Articles

Comment le Makhzen et ses alliés européens volent le phosphate sahraoui

Publié le

Mostefa Terrab, PDG de l’Office chérifien du phosphate. D. R.

Pendant que Bourita déclare que le partenariat entre le Maroc et les pays tiers se fera désormais à l’aune de leur reconnaissance de la «marocanité» du Sahara et que les pays européens, Espagne en tête, s’aplatissent devant les exigences marocaines, il est utile de rappeler certains faits que nous allons développer dans cet article consacré au pillage du Sahara Occidental par le Makhzen avec la complicité des entreprises étrangères et des pays importateurs des richesses sahraouies exploitées par l’entité coloniale du Maroc. Car l’occupation illégale du territoire sahraoui n’est rien d’autre qu’un exemple de ce que le capitalisme engendre : la recherche du profit et au diable les peuples spoliés.

Lire la suite »

Basses manœuvres du Makhzen marocain au Sommet arabe d’Alger

Publié le

Nasser Bourita à la réunion préparatoire des MAE. D. R

Les préparatifs du Sommet arabe organisé à Alger le 1er et le 2 novembre nous ont offert l’occasion d’assister en coulisses à un véritable festival makhzénien pour tenter de parasiter la rencontre pour la seule et unique raison qu’elle se déroule à Alger. Pour l’occasion, Hammouchi a mobilisé une véritable armée de mouches électroniques, les plumitifs anti-algériens habituels, les «experts» et «spécialistes» en tout et en rien, et les félons algériens qui se reconnaîtront et que nous n’avons pas envie de citer tant ils sont insignifiants, pour marteler la propagande du Makhzen à l’encontre de l’Algérie. Tout cet argent gaspillé, en vain, alors qu’il aurait pu servir au peuple marocain plongé dans la misère. Aucune autre délégation présente n’a fait de l’agitation, à part le Maroc. Ils sont comme enragés. C’est à se demander s’il ne faudrait pas tous les vacciner, non pas contre le Covid mais contre la rage. Quoi qu’il en soit, Bourita, relayé par la «presse» marocaine, nous a fait un véritable show pour, finalement, nous dire que Momo VI était très occupé avec son favori et qu’il ne pouvait pas trouver une minute à lui pour venir au Sommet. L’Algérie n’y voit aucun inconvénient et souhaite bien du plaisir au «Commandeur des croyants» avec Abu Azaitar. En fait, cela nous agrée car la terre des martyrs n’a pas à être souillée par la venue d’un monarque débauché et corrompu, doublé d’un ennemi.

Lire la suite »

Hugues Bayet : le député belge qui veut mettre l’Algérie au ban des nations

Publié le

Le député Hugues Bayet jure de servir le… roi du Maroc. D. R.

Nous avons déjà évoqué le lobby marocain très actif à l’étranger pour acheter la complaisance des élus prêts à peser sur leurs institutions pour dorer la pilule du Makhzen et faire passer la colonisation du Sahara Occidental pour une œuvre de bienfaisance. Nous en voyons les effets avec les revirements de certains pays larbins, comme récemment l’Espagne, qui n’hésitent pas à rallier «le plan d’autonomie» concocté par le Makhzen. Nous avons trouvé un élu belge, député fédéral du parti… socialiste, qui défend bec et ongles l’occupation illégale du Sahara Occidental et ne tarit pas d’éloges sur les efforts du Makhzen pour apporter «bien-être et progrès» à la population sahraouie. Ainsi, au cours d’une interview donnée le 22 octobre dernier à un torchon du Makhzen, le député Hugues Bayet s’est présenté lui-même comme étant le président du comité belge de soutien au Sahara («marocain», bien entendu), un «comité qui rassemble des personnalités belges issues de divers horizons du monde académique, économique, social, culturel, syndical et politique».

Lire la suite »

Main basse sur les richesses du peuple sahraoui par le Makhzen marocain

Publié le Mis à jour le

Le Sahara Occidental n’est, et ne sera jamais, marocain. D. R.

