Ahmed Ouyahia

Élections législatives de la chkara en Algérie : tous à la mangeoire !

Publié le

gateau_572579721

L’Algérie: chacun veut sa part de gâteau. DR.

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Ces derniers temps, le peuple algérien est assommé par des déclarations sans contenu ni importance de la part de certains porteurs de costume-cravate qui évoluent dans le souk de la « boulitique » en Algérie – parce qu’il faut bien reconnaître qu’il n’y a pas de politique dans notre pays, donc j’appellerai ces gesticulations de la boulitique. Et bien entendu, ces déclarations sont immédiatement relayées par les médias qui sont d’une médiocrité crasse, qui n’ont aucune influence et qui ne font que ramasser les miettes que leur distribue Hamid Grine, la pute de la pub. Lire la suite »

Ahmed Ouyahia le chef des oligarques en Algérie

Publié le

ouyahia-haddad-1

Ouyahia le chef des oligarques et Haddad le prête-nom. DR.

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

 

Quand Ahmed Ouyahia a scandé avec cynisme « vive l’oligarchie algérienne !» lors d’une activité de son parti, personne à ce moment-là n’avait deviné ce que cela signifiait réellement. Maintenant que les masques sont tombés, qu’il s’est révélé le seul et unique soutien d’Ali Haddad, dépassant en cela Saïd Bouteflika qui, lui, n’a pas de projet politique, Ahmed Ouyahia étale ses ambitions au grand jour. Lire la suite »

L’Algérie a échoué à avoir un président à puce

Publié le Mis à jour le

les-usurpateurs-1

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Occupé par la passionnante élection américaine qui a atteint les objectifs que nous espérions, à savoir l’élection de Donald Trump au bureau ovale (même si on n’est pas d’accord à 100% avec ses idées, Trump président signifie que l’oligarchie et l’establishment ont perdu la Maison Blanche), et par des interviews intelligentes et savantes avec des intellectuels américains, je n’ai pas voulu commenter l’actualité algérienne parce que cela ne sert à rien de parler du vide. En effet, pourquoi décrire un désert pour arriver à la conclusion que c’est juste un désert, qu’il soit économique, politique, social ou moral ? Lire la suite »

L’Algérie de Ouicha et d’El Harraz

Publié le Mis à jour le

deux-guignols-de-linfo

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

« Ayli wel ghani rabii ». C’est ainsi que commence la chanson d’El Harraz, le cerbère de Ouicha, poème de Cheikh Al Mekki Ben El Hadj Al Quoraichi. La famille de ce poète devrait demander des droits d’auteur à Saïdani qui l’a plagié, car la nouvelle charge médiatique de Saïdani avait une saveur musicale. Cet individu était recherché depuis plusieurs mois suite à sa disparition et on a failli lancer l’alerte kidnapping comme on l’a fait avec son président qui disparaît et ne réapparaît que grâce à la médecine et aux piqures de Saïd. Lors de sa réapparition, Saïdani nous a montré qu’il avait changé de créneau musical. Lire la suite »

À quoi sert un gouvernement en Algérie?

Publié le Mis à jour le

boutef

A. Bouteflika. DR.

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

 

On continue à assister à un spectacle des plus effarants qui ne rassure guère sur la situation dans laquelle se trouve l’Algérie, à savoir des déclarations en vrac de la part de ministres sans que personne n’agisse, ce qui nous conforte dans la thèse de la vacance du pouvoir. Comment en effet interpréter le fait que des ministres fassent des aveux stupéfiants, tel celui du Tourisme nous disant que le Dounia Parc a fait l’objet d’un détournement du foncier, ou encore l’incapacité du ministre du Commerce à faire fermer une pizzeria qui empoisonne ses clients, et ensuite, cerise sur le gâteau, le même qui avoue qu’un importateur est venu proférer des menaces au ministère parce qu’il voulait que sa cargaison soit sortie du port séance tenante. Lire la suite »

L’Algérie en photos : Valls, Bouteflika, Khelil

Publié le Mis à jour le

Bouteflika-et-Khelil-1-1

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

 

Une photo a fait trembler le trône du clan Bouteflika

La scène « boulitique » en Algérie est marquée par des évènements très graves mais qui n’échappent pas à la sphère de la médiocrité et de l’absurde incarnée par le 4e mandat de Bouteflika. Cheikh Chakib Khelil « el Sonatrachi » comme il est désormais surnommé par la majorité du peuple et surtout par les utilisateurs des réseaux sociaux, fait le marathon des zaouias, atteint d’une véritable fièvre religieuse. Il est même prévu qu’il poursuive son pèlerinage dans les 48 wilayas, tant il a besoin de légitimité. Lire la suite »

De l’Algérie de Larbi Ben M’hidi à l’Algérie de Chakib Khelil

Publié le Mis à jour le

Ben-M'hidi---Khelil

to translate, click right on the text

por traducir, haga clic derecho sobre el texto

per tradurre, cliccate a destra sul testo

щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

 

Comme je l’avais annoncé dans mes articles précédents, le retour inévitable de Chakib Khelil constitue l’ultime étape du démantèlement du DRS concocté par Saïd Bouteflika, sous la houlette de divers services étrangers : français, américains et israéliens. Comme me l’ont en effet affirmé certains de mes interlocuteurs algériens, le destin de l’Algérie n’est plus entre les mains des Algériens mais dans celles des puissances occidentales, notamment les États-Unis d’Amérique. Lire la suite »