Algérie

L’interview que j’ai accordée à ProMozaic publiée ce 5 juillet 2020

Publié le Mis à jour le

Lien vers l’interview : https://promosaik.blogspot.com/2020/07/mohsen-abdelmoumen-racism-is-only-gross.html

Mohsen Abdelmoumen : « Le racisme n’est que l’expression brute de l’ignorance crasse »

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Par Milena Rampoldi, ProMosaik. Dans ce qui suit, mon entretien avec Mohsen Abdelmoumen, un journaliste qui se concentre sur des questions qui sont très importantes pour moi, comme le Yémen, le Sahara occidental, la Palestine et qui traite également des questions telles que les droits de l’homme, même si ce terme, comme il le dit, est mal utilisé, l’éthique dans le journalisme et la lutte contre la discrimination des personnes en raison de leur origine ethnique et de leur orientation religieuse. Une autre question importante dans cette interview concerne l’importance des opinions anti-impérialistes qui ne doivent pas rester inexprimées par les journalistes engagés. Je remercie beaucoup Mohsen pour son temps et ses précieuses réponses.

Pourquoi avez-vous décidé de devenir journaliste ?

C’est toujours délicat de parler de soi parce que j’ai grandi et vécu dans un univers où l’on parle rarement de soi. En plus de cela, ayant connu l’engagement et le militantisme très jeune, j’ai appris que quand on s‘engage politiquement – notamment en étant dans la gauche révolutionnaire – pour des causes justes telles que la justice sociale, la liberté, etc., on n’a pas l’habitude de parler de soi. Au contraire, on donne bien plus que ce que l’on reçoit. Concernant les circonstances, je pense que pour être journaliste, il m’a fallu un concours de circonstances, une sorte de destin. J’ai commencé tout jeune en écrivant pour moi en arabe et en français. Mon engagement politique me poussait dans la lecture permanente, que ce soit des livres ou des textes. Un ami médecin du travail m’a proposé ensuite de créer un journal local avec ses copains à Béjaïa, en Algérie. Le projet n’a pas abouti, pourtant nous avions commencé à mettre en place le processus administratif, etc. Entretemps, j’étais en contact avec une agence de presse algérienne à laquelle j’envoyais des dépêches et des articles traitant de l’actualité de la ville où je me trouvais. Ils étaient très intéressés par mon travail. À cette époque, nous vivions une guerre contre le terrorisme où des centaines de milliers d’Algériens ont payé de leur vie, et beaucoup de projets que j’envisageais n’ont pas abouti.

Lire la suite »

L’Algérie du caporal martyr Mostafa Znanda vs l’Algérie de Zitout et de Haddad

Publié le Mis à jour le

Le chahid Mostafa Znanda. DR.

En apprenant la mort d’un valeureux soldat, le chahid Mostafa Znanda, tombé au champ d’honneur face aux hordes terroristes sauvages et traîtres, je n’ai pas pu m’empêcher de penser au sacrifice de ces milliers de soldats de la glorieuse ANP, digne héritière de l’ALN, tués lors de la décennie noire. La mort a plusieurs visages et elle est notre destin à tous, mais celle de ce jeune caporal nous touche particulièrement et nous attriste par son goût amer. Dans ces moments sombres, nul sacrifice n’est au-dessus du sang du martyr. Dans la même journée, l’actualité nous apprend d’un côté le décès d’un brave soldat qui a offert sa jeune vie à son pays, et de l’autre côté, un torrent de boue avec l’affaire Ali Haddad. C’est l’Algérie des enfants du peuple qui se battent contre vents et marées pour gagner leur vie dans la dignité et l’honneur contre l’Algérie de la Jet-set et des soirées arrosées chez les Kouninef.

Lire la suite »

Miguel Urbán Crespo : « Prolétaires du monde, unissez-vous. C’est le dernier appel »

Publié le Mis à jour le

Miguel Urban Crespo 4

Miguel Urbán Crespo . DR.

English version here

En español aquí

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Vous avez appelé à appliquer une taxe Covid sur les grosses fortunes et les multinationales. Pourquoi ? A votre avis, la crise du Covid-19 ne nous a-t-elle pas montré la faillite du modèle néolibéral ?