Le 22 septembre 2022, la Cour africaine des droits humains et des peuples a assené un coup de massue au Makhzen marocain en rendant un arrêt déclarant que l’occupation du Sahara Occidental par le Maroc est une violation du droit à l’autodétermination et à l’indépendance et que tous les Etats sont dans l’obligation d’aider le peuple du Sahara Occidental dans sa lutte pour l’autodétermination. «Les Etats défendeurs, et en fait, tous les Etats parties à la Charte et au Protocole, ainsi que tous les Etats membres de l’UA ont la responsabilité, en vertu du droit international, de trouver une solution permanente à l’occupation et d’assurer la jouissance du droit inaliénable à l’autodétermination du peuple sahraoui, de ne rien faire qui reconnaîtrait une telle occupation comme licite ou l’empêcherait de jouir de ce droit», lit-on dans la décision (paragraphe 323): https://www.african-court.org/cpmt/storage/app/uploads/public/632/e0f/3ad/632e0f3ad580e748464681.pdf

Lire la suite »

Ça paie bien de trahir l’Algérie ?

Publié le

Le fils de harki et agent du Makhzen protégé par la France Hichem Aboud. D. R.

Ils pleurnichent devant leurs caméras tout en comptant le nombre de vues sur YouTube et l’argent qui arrive sur PayPal, ils accusent, ils persifflent, ils invectivent, ils vitupèrent, ils éructent, ils mentent. Ils ont recours à toutes les bassesses pour dénigrer l’armée algérienne et les services de renseignement. Pour ces énergumènes, la fin justifie les moyens, et ils nous offrent des scènes grand-guignolesques en se couvrant de ridicule comme des Tartuffes gonflés d’une importance illusoire, laquelle n’existe que dans leur bouffissure spécieuse. Au fait, quel est le salaire de la trahison ? Quel est votre prix, Messieurs les traîtres qui attaquez des patriotes qui ont servi la nation avec dévouement et courage ?

Lire la suite »

Réponse aux sénateurs et représentants américains à la solde du Makhzen

Publié le

Nancy Pelosi fait partie du gang des huit. D. R.

Depuis quelques jours, les canards marocains se font les gorges chaudes du fait qu’une poignée de députés étatsuniens, 27 sur 435, tant républicains que démocrates et tous soudoyés par l’AIPAC et par le Makhzen, à la tête desquels figure la représentante républicaine néoconservatrice Lisa McClain, ont signé une lettre destinée à Antony Blinken lui demandant d’appliquer des sanctions à l’égard de l’Algérie en raison de ses achats d’armes à la Russie, arguant que ces achats aident à financer le gouvernement russe et sa machine de guerre. La fameuse lettre, sur le site de Lisa McClain, est datée du 29 septembre et comporte une accusation très grave : « Il n’y a pas d’édulcoration, les relations croissantes de l’Algérie avec la Russie constituent une menace pour toutes les nations du monde » : https://mcclain.house.gov/press-releases?ID=86A55993-9A60-4129-ACDC-5D34154A07EA

Lire la suite »

La Troisième Guerre mondiale est annoncée

Publié le Mis à jour le

Le Zircon, le nouveau missile hypersonique de la Russie. D. R.

Vladimir Poutine avait prévenu les Occidentaux que la Russie n’était pas encore passée aux choses sérieuses. Ce premier jour d’automne a vu un tournant majeur dans ce que plus personne n’appelle une « opération spéciale » en Ukraine, car il s’agit bien d’une guerre : celle de l’empire avec son bras armé l’OTAN, ses supplétifs ukrainiens et ses nombreux mercenaires ligués contre la Russie. Depuis le 24 février, début de l’offensive, les forces russes ont partiellement réussi la mission qui leur était assignée de libérer le Donbass et de dénazifier l’armée ukrainienne. Les Républiques de Lougansk et de Donetsk ont été presque totalement libérées et l’on se souvient de la reddition du tristement célèbre bataillon nazi Azov qui occupait le complexe industriel d’Azovstal à Marioupol. Bien que combattant à 1 contre 3, les Russes ont infligé une défaite cuisante à l’armée de Kiev, se rendant maîtres de l’espace aérien, prenant possession de la Mer d’Azov, et repoussant toujours plus loin les forces ukrainiennes, avançant lentement mais sûrement en noyant l’ennemi sous un déluge d’artillerie et en encerclant ce qu’il reste de vivant selon la tactique du « chaudron ». Des dizaines de milliers d’Ukrainiens sont morts et des milliers d’autres ont préféré se rendre plutôt que de servir de chair à canon. Sans les directives de Washington qui pousse l’Ukraine à combattre la Russie « jusqu’au dernier Ukrainien », la défaite de Kiev aurait dû être actée dès les premières semaines de l’opération spéciale. Des négociations avaient d’ailleurs eu lieu entre les deux parties pour mettre fin au conflit, mais les négociateurs ukrainiens qui étaient jugés trop favorables à envisager une solution pacifique l’ont payé de leur vie en étant purement et simplement « liquidés ».

Lire la suite »