Michel Collon à Algeriepatriotique : «La guerre en Syrie est un plan de recolonisation dont fait partie l’Algérie»

Publié le

Michel Collon : «On a perdu le réflexe de se méfier du colonialisme.» D. R.

Michel Collon : «On a perdu le réflexe de se méfier du colonialisme.» AP D.R.

 

Algeriepatriotique : Comment évaluez-vous le développement de la situation en Syrie en ce moment ?

Michel Collon : Je crois que l’on assiste à un tournant historique. On voit que les Etats-Unis, qui ont été, jusqu’à présent, très arrogants et se permettaient de déclencher des guerres assez facilement, sont maintenant face à une résistance très forte en Syrie, face aussi à un refus de la Russie et face à la résistance croissante des pays du Sud. Le sentiment qui se développe en Amérique latine, en Afrique, dans le monde arabe aussi et en Asie bien entendu, est que les Etats-Unis sont une puissance déclinante, qu’ils mènent une politique égoïste visant seulement à voler les richesses pendant que les peuples restent dans la pauvreté, et qu’il est donc temps de résister à ces guerres qui sont purement économiques, des guerres du fric, et qu’il faut construire un front par rapport aux Etats-Unis et à leurs alliés européens, puisque l’Europe suit les Etats-Unis de manière très docile et hypocrite et est impliquée dans ce système. Lire la suite »

Publicités

L’ancien conseiller de Reagan, Paul Craig Roberts : «Barack Obama n’est pas crédible»

Publié le Mis à jour le

Paul-Craig-Roberts1

Paul Craig Roberts : «Obama utilise les mêmes procédés que Bush». D.R.

Notre correspondant à Bruxelles a pu entrer en contact avec l’éminent économiste politique et ancien conseiller du président Ronald Reagan pour connaître sa position sur la guerre imminente que s’apprête à livrer l’establishment américain et son allié français contre la Syrie. Bien qu’ayant été au cœur du système capitaliste dont il est l’un des théoriciens aux Etats-Unis, sa vision du monde a totalement changé face aux périls que traverse notre planète. Cet ancien secrétaire adjoint au Trésor sous Reagan a opéré une rupture totale avec l’idéologie hégémoniste des Etats-Unis. Ce changement de la part d’un homme qui a reçu de nombreux prix économiques et décorations prouve à quel point la réflexion peut amener un individu aussi important et autant honoré soit-il à se transcender en défendant le bien de l’humanité dans sa diversité et non une caste privilégiée ou un pays dominant, fût-il le sien. Le docteur Roberts est un homme très écouté dont les opinions font référence dans les think tanks et les centres de recherche mondiaux. Lire la suite »

Pour ceux qui ont la mémoire courte

Publié le

Nous constatons une certaine fièvre politique – ou plutôt politicienne – qui s’inscrit dans un rapprochement de deux partis membres de l’Internationale socialiste, cette dernière n’étant rien d’autre qu’une organisation sioniste où siègent et ont siégé les Fabius, Kouchner, Mitterrand, Hollande, Mollet, Soustelle, BHL, mais aussi David Ben Gourion, Moshe Dayan, Ehud Barak, Shimon Peres, et bien d’autres génocidaires du peuple algérien. Tiens donc ! Messieurs du FLN et du FFS, dites au peuple algérien que vous siégez dans l’organisation où figurent ces noms et dont certains sont les fondateurs de l’Etat sioniste d’Israël ! Allons, un peu de courage ! Ainsi, le FLN version Internationale socialiste se concerte avec Hocine Aït Ahmed qui a mené une campagne implacable pour la mise sous embargo de l’Algérie après l’interruption du processus électoral, participant à l’isolement de notre pays dans les années 1990, offrant une couverture politique au terrorisme qui a ravagé notre pays et dont Sant’Egidio était l’illustration. Aït Ahmed est devenu le Sauveur, le Chevalier blanc, le Messie ! Et pourquoi pas Noé ? Il pourrait au moins nous construire une arche qui navigue à vue. Allons-nous un jour rompre avec cette supercherie de l’homme providentiel ? L’Algérie doit-elle toujours utiliser la marche arrière pour avancer ? Cet Aït Ahmed installé en Suisse qui n’a pas pu tenir une semaine sur le sol algérien parce que le climat ne lui convenait pas, selon le communiqué qui avait été diffusé à l’époque, nous revient donc avec un tapis rouge déroulé devant lui. A 87 ans ! Lire la suite »

Nos sources nous affirment !

Publié le

Je reprends à mon tour la formule magique dont nos amis de la presse usent et abusent pour nous affirmer une chose et son contraire. En effet, le pathétique «d’après nos sources» nous permet d’avaler bien des couleuvres. Ainsi, on a donné au président actuel un rôle de médiateur auprès d’un terroriste tunisien fondateur d’Ansar Al-Charia dont les appels téléphoniques vers le chef du groupe terroriste ont été interceptés par les services occidentaux à quelques jours seulement de l’attentat contre l’opposant Brahmi. Cette opération médiatique s’inscrit dans une vaine tentative de nous faire croire que ce président malade qui, rappelons-le, risque à tout moment un nouvel AVC, peut encore être efficace sur un plan ou sur un autre. Ce jeu d’affabulateurs ou d’illusionnistes a failli perturber notre quiétude, mais des pistes ont été bientôt exclues de la grille de lecture, comme celles d’une pression étrangère qui viserait à introniser des affairistes constitués par une bourgeoisie compradore au plus au niveau du pouvoir, à défaut d’avoir des partis politiques matures et dont les responsables ne sont pas des souffleurs de gasba ou des vendeurs de frigidaires et autres, en disqualifiant le DRS qui, qu’on le veuille ou non, constitue un contre-pouvoir, si ce n’est le seul. Lire la suite »

Le royaume des schtroumpfs

Publié le

Je vous envie. Oui, j’envie la façon dont le peuple algérien revendique son identité et son indépendance si chèrement acquises, et au prix de tant de sacrifices. Moi qui vis au milieu d’une population lobotomisée – on ne peut même plus appeler cette masse formatée un peuple, hélas ! – et engluée dans un ensemble européen sans queue ni tête qui se fiche des particularités propres à chaque nation, je suis heureuse d’être l’épouse d’un Algérien patriote attaché à sa patrie et fier de son héritage. En écrivant ces quelques lignes, je ne vise aucun intérêt particulier si ce n’est d’apporter un éclairage sur la réalité du pays dans lequel je vis en particulier, et de l’Europe occidentale en général. Je suis née belge et le resterai jusqu’à ma mort, bon gré mal gré, non pas que je puisse m’enorgueillir d’appartenir à ce petit royaume insignifiant au centre de l’Europe, mais parce que je sais que certains de mes prédécesseurs lui ont donné un éclat particulier. Certes, ils n’étaient pas majoritaires, mais ceux-là ont su apporter un souffle universel dont le souvenir m’aide à supporter l’abrutissement ambiant. Parmi eux figure en tête de liste mon grand-père, résistant fusillé par les nazis. C’est bien sûr un choix subjectif, car il est mort avec de nombreux camarades, tous éminemment respectables, mais il est un repère majeur dans mon existence d’individu. Lire la suite »

L’ANP dans les yeux de l’Occident

Publié le Mis à jour le

Eric Denécé, directeur du Centre de recherche sur le renseignement, nous a remis un document rédigé récemment par Mme Laurence Aïda Ammour, spécialiste des questions de renseignement, et qui porte le titre : «Evolution de la politique de défense algérienne». Ce rapport est d’une importance capitale dans la mesure où il dresse l’état des lieux de notre armée et nous prouve encore une fois que l’Occident et ses forces impérialistes et néocolonialistes veulent avoir la peau de l’Algérie, tôt ou tard. Dans ces moments très difficiles pour notre armée et nos services de renseignement, qui a intérêt à créer des problèmes à ceux-ci en occultant la géostratégie et en ne se préoccupant que des avantages de leur charge ? Lire la suite »

Les rumeurs sur l’Algérie envahissent les réseaux sociaux

Publié le Mis à jour le

Des réseaux sociaux à la pointe des manipulations guerrières. D. R.

Des réseaux sociaux à la pointe des manipulations guerrières. AP D.R.

Ces derniers temps, bien des rumeurs circulent sur les réseaux sociaux tel Facebook. L’une d’elles a ciblé notamment l’armée égyptienne en diffusant une fausse information selon laquelle le général Al-Sissi aurait fermé le canal de Suez afin d’empêcher le passage des navires de guerre américains vers la Syrie, forçant le porte-parole de l’armée égyptienne à démentir cette annonce. Autre rumeur de taille qui s’est répandue, en début d’été, en Egypte : les Américains interviendront le 30 juin au pays du Sphinx ! Venant des islamistes, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils sont culottés, eux qui n’arrêtent pas de baratiner les gens avec leur anti-occidentalisme affiché, prenant les gens pour des brebis comme l’a dit leur maître, l’ancien Premier ministre qatari. On comprend la détresse des islamistes qui les pousse à essayer désespérément de mettre la pression sur fond d’attentats, dont celui de Rafeh où une bombe a explosé aujourd’hui, et des accrochages entre des individus armés et la police hier et avant-hier en plein Caire, et dont les médias ne parlent pas. Lire la suite »