Nous pratiquerons une césarienne si le jeune tarde à venir

Publié le Mis à jour le

Saidani ambassadeur France

Saïdani recevant l’ambassadeur de France à Alger. Sid-Ali/New Press

On ne pensait pas grimper et descendre, tels des Sisyphe, sur vos bides pleins d’argent poisseux et de corruption, mais non, il faut à chaque fois subir vos dépassements de la ligne rouge, de plus en plus loin dans l’infamie ! Le feuilleton pathétique Saïdani aux innombrables rebondissements dont le scénario est digne d’un nanar à deux balles nous pousse, en tant qu’Algériens intègres et amoureux de notre patrie, à réagir face aux agressions répétitives des rejetons de la 5e colonne, et qu’il soit bien clair que ce n’est pas une sinécure d’écrire contre eux. Lire la suite »

Publicités

Interview d’Annie Lacroix-Riz : «On veut nous empêcher de révéler le passé pro-nazi de Renault»

Publié le Mis à jour le

Annie Lacroix-Riz : «Renault s’en va en Algérie pour trouver des conditions d’exploitation bien meilleures.» D. R.

Annie Lacroix-Riz : «Renault s’en va en Algérie pour trouver des conditions d’exploitation bien meilleures.» D.R.

Algeriepatriotique : Dans votre dernier ouvrage, vous avez fait un travail colossal sur la collaboration de la famille Renault avec le nazisme. Pouvez-vous nous en parler ?
Annie Lacroix-Riz : J’ai fait un travail sur la collaboration du noyau le plus concentré du capitalisme français et à l’intérieur de ce noyau dominé par ce que j’appelle une espèce de trio formé par le capital bancaire incarné par la Banque de France, le Comité des Forges, c’est-à-dire la sidérurgie et la métallurgie, et par le Comité des Houillères qui contrôlait les mines de charbon françaises, on avait une espèce de tête de file de l’ensemble des forces que j’ai analysées. Evidemment, dans ce cas, Renault a été tout à fait symbolique des pratiques générales. Ce qui a donné un relief à la chose, c’est que les héritiers de Renault ont décidé, récemment, au motif que personne n’avait été puni ou presque, sauf leur grand-père, qu’il fallait leur accorder de plantureux dommages et intérêts, leur rendre la propriété ou l’équivalent de la propriété des usines confisquées le 16 janvier 1945. Lire la suite »

The « Arab Spring » CIA version. La farce du printemps sioniste version CIA.

Vidéo Publié le Mis à jour le

Récompensés : Rachid Ghannouchi le terroriste islamiste, Popovic d’Otpor (financé par Georges Soros de Freedom House) spécialiste de la subversion, émule de Gene Sharp et du colonel James Woolsey ex-dirigeant de la CIA, etc. Bref, que du beau monde !

L’Algérie dans le collimateur de l’organisation sioniste Licra

Publié le Mis à jour le

Boualem-sansal-francophonie

Boualem Sansal. D.R.

La Ligue belge contre l’antisémitisme, petite sœur du puissant lobby sioniste Licra liée au tout aussi puissant Crif, vient de naître et porte le nom de LCBA. Elle a vu le jour ce 27 janvier 2014, date de la «Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste» instituée par l’ONU en 2005, d’après leur présentation. Parlons de l’antisémitisme en revenant à la linguistique. D’après les différents outils de recherche, dont plusieurs dictionnaires, le terme «sémite» concerne les différents peuples descendants de Sem, le fils de Noé. Ces peuples étaient à l’origine établis en Mésopotamie (actuel Irak) et pratiquaient la langue sémite, dont les locuteurs actuels sont les Arabes, les Syriens et les juifs. Comment a eu lieu la transformation octroyant l’exclusivité du terme «antisémite» aux seuls juifs ? Comment se fait-il que ceux-ci soient immanquablement et systématiquement appelés «peuple juif» alors qu’on ne dit jamais «peuple musulman» qui est également d’origine sémite, ni, dans le même ordre d’idée, «peuple chrétien» et pourquoi pas aussi «peuple athée» ? Lire la suite »

La députée belge Zoé Genot : «Les chiffres de De Block sur les Algériens sont faux»

Publié le Mis à jour le

Zoé Genot, députée fédérale Ecolo. D. R.

Zoé Genot, députée fédérale Ecolo.D.R.

Mohsen Abdelmoumen : La secrétaire d’Etat belge Maggie De Block expulse à tout va, y compris des ressortissants des pays de l’Union européenne. On vous a vue dans votre intervention sur France 2 où vous avez déclaré : «Pourquoi ne touchent-ils pas aux exilés fiscaux, notamment de France ?» N’y aurait-il pas deux poids deux mesures dans la politique d’immigration belge actuelle ?
Zoé Genot : Très clairement, il y a un deux poids deux mesures dans le sens où la Belgique fait tout pour attirer les plus riches qui essaient de ne pas payer les impôts de solidarité, les impôts sur la fortune dans leur pays. Enormément de Français riches fuient l’impôt sur la fortune en venant ici, et nous les accueillons à bras ouverts – ce qui est déjà une preuve d’un manque de solidarité patent –, mais à contrario, par rapport aux personnes qui ont des parcours de vie un peu plus chahutés, là, nous sommes tout sauf accueillants et comme vous l’avez dit, les cas se multiplient. Lire la suite »

Godfrey Bloom : «Nos institutions ne sont absolument pas démocratiques»

Publié le Mis à jour le

Godfrey Bloom. D. R.

Godfrey Bloom. D.R

Mohsen Abdelmoumen : Dans votre intervention du 21 novembre dernier au Parlement européen, vous avez traité les bureaucrates de la Commission européenne de champions de l’évasion fiscale et déclaré que les eurosceptiques finiraient par prendre la Chambre d’assaut pour les pendre. Pouvez-vous nous expliquer sur quoi se base cette déclaration ?
Godfrey Bloom : Le thème du débat ce jour-là était l’évasion fiscale et j’ai pointé du doigt le fait que les bureaucrates et les commissaires européens que je désignais particulièrement ne paient quasiment pas de taxe et qu’il est hypocrite de parler d’évasion fiscale. Bien sûr, cette déclaration a eu beaucoup de succès, notamment en France, et mon discours a été vu par plus de deux millions de personnes. Lire la suite »