Articles

L’Algérie entre l’alternance familiale des Bouteflika et des Gaïd Salah et la loi scélérate des hydrocarbures

Publié le Mis à jour le

2013-06-12T180524Z_1470467899_GM1E96D042I01_RTRMADP_3_ALGERIA-PRESIDENT_0

Bouteflika, Gaïd Salah et Sellal dans une réunion sans doute « Novembria Badissia » à l’hôpital militaire français des Invalides. DR.

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Alors que le peuple algérien attendait du grand mouvement populaire du 22 février une promesse et l’espoir d’un futur souriant pour l’Algérie, il a eu droit à une alternance entre deux familles qui composent le même système : exit la famille Bouteflika, bonjour la famille Gaïd Salah. Le grand malade invalide est parti, et d’autres malades l’ont remplacé : Bensalah cancéreux, Gaïd Salah aujourd’hui alité. Évidemment, ils ont tous dépassé depuis longtemps l’âge de la retraite, ce qui les place dans une catégorie de personnes susceptibles de passer l‘arme à gauche à plus ou moins brève échéance. Néanmoins, on peut se demander si l’Algérie est condamnée à être dirigée par des vieillards souffreteux. Pourtant, chaque mardi et vendredi, et cela devant toute la planète, dans un sursaut d’une maturité impressionnante, bravant les interdits, subissant les détentions arbitraires, le peuple continue à manifester en masse son désir d’un changement radical et le départ de tous les symboles de la forfaiture et de la trahison du régime Bouteflika et de ceux qui le composent, dans un mouvement pacifique qui restera dans les annales de l’histoire. Lire la suite »

Publicités

David Rosen: “Trump & company may instigate a war with Iran to strengthen his reelection chances”

Publié le Mis à jour le

David-Rosen

David Rosen. DR.

Mohsen Abdelmoumen: In your book Sin, Sex & Subversion, you talk about the changes in American society. How do you explain this transformation?

David Rosen: Sin, Sex & Subversion is an unconventional analysis of post-WW-II New York – and, by extension, the U.S. — through the experiences of a dozen or so individuals who defined the 1950s. The individuals range from Christine Jorgensen to Paul Robeson, from Polly Adler to Wilhelm Reich and from Bill Gaines to Julius and Ethel Rosenberg.  Their individual struggles illuminate the radical insurgency that would explode into what became the “’60s.” Lire la suite »

L’héritage des Novembristes vs. le legs désastreux des Bouteflika

Publié le Mis à jour le

Un seul héros

Aujourd’hui, l’Algérie commémore le 5 juillet, date de l’Indépendance du pays. Dans la longue nuit coloniale, des braves se sont levés et ont combattu vaillamment les occupants pour libérer la patrie. Ils ont réussi leur mission historique au prix d’immenses sacrifices. Mais qu’a-t-on fait de l’Algérie ? Après que ces valeureux combattants se soient sacrifiés pour nous donner un pays grand et beau et qui possède tous les atouts pour réussir, des misérables sont venus, suffisants et fiers de leur insignifiance, et ont ruiné le pays, léguant aux jeunes générations un pays exsangue, à l’image d’un président impotent et de sa cour qui est toujours aux affaires. Lire la suite »

Don’t touch our Algerian youth!

Publié le Mis à jour le

marteau- justice

I am angry to learn that tomorrow, Monday, April 29, my cousin Abdelmoumen Nasreddin and his companions Hanani Yahya and Sahli Mohsen will be brought before the judge in the town of Ferdjioua (Fedj M’Zala) for defamation against the former resigning president Abdelaziz Bouteflika. They just posted a critic on their Facebook page. Where do we go if we can not speak on Facebook? While affirming my solidarity with the families of these young people from deep Algeria, I would like to point out that it is Said Bouteflika who must appear before the judges for high treason and various economic crimes he has committed against the Algerian people. These young people only exercised their critical mind in the face of a surrealist situation where a frame was venerated, like all Algerians – Fakhamatou chaab – who took to the streets to chase the tyrant Bouteflika and his court. The religion of the frame advocated by the Bouteflika is dead! Who betrayed the November oath? Certainly not these young people who are the successors of the Novembrists, the worthy heirs of Ben M’Hidi, Benboulaïd and our martyrs. If anyone has betrayed the blood of the martyrs and insulted all Algeria and its people, it is the siblings Bouteflika and his clan. Gentlemen judges, take care of the nation’s criminals, looters and traitors. El Issaba, the Bouteflika gang, lost and they now belong to the sewers of history, and the patriots won. I ask the judges to drop all charges against these young people. As an Algerian patriot devoted to the cause of my homeland and justice, I assure my full solidarity with the families of these young people and all those who have suffered the colonialism of el issaba (gang) of the Bouteflikas. Down with the traitors of the nation! Don’t touch our young people! Tahia El-Djazaïr ! Glory to our martyrs!

