Abdelaziz Bouteflika

Le 5e mandat des Bouteflika dans l’attente de l’aval de Macron

Publié le Mis à jour le

Macron-et-Bouteflika

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Nous avons assisté ces derniers temps à des appels, des ordres et des contrordres en faveur d’un 5e mandat «el houhda el khamssa» (le 5e mandat) ou plus exactement «el houhda el khamja» (le 5e mandat pourri) des Bouteflika. Or, la nouvelle Constitution limitant les mandats présidentiels à deux, l’option d’un 5e mandat ne peut qu’être illégale, comme l’est l’actuel 4e. Ceci étant pour la forme. Quant au fond, il est évident qu’un 5e mandat ne peut en aucune manière régler les nombreux problèmes de l’Algérie, bien au contraire. Sur le plan social, l’Algérie est en proie à des grèves multiples réprimées à coups de matraque, celle des enseignants, des médecins résidents, des étudiants des hautes écoles et celle des retraités invalides de l’armée. Le 5e mandat serait donc le pire scénario envisageable car ce serait signer la reconduction de la crise actuelle, et même son aggravation. Lire la suite »

Publicités

Un cinquième mandat pour les Bouteflika pour quoi faire ?

Publié le Mis à jour le

Ouyahia-le-valet-1

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Le bilan des quatre mandatures de Bouteflika est catastrophique et la fin de ce 4e mandat illustre bien le bricolage, la corruption, et l’incompétence qui ont caractérisé ce trop long règne, sans parler d’une communication présidentielle lamentable. Car comment expliquer cette cacophonie de mesures et de contremesures concernant le Partenariat Privé – Public, ce fameux PPP vanté avec tant d’enthousiasme par les partenaires de la première tripartite, Ahmed Ouyahia, Ali Haddad et Sidi Saïd, pour assister ensuite au désaveu du Premier ministre par la présidence qui s’apparente à une humiliation et qui, si Ahmed Ouyahia avait une once de fierté, devrait l’inciter à donner sa démission ? Lire la suite »

Macron en Algérie ou plutôt dans el Rokhs land

Publié le Mis à jour le

baiser-Macron-Alger2-copie

Macron étreint fougueusement à Alger par une « Fatma ». DR.

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

El Rokhs ya Rokhs ! Pour quelques heures, Alger s’est transformée en un cirque à ciel ouvert rempli de différents spécimens. Et tout cela pour les beaux yeux du président de l’ancienne puissance coloniale, le freluquet Emmanuel Macron qui a été reçu comme un roi conquérant, comme un messie. Il n’est pas venu par Sidi-Fredj comme ses ancêtres, il a débarqué à l’aéroport Houari Boumédiène et Alger s’est offerte à lui sans aucune retenue. Les images de l’humiliation et du rokhs se sont multipliées lors de ce voyage-éclair et les quelques pas qu’il a faits dans le territoire d’outremer ont donné l’impression qu’Alger et le pays étaient redevenus un département français plutôt qu’un État souverain. Lire la suite »

Déstabilisation de l’armée par Saïd Bouteflika : objectif 5e mandat

Publié le Mis à jour le

Saïd-Bouteflika-et-l'armée-1

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

L’hypothèse d’un 5e mandat se concrétise de jour en jour pour le président sénile et impotent Abdelaziz Bouteflika. 5e mandat qui, bien sûr, continuera à servir les intérêts des gangsters qui ont usurpé la fonction de président, à leur tête Saïd Bouteflika et son allié du moment, Ahmed Ouyahia. Tout le monde s’est mis d’accord pour cette option et afin de dégager la route du 5e mandat de tout obstacle, Saïd Bouteflika continue sa purge contre l’armée, cette même purge qu’il a entamée depuis bien longtemps et qui a conduit à la mise à la retraite de centaines d’officiers supérieurs des services de renseignement du DRS. Lire la suite »

Saïd Bouteflika, son harem, son hammam et la castration nationale

Publié le Mis à jour le

les-tronches

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Me sentant concerné par les déclarations des énergumènes que sont Abdelkader Bensalah, président illégitime du Conseil de la Nation (Sénat), Saïd Bouhadja, président illégitime de l’Assemblée Populaire Nationale (APN), « élu » avec moins de 15 % du corps électoral, et bien sûr la panthère rose, le grand « moudjahid » et « martyr », kouider ezzadam Ould Abess, à propos de l’application de l’article 102 et de l’appel à l’intervention de l’armée, j’ai décidé de répondre à ces voleurs et pilleurs de la nation, à ces faux témoins, pour leur dire qu’on ne parle pas la bouche pleine devant la mangeoire et qu’il faut arrêter de se la péter, car ils ne sont rien du tout. Lire la suite »

Le sultan usurpateur Saïd Bouteflika et ses eunuques

Publié le Mis à jour le

n-SAID-ALI-HADDAD-large570

Saïd Bouteflika et Ali Haddad lors de l’enterrement de Redha Malek au cimetière d’El Alia. DR.

Saïd Bouteflika le sado-maso, Ali Haddad el zella et Madjid Sidi Saïd l’alcoolique ont offert aux Algériens un spectacle obscène lors des funérailles de Redha Malek au cimetière d’El Alia. Ces fils de catins qui ne respectent ni les morts ni les vivants, non contents d’avoir pillé, souillé, saigné l’Algérie, se sont fait remarquer en s’esclaffant après l’enterrement du défunt Redha Malek, figure historique et homme d’État respecté. Ces canailles ont confondu le cimetière d’El Alia avec la villa des Kouninef ou un cabaret des copains coquins. Lire la suite »

Ali Benouari: « I warned against the risk of Algeria collapse »

Publié le Mis à jour le

Ali Benouari1

Ali Benouari. DR.

Mohsen Abdelmoumen: You are an economist and a former minister of the Algerian Treasury, what are, according to you, the economic prospects of Algeria?

Ali Benouari: They are extremely bad. Do not rely on the forecasts of official growth rates, or even those, slightly less optimistic, of the IMF or the World Bank. The Algerian model is indeed extremely extrovert. It is based on oil and gas, which weigh more than 50 pc in the GDP and 97 pc of the exports which finance directly or indirectly three quarters of the State budget. Yet, the oil and gas income does not stop diminishing, as a result of the reduction in the deposits of Hassi R’mel and Hassissi Messaoud, downward pressure on prices and rising domestic consumption, which is boosted by direct and indirect subsidies. Lire la suite »