Parlement européen : le bal des faux-culs

Publié le Mis à jour le

Bruxelles_Parlement_Europeen

Le dieu euro se dresse devant le siège du Parlement européen.D.R.

De quoi je me mêle ! L’arrogance occidentale ne connaît décidément aucune limite quand les parlementaires européens s’immiscent dans les affaires internes de la République algérienne, en demandant entre autres le fichier électoral et en faisant des recommandations concernant les règles démocratiques. Il faudrait peut-être rappeler à ces donneurs de leçons que des milliers de leurs concitoyens se suicident chaque année, acculés à la misère qui leur est imposée par la perte de leur emploi, par la suppression graduelle de leurs droits sociaux, par le manque de projection dans l’avenir, et tous ces fléaux que les dirigeants européens imposent à leurs populations en pratiquant une politique d’austérité budgétaire visant à renflouer des banques qui jouent au casino avec un argent fictif pendant que les truands responsables de la crise économique continuent à percevoir de plantureux revenus ! Les rues européennes se remplissent d’année en année de nouveaux pauvres, de gens largués qui échouent sur le trottoir, sans autre réconfort que l’alcool ou la drogue. Lire la suite »

Publicités

commémoration de notre Révolution à la Grand-Poste d’Alger

Vidéo Publié le

Le Dr Helen Caldicott : «La plupart des politiciens sont scientifiquement ignorants»

Publié le Mis à jour le

Dr Helen Caldicott : «La catastrophe de Fukushima signifiera la fin de l'énergie nucléaire à l'échelle mondiale». D. R.

Dr Helen Caldicott : «La catastrophe de Fukushima signifiera la fin de l’énergie nucléaire à l’échelle mondiale». D.R.

Mohsen Abdelmoumen : Pensez-vous, comme la plupart des scientifiques, que les politiciens participent à la destruction de notre espace vital ?
Dr Helen Caldicott : Le problème est que la plupart des politiciens sont scientifiquement et médicalement ignorants et ne comprennent donc pas les problèmes associés à l’énergie nucléaire. Ils peuvent subir un lavage de cerveau et être manipulés par l’industrie de l’énergie nucléaire. Lire la suite »

Entretien imaginaire avec le martyr Larbi Ben M’hidi

Publié le Mis à jour le

Image

A quelques heures de l’anniversaire du déclenchement de la révolution du 1er Novembre, quel est l’état d’esprit du révolutionnaire Larbi Ben M’hidi ?

Je porte toujours la lumière qui vaincra l’oppression colonialiste. Beaucoup de voix s’élèvent ici et là en affirmant que depuis 1962, l’Algérie est mal gérée et est saignée à blanc, et ne font aucune allusion à 1830 qui pour eux représentent sans doute une sorte de libération qui sera peut-être réhabilitée un jour. L’Algérie a été saignée pendant des siècles et ce serait faire preuve d’ignorance totale que de réduire l’histoire d’une nation à une cinquantaine d’années en parlant de mauvaise gouvernance, voire de faillite. Par rapport à 1830, ceux dont vous me parlez ont oublié les massacres de la conquête, les milliers d’oreilles de Bugeaud, les enfumades. Quoi qu’il en soit, l’objectif de la Révolution a été atteint : libérer le pays. Mais qu’en avez-vous fait ? C’est un autre sujet.

Lire la suite »

Gloire à nos martyrs

Vidéo Publié le

1er novembre, date symbolique de notre glorieuse révolution

Edward S. Herman: «Les crimes des Etats-Unis ne sont jamais appelés génocides en Occident»

Publié le Mis à jour le

Image

Edward S. Herman D.R.

Mohsen Abdelmoumen : Quelle est votre position par rapport à la crise syrienne ?

Edward S. Herman : Il s’agit d’une guerre par procuration déguisée en guerre civile qui implique l’intervention de nombreux pouvoirs étrangers, et menée par les Etats-Unis, l’Arabie Saoudite, Israël et la Russie. L’intervention russe est la plus défendable puisqu’elle apporte son aide à un allié de longue date, la Russie étant la seule amie réelle de la Syrie dans la zone méditerranéenne. Les autres intervenants ont essayé de renverser le pouvoir syrien pour le remplacer par une marionnette à leur solde, et de détruire un Etat souverain qui ne serait plus un rival sérieux pour Israël. C’est une situation terrible pour les Syriens et pour le monde, avec un droit international en lambeaux – spécialement le droit contre les agressions, cœur de la charte des Nations unies – et un peuple en train d’être détruit. Lire la suite »