Mohsen Abdelmoumen

 

Pas touche à notre jeunesse algérienne !

J’apprends avec colère que demain lundi 29 avril, mon cousin Abdelmoumen Nasreddin et ses compagnons Hanani Yahya et Sahli Mohsen vont être traduits devant le juge dans la ville de Ferdjioua (Fedj M’Zala) pour diffamation contre l’ancien président démissionnaire Abdelaziz Bouteflika. Ils ont juste publié une critique sur leur page Facebook. Où va-t-on si on ne peut plus s’exprimer sur Facebook ? Tout en affirmant ma solidarité avec les familles de ces jeunes de l’Algérie profonde, je précise que c’est Saïd Bouteflika qui doit comparaître devant les juges pour haute trahison et divers crimes économiques qu’il a commis à l’encontre du peuple algérien. Ces jeunes gens n’ont fait qu’exercer leur esprit critique face à une situation surréaliste où l’on vénérait un cadre, comme tous les Algériens – Fakhamatou chaab – qui sont descendus dans la rue pour chasser le tyran Bouteflika et sa cour. La religion du cadre prônée par les Bouteflika n’est plus ! Qui a trahi le serment de Novembre ? Certainement pas ces jeunes qui sont les continuateurs des Novembristes, les dignes héritiers de Ben M’Hidi, de Benboulaïd et de nos martyrs. Si quelqu’un a trahi le sang des martyrs et insulté toute l’Algérie et son peuple, c’est bien la fratrie Bouteflika et son clan. Messieurs les juges, occupez-vous des criminels, des pilleurs et des traîtres de la nation. El Issaba, le gang des Bouteflika, a perdu et ils appartiennent désormais aux égouts de l’Histoire, et les patriotes ont gagné. Je demande aux juges d’abandonner toutes les charges contre ces jeunes. En tant que patriote algérien dévoué à la cause de ma patrie et de la justice, j’assure ma solidarité pleine et entière aux familles de ces jeunes et à tous ceux qui ont subi le colonialisme d’el issaba (gang) des Bouteflika. À bas les traîtres de la nation ! Pas touche à notre jeunesse ! Tahia El-Djazaïr ! Gloire à nos martyrs !

Mohsen Abdelmoumen

Published in Palestine Solidarité: http://www.palestine-solidarite.org/analyses.mohsen_abdelmoumen.280419.htm

Algérie : Le peuple manifeste, le système Bouteflika subsiste

Publié le Mis à jour le

Gaïd-Salah-et-SaÏd-2019-1

L’Algérie continue à traverser l’une des crises les plus profondes de son histoire. Tout un peuple, soit des millions d’Algériens, est dans la rue alors qu’il n’y a aucune réponse politique offerte par le pouvoir en place incarné aujourd’hui par un président coopté, Abdelkader Bensalah, l’un des hommes les plus haïs d’Algérie, qui est une figure centrale dans le système Bouteflika qui continue à diriger l’Algérie. Ce dirigeant du RND  a toujours été au service de Bouteflika et a soutenu le 5e mandat. Tous les outils du règne de Bouteflika sont là, et le RND et le FLN dirigent encore l’Assemblée. Le peuple algérien veut faire table rase du passé et chasser ce système pourri qui a ruiné le pays et face à cette situation critique, Lire la suite »

Ni Bensalah, ni Bedoui, ni Belaïz ! Dégagez tous ! ڨاع يتنحاو

Publié le Mis à jour le

Manifestation 5 du4

Manifestation du 5 avril 2019. DR.

À force de manifestations immenses et d’abnégation, de courage et de dévouement, les Algériens ont montré au monde qu’ils étaient arrivés à détrôner un despote qui a fini dans la déchéance la plus totale. Exit Abdelaziz Bouteflika qui figurera dans les livres d’histoire comme le pire président qu’ait connu l’Algérie et celui qui a plongé le pays dans la mauvaise gestion, la corruption, le népotisme, le régionalisme, le clientélisme, la gabegie, la corruption, bref tous ces fléaux qui ont ravagé l’Algérie pendant les vingt ans de règne de cet homme sans scrupules. Pourtant, quand il est arrivé au pouvoir, il disposait d’un large consensus politique en plus du prix du pétrole qui atteignait des sommets. Lire la suite »

Dr. Daniel Warner: « The US/Saudi relation is based on money and bases »

Publié le Mis à jour le

Dr. Daniel Warner talks us about Algeria and about US foreign policy

Daniel WarnerDr. Daniel Warner. DR.

Dr. Daniel Warner is an American political scientist who lives in Geneva, Switzerland, since 1972. He earned his BA in Philosophy and Religion from Amherst College, USA, and a PhD in Political Science from the Graduate Institute of International Studies in Geneva (HEID). At age 21, he worked for Bobby Kennedy, whom he admired, and notably participated in the speech that Senator Kennedy gave in Los Angeles in 1968, just before he was murdered. Lire la suite »