feuille de chou Le 360.ma et dont le titre « Le journal de Khaled Nezzar demande à « nettoyer » l’Algérie des immigrés marocains » est une nouvelle attaque contre le Général moudjahed Khaled Nezzar et prouve que, décidément, le Makhzen marocain est atteint de nezzarite chronique en phase aigüe. On comprend, Messieurs les Khorotos, que vous soyez traumatisés par Khaled Nezzar, car il vous a infligé une bonne déculottée à Amgala 2, comme il a flanqué une bonne raclée à vos maîtres sionistes sur le front égyptien, mais voyez-vous, l’article qui vous a fait si mal n’est pas de son cru et il a autre chose à faire que de se mêler du travail des journalistes.

Le général Nezzar m’a fait l’honneur de son amitié et je le respecte. C’est un vrai patriote qui vous a botté le cul, celui de vos maîtres sionistes, celui des Français et celui des terroristes. Il n’a rien à prouver à qui que ce soit. Il est l’un des bâtisseurs de l’armée algérienne et il a participé à son organisation pour la moderniser afin qu’elle soit à la hauteur des défis de nos ennemis dont vous faites partie. Le moudjahed Nezzar est bien connu de vos maîtres sionistes qui se souviennent de la dérouillée qu’il leur a infligée dans la guerre d’octobre en Egypte. Votre haine du général Nezzar est naturelle de la part d’un pays qui a été fondé par le colonialisme français à travers son représentant le maréchal Lyautey dont la statue domine à Rabat. Alors, avant de vous attaquer à notre ANP, digne héritière de la glorieuse ALN qui a chassé le colonialisme français, vous devez faire vos ablutions et vous rincer la bouche. Je n’ai pas écrit cet article sous l’ordre de qui que ce soit, mais si le général Nezzar m’en avait donné l’ordre, j’aurais obéi bien volontiers. Cependant, comme je suis l’auteur de cet écrit et que j’assume pleinement mes propos, je vais mettre les points sur les i de façon à bien vous faire comprendre ce que vous semblez ne pas avoir saisi.

Auparavant, il est utile de planter le décor. Il est quand même ahurissant de voir que les services de renseignement du grand bordel à ciel ouvert qu’est le Maroc, se permettent de juger les patriotes algériens. Lyautey n’a-t-il pas ouvert le plus grand bordel à Casablanca, Bousbir ? Le seul et unique progrès du Maroc depuis Bousbir a été d’évoluer vers le paradis de la pédophilie, car le Maroc a dépassé la Thaïlande en matière de tourisme sexuel. Pour ajouter à son prestige, il est devenu le plus grand producteur mondial de shit. 

Vous parlez de « junte militaire au pouvoir » dans mon pays. Sachez que c’est un honneur pour moi de servir l’armée de mon pays et ses services de renseignement. Effectivement, comme je l’ai dit à maintes reprises, l’Algérie a une grande armée et, comme beaucoup d’Algériens, je suis fier de compter plusieurs militaires dans ma famille. Car il s’agit d’une armée populaire constituée de fils et de filles d’Algérie qui protègent notre pays en combattant notamment le terrorisme que vous soutenez. Je citerai parmi vos protégés le groupe terroriste Rachad, ainsi que le MAK, et encore le MUJAO. Je rappelle, car vous semblez avoir des problèmes de mémorisation, que la plupart des attentats meurtriers qui ont eu lieu ces dernières années en Europe ont été commis par des terroristes issus de votre immigration. Quoi qu’il en soit, avec des voisins tels que vous, il est heureux que nous ayons de bons chefs militaires doublés de grands patriotes qui ont prouvé leur valeur dans la lutte antiterroriste des années 90, lorsque des hordes de criminels sanguinaires massacraient notre peuple. Vous, pendant ce temps, fournissiez des armes au GIA. N’oubliez pas l’affaire Abdelhaq Layada que vous avez protégé. Et je rappelle à toutes fins utiles que vous souteniez activement ceux qui ont allumé les incendies meurtriers qui ont ravagé le territoire national en 2021. Vous ne dérogez pas à vos bonnes vieilles habitudes de nous nuire de toutes les façons, et cela depuis l’époque de Jugurtha.

Nous n’avons pas que de grands militaires, nous avons aussi de très bons politiciens, bien rôdés à la politique et à la diplomatie. Et malgré la qualité de nos responsables politiques, qu’ils soient président ou ministres, personne, chez nous, ne se prosterne devant eux pour leur faire un baise-main. C’est typiquement la marque de fabrique d’un peuple soumis à un roi débauché et corrompu qui s’enrichit outrageusement au détriment de sa population qui en est réduite à vendre les corps de ses femmes et de ses enfants pour survivre. A propos de votre roi d’opérette, a-t-il soigné sa fistule ? Et où est passée Lalakoum Salma, la mère de l’héritier du trône ? On ne trouve sa trace nulle part ailleurs que dans vos mensonges. Montrez-la. Chiche !

A toutes fins utiles, sachez que nous ne pratiquons pas les pogroms en Algérie, qui est la Mecque des révolutionnaires, contrairement à ce que vous prétendez dans votre canard boiteux, Le 360.ma., le chiffre 360 correspondant au nombre de vos généraux corrompus. Ces violences extrêmes et criminelles à l’encontre des populations civiles et non armées, c’est vous qui les commettez contre le peuple sahraoui dont vous occupez le territoire au mépris du droit international et des conventions de l’ONU. Ce n’est pas étonnant que vous vous entendiez si bien avec vos maîtres sionistes, puisqu’ils occupent eux aussi une terre qui ne leur appartient pas et qu’ils oppriment de la pire des façons le peuple palestinien. Ces méthodes fascistes vous appartiennent, Messieurs les colonisateurs, elles n’ont pas cours chez nous. Quant à « exterminer » la vermine du Makhzen marocain, il n’en a jamais été question dans mon texte, je préconise au contraire de reconduire ces gens à la frontière. Mais comme vos maîtres sionistes, vous aimez vous victimiser pour cacher les nombreux crimes que vous commettez, ce qui est le propre des lâches. C’est effectivement bien plus facile de matraquer des femmes et des enfants comme le font vos escadrons de la mort à l’égard des Sahraouis ou comme le font vos maîtres sionistes à l’égard des Palestiniens, que d’affronter des hommes.

Vous vous offusquez de l’expulsion d’Algérie de ressortissants marocains en 1975 par feu le président Boumediene, mesure justifiée par ce que vous appelez la « glorieuse » marche verte. Je dirais plutôt « marche de la honte » au cours de laquelle vous avez spolié le peuple sahraoui de sa terre. Je vous rétorquerai que le 2 mars 1973, soit deux ans auparavant, le Maroc a expulsé des centaines d’Algériens de son territoire en s’appropriant leurs biens fonciers et terres agricoles sans aucune indemnisation, au mépris de tout droit, contrairement à vos ressortissants qui n’avaient aucuns biens en Algérie. Cela s’appelle du vol. Mais le Maroc est coutumier du fait, à l’instar de vos maîtres sionistes – j’insiste sur ce terme, car vous êtes complètement soumis à l’entité sioniste d’Israël. L’un et l’autre, vous avez colonisé les terres du Sahara occidental et de Palestine, opprimant leur peuple et vous appropriant les richesses locales. Quelle « gloire », n’est-ce pas ?