Miguel Urbán Crespo : L’émergence du Covid a été particulièrement meurtrière après des décennies de politiques néolibérales et de coupes dans les services publics et les soins de santé. Le coronavirus nous a montré que dans les centres et les pays où l’on a investi davantage dans la santé, il y a moins de décès, car comme nous le savions déjà, il n’y a pas de meilleur bouclier social que la protection des droits fondamentaux et du bien commun. Le droit à la santé a été réduit par les politiques néolibérales et le coût de cette pandémie se chiffre en centaines de milliers de vies. Lire la suite »

Prof. Abderrahmane Mebtoul : « Nous avons assisté à une véritable hécatombe planétaire et le monde ne sera plus jamais comme avant. »

Publié le Mis à jour le

Mebtoul1.jpg.

Professeur A. Mebtoul. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Quel est votre constat sur l’épidémie du coronavirus en Algérie ?

Prof. Abderrahmane Mebtoul : En Algérie, l’épidémie se combine avec un facteur plus structurel qui est l’augmentation du risque géopolitique. L’épidémie de coronavirus touche tous les continents où la population totale par zone géographique en 2019 est répartie de la façon suivante : l’Asie (59,7%) avec 4 504 428 000 d’habitants, l’Afrique (16,6%) avec 1 256 268 000 d’habitants, l’Europe (9,8%) avec 742 074 000 d’habitants, l’Amérique du Sud (5,3%) plus l’Amérique du Nord (4,7%) et l’Océanie (0,5%) avec 645 593 000 d’habitants. Cette épidémie entraîne une crise économique irréversible pour 2020, dont les répercussions risquent de durer avec des ondes de choc pour 2021, si la maladie est circonscrite avant septembre/octobre 2020, la majorité des experts prévoyant une seconde vague, voire une troisième vague en cas ou le confinement ne serait pas respecté. Lire la suite »

L’Algérie : les islamistes, l’arme ultime contre le Hirak

Publié le Mis à jour le

les islamistes

Ahmed Chouchane et Abderrazak Makri, les idiots utiles des gangs et de l’impérialisme. DR.

Après avoir opté pour la division en traitant de zouaves la population de la Kabylie, région chère à nos cœurs comme toutes les régions d’Algérie d’ailleurs, les gangs ont choisi un autre terme aussi vide de sens et qui ne veut rien dire, à savoir Badissia Novembria. Ces deux termes ont été la seule réponse au Hirak de la part des gangs et des résidus du règne de Bouteflika qui ont dirigé le pays illégitimement jusqu’à maintenant. Aujourd’hui, dans une tentative aventurière et criminelle pour briser ce magnifique mouvement populaire, ils actionnent les relais islamistes avec leurs différentes tendances, allant des salafistes djihadistes à la confrérie des Frères musulmans. Lire la suite »

Johannes Mosskin : « La situation humanitaire à Gaza est épouvantable »

Publié le Mis à jour le

Johannes Mosskin 1

Johannes Mosskin. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Comment et pourquoi est venue l’idée de créer la Right Livelihood Foundation qui octroie un prix Nobel alternatif ?

Johannes Mosskin : Le Right Livelihood Award a été fondé il y a 40 ans par le philanthrope germano-suédois Jakob von Uexkull. Il était alarmé par le décalage entre l’urgence des problèmes mondiaux et la façon dont la communauté internationale les traitait. Von Uexkull a vu comment les décideurs se réunissaient à huis clos, déconnectés de la réalité. Les militants et les organisations de la société civile se réunissaient en même temps à l’extérieur de ces salles de réunion, présentant souvent des solutions constructives aux problèmes. Cependant, leurs propositions n’étaient pas prises au sérieux et von Uexkull voulait faire quelque chose à ce sujet. Lire la suite »

Algérie : les victoires du mouvement populaire ou Hirak

Publié le Mis à jour le

images

Le peuple algérien en lutte. DR.

Le grand mouvement populaire que connaît l’Algérie, le Hirak, et qui provient du cœur du peuple algérien, se manifeste dans pratiquement toutes les villes et villages d’Algérie depuis près d’une année sur fond de blocages d’Alger, de détentions abusives, de répression et de basses manœuvres d’un régime qui s’est transformé en gang. