Mois: juillet 2022

Armes chimiques et bactériologiques : les guerres cachées de l’empire

Publié le Mis à jour le

Les Etats-Unis ont tout fait pour accuser la Chine d’être à l’origine de la propagation du virus Covid. D. R.

Le 14 juin dernier, le Professeur Jeffrey Sachs, économiste et enseignant à l’Université de Columbia à New York, et par ailleurs conseiller de l’ONU pour les objectifs de développement durable, a été invité au Gate Center en Espagne par l’ancien chef du gouvernement espagnol José Luis Rodríguez Zapatero, qui en est le président du conseil consultatif, pour participer à un débat consacré à l’état des objectifs de développement durable dans le monde après la pandémie de COVID-19 et la guerre en Ukraine. Le Professeur Sachs qui a été nommé à deux reprises l’une des 100 personnes les plus influentes au monde par le magazine Time a aussi présidé pendant deux ans la Commission covid-19 pour la célèbre revue médicale The Lancet, commission mise en place au début de la pandémie pour aider les gouvernements et apporter des réponses à la pandémie. Voici sa déclaration dès le début de son intervention : « Nous sommes dans le pétrin, c’est un gâchis. J’ai présidé la commission sur le covid du Lancet pendant deux ans et je suis convaincu qu’il est sorti de la biotechnologie d’un laboratoire américain et pas de la nature. Donc, c’est une erreur de la biotechnologie à mon avis et non un accident naturel. Nous ne le savons pas avec certitude, mais il y a suffisamment de preuves qui devraient être examinées. Or, il n’y a aucune enquête ni aux Etats-Unis, ni ailleurs. Et je pense que pour de vraies raisons, ils ne veulent pas trop regarder sous le tapis. » Nous publions ci-après la vidéo complète de ce débat mis en ligne sur YouTube dès le lendemain de l’évènement : https://www.youtube.com/watch?v=7rRBuX4U0DU&t=744s

Lire la suite »

Le régime de Rabat éternel serviteur de l’agenda sioniste contre l’Algérie

Publié le Mis à jour le

Bourita monde multipolaire

Bourita se fait tout petit devant le ministre israélien de la Défense. D. R.

Son hégémonie menacée par l’alliance des pays émergeants qui prônent un monde multipolaire où chacun pourra vivre et commercer dans la paix et la prospérité, et dans le contexte d’une guerre en Ukraine qui s’avère catastrophique pour l’Occident et son bras armé l’OTAN, l’empire a envoyé son représentant de plus en plus gâteux, à savoir Joseph Robinette Biden, visiter l’entité sioniste d’Israël et l’Arabie saoudite du 13 au 16 juillet. Cette visite au Moyen Orient s’inscrivait dans le besoin désespéré de l’empire de contrer l’influence grandissante de la Chine et de la Russie qui menacent le Nouvel Ordre mondial gouverné par les Etats-Unis. C’est ce qui a poussé le président américain – qui connaît encore quelques éclairs de lucidité – à déclarer à Djeddah devant les chefs d’Etat de l’Arabie saoudite, des Emirats arabes unis, du Qatar, d’Oman, du Koweït, du Bahreïn, de l’Egypte, de la Jordanie et de l’Irak que les Etats-Unis « ne se détourneraient pas » du Moyen-Orient en laissant « un vide que pourraient remplir la Chine, la Russie ou l’Iran ». Si la visite de Biden dans l’entité sioniste d’Israël n’a fait que confirmer une fois de plus la connivence malsaine et diabolique entre l’empire US et Israël, Biden affirmant qu’il n’est « nul besoin d’être juif pour être sioniste » et qu’il était sioniste, l’entrevue avec le prince héritier saoudien Mohamed Ben Salman, dit MBS, s’est avérée plus que décevante pour Washington, car Biden n’a rien obtenu de ce qu’il escomptait et est reparti bredouille, ce qui constitue une véritable gifle pour l’empire. La seule concession de MBS est d’avoir ouvert son espace aérien aux avions israéliens, ce qui permettra aux Palestiniens de partir faire le Hajj en ligne directe.

Lire la suite »

Bouoiyour, Debbarh, Kaaout, Ouabbas : ces plumitifs obsédés par l’Algérie

Publié le Mis à jour le

L’élue franco-marocaine Rachida Kaaout. D. R.

Le Makhzen marocain n’est jamais fatigué de déverser son venin sur l’Algérie à travers ses relais médiatiques et ses nombreux satellites disséminés un peu partout dans le monde et payés grassement pour servir ses intérêts. Le budget consacré par le Makhzen pour baver sur l’Algérie doit atteindre des sommets car le nombre d’agents mercenaires est incalculable. Les différents trafics auxquels se livre la Mocro Maffia rapporte gros et il faut utiliser le pourcentage perçu par le Makhzen à bon escient, n’est-ce pas ?

Lire la suite »

La cabale incessante du Makhzen marocain contre l’Algérie

Publié le Mis à jour le

M6 massacre des migrants

Le Maroc et l’Espagne réunis pour une nouvelle manigance contre l’Algérie. D. R.

Devant l’onde de choc qu’ont provoqué les images insoutenables du massacre des migrants subsahariens à Melilla le 24 juin dernier par les forces de l’ordre marocaines, le Makhzen marocain, associé à la presse espagnole aux ordres du gouvernement Sanchez, n’ont pas trouvé d’autre solution que d’accuser l’Algérie pour se disculper. Selon le même torchon-relais du Makhzen marocain déjà évoqué dans un article précédent, à savoir 360.ma, citant un article publié le 27 juin dans le quotidien El Mundo lequel aurait recueilli le témoignage de « sources sécuritaires espagnoles », l’Algérie aurait permis à des migrants soudanais, qui plus est d’anciens mercenaires, de traverser en diagonale tout notre territoire depuis la frontière de l’est algérien pour rejoindre la frontière ouest vers le Maroc. Les deux pays qui sont complices du carnage qui a fait frémir d’horreur toute la planète croient-ils pouvoir se décharger impunément de leurs crimes sur l’Algérie ? Nous connaissions la fourberie makhzenienne qui est sans limites mais nous ne nous attendions pas à ce que l’Espagne se fasse le fer de lance d’une campagne agressive contre notre pays et rejoigne le royaume du narcotrafic, du terrorisme et de la prostitution dans son délire anti-algérien. Mais avant d’aller plus loin, nous aimerions comprendre une vidéo datée du 24 juin filmée à la frontière entre Nador et Melilla et dans laquelle on voit les forces de l’ordre marocaines s’engouffrer dans leurs véhicules à l’approche des migrants et quitter les lieux, leur laissant ainsi le champ libre pour s’approcher des barrières avant de revenir les matraquer. Cette vidéo prouve que nous avions raison de dire dans notre article précédent que la boucherie du 24 juin à Melilla n’était qu’une mise-en-scène organisée par le Makhzen marocain criminel pour faire pression sur l’Espagne et l’Union européenne.  

Lire la suite »