Je remarque que vous êtes tellement intoxiqués par vos suzerains sionistes que vous reprenez leur discours redondant qui veut que tout opposant au sionisme soit de facto « antisémite ». C’est tellement ridicule que cela en devient risible ! Pourriez-vous m’expliquer comment il se fait que des Juifs soient antisémites, à l’instar par exemple de notre ami Jacob Cohen que j’ai déjà interviewé ? Jacob Cohen est-il antisémite tout en étant juif ? Idem pour Norman Finkelstein ? Carolyn Karcher ? Et tant d’autres Juifs justes dont beaucoup sont nos amis ! Arrêtez de jouer avec les outils d’Israël, votre victimisation ne marche pas avec nous. Je suis moi-même sémite, le général Nezzar est sémite, et votre discours ne tient pas la route. Ne déplacez pas le débat vers le confessionnalisme, ce n’est pas un débat religieux, il est éminemment politique. Vous êtes un pays expansionniste et un vassal du néocolonialisme et du sionisme. Point barre. Je crois que vous devriez lever le pied quant à votre consommation de shit dont vous inondez la planète entière, car cela embrume vos cerveaux. Je comprends que vous ayiez à cœur d’entretenir la fortune de votre roi des dealers, mais tout de même, cela nuit à la cohérence de vos propos. Quant à nous traiter de xénophobes, non, Messieurs les Khorotos, nous n’avons aucune défiance envers les étrangers, bien au contraire, nous sommes un peuple chaleureux et accueillant. Comme vous le mentionnez, beaucoup d’amis chinois viennent travailler chez nous car nous avons des accords et une longue histoire d’amitié avec ce grand pays qu’est la Chine. Et ils sont bien reçus. Nous avons aussi une amitié solide avec nos alliés russes qui nous fournissent un armement de pointe que je ne vous conseille pas de tester, car la riposte risque de dépasser vos projections. Et je répète que notre armée est la fierté de tous les Algériens, excepté les traîtres qui se trémoussent dans la danse du ventre en recevant votre argent.

Bon, brisons là. Je vous ai déjà accordé trop de temps. Une dernière chose cependant : la chasse n’est pas ouverte, comme vous le prétendez. Il n’y a aucun appel au meurtre, nous ne sommes pas des barbares comme vous. Vous osez mentir sur le nombre de Marocains présents en Algérie, prétendant qu’ils ne sont que quelques centaines, alors que les chiffres réels parlent de 1 200 000. Il n’y a aucune place en Algérie pour les agents du Makhzen et du Mossad. Neutraliser ce potentiel ennemi implanté chez nous concerne tous les Algériens et pas seulement les services de sécurité et nous, patriotes algériens, gardons l’œil bien ouvert sur vos ressortissants et leurs agissements, soyez-en sûrs. Je persiste et signe, pleurnichez autant que vous voulez, l’immigration marocaine illégale en Algérie doit dégager de notre territoire. A bon entendeur.

Mohsen Abdelmoumen

Published in https://www.algeriepatriotique.com/2022/06/04/ma-reponse-aux-torchons-du-makhzen-marocain/

Published in https://tribune-diplomatique-internationale.com/mohsen-abdelmoumen-ma-reponse-aux-torchons-du-makhzen/

Published in https://www.lnr-dz.com/2022/06/06/panique-au-narco-royaume-tenebreux-des-alaouites-ma-reponse-aux-torchons-du-makhzen-marocain/

L’émigration clandestine marocaine en Algérie, une arme du Mossad

Publié le Mis à jour le

Un scandale vient d’éclater impliquant les services de renseignement marocains qui, selon les propos du reporter français Georges Malbrunot, auraient fusionné avec le Mossad israélien. D’après ces nouvelles informations, le Makhzen qui contrôle la population marocaine immigrée, recrute dans la diaspora disséminée à l’étranger pour enrôler des informateurs pour les services israéliens. Dès lors, n’importe quel Marocain est susceptible d’être à la fois un agent du Makhzen marocain et du Mossad israélien, et tous les pays qui ont une grande communauté marocaine risquent d’être infiltrés par des agents qui roulent à la fois pour le Makhzen et pour le Mossad. C’est le cas de plusieurs pays européens comme les Pays-Bas, la Belgique, l’Espagne et la France. Il s’avère donc que tout le potentiel du Makhzen marocain est mis à la disposition du Mossad israélien. Une fusion de cette sorte entre deux services de renseignement étrangers n’a jamais existé dans l’histoire des services de renseignement à l’échelle mondiale. Le Makhzen marocain a littéralement été phagocyté par le Mossad israélien. On y voit bien sûr l’empreinte des conseillers israéliens de Mohamed VI, ce roi de pacotille, faible, jouisseur et débauché, le « Commandeur des croyants » inféodé à l’entité sioniste d’Israël. Il apparaît que le Maroc, par sa soumission à Israël et par le nombre de « Juifs de cour » très influents auprès du roitelet d’opérette, est de facto l’Ukraine de l’Afrique du nord.

Concernant notre pays l’Algérie, le danger est bien réel sachant que l’entité sioniste d’Israël a toujours eu l’Algérie dans le viseur et la présence de plus d’un million de Marocains en situation irrégulière sur notre territoire constitue un danger sécuritaire non négligeable et permanent. Cette forte présence marocaine sur le sol algérien constitue non seulement un problème économique, sachant que ces « travailleurs » immigrés illégaux transfèrent au Maroc l’argent qu’ils gagnent en Algérie via les banques tunisiennes, mais en outre leur présence s’avère particulièrement pernicieuse à la lumière de ce nouveau scandale. Combien de temps encore allons-nous tolérer que nos richesses profitent à nos ennemis historiques ? L’heure est très grave et il faut faire preuve d’une vigilance extrême, cette immigration clandestine des Marocains en Algérie n’apporte aucune plus-value à notre pays, bien au contraire, et les différents scandales d’espionnage tels que Pegasus et ce dernier concernant l’osmose entre les services marocains et le Mossad israélien démontrent que le danger se confirme contre notre pays.

L’Algérie a des services de renseignement très efficaces et une grande armée bien entraînée, mais il faut que les citoyens s’impliquent davantage, car la sécurité de l’Algérie nous concerne tous. Il faut une mobilisation générale de tous les citoyens pour déjouer les complots et autres manigances du Mossad israélien et de son vassal le Makhzen marocain. Notre pays doit être à l’abri des sabotages et autres actes subversifs pouvant venir de ces agents dormants du Makhzen qui bossent pour le Mossad, lequel se cache derrière l’immigration clandestine marocaine. Il est impératif de renvoyer chez eux tous ces immigrés marocains clandestins qui constituent un danger permanent pour notre pays. Nous insistons auprès des autorités algériennes pour qu’elles prennent les mesures adéquates au plus vite en instaurant un visa pour les Marocains et pour faire expulser tous les immigrés clandestins qui sont susceptibles d’abriter en leur sein des agents du Makhzen et du Mossad, c’est à présent une certitude. Nous n’avons pas cessé d’alerter sur le danger que représentent les agents du Makhzen implantés en Algérie et les derniers évènements nous donnent raison. Par ailleurs, nous venons d’apprendre que l’entité sioniste d’Israël vient d’ouvrir des bureaux de sa chaîne de propagande I24 News au Maroc. C’est dire à quel point la situation est grave et il faut une riposte à la mesure de ce péril qui guette notre pays.

Après avoir rompu nos relations diplomatiques avec cette entité ennemie du Maroc qui a toujours servi l’agenda de ses maîtres sionistes, le moment est venu de nettoyer notre pays et de le sanctuariser. Nous ne sommes pas à l’abri des actes terroristes comme on l’a vu avec les feux de forêts, et il faut vraiment être très vigilants et commencer à expulser les sans-papiers marocains. Cela priverait le Makhzen marocain et leurs maîtres sionistes d’un réservoir immense d’agents à leur service. La tâche de nettoyer notre pays de la vermine sioniste et de ses relais n’est pas seulement le travail de nos services de sécurité, cela nous concerne tous.

Alors, mettons-nous au travail et nettoyons notre pays de cette vermine du Makhzen marocain et ses maîtres marionnettistes sionistes.

Mohsen Abdelmoumen

Published in https://www.algeriepatriotique.com/2022/06/03/immigration-clandestine-marocaine-en-algerie-une-arme-du-mossad/

Published in https://tribune-diplomatique-internationale.com/emigration_clandestine_marocainealgeriemossad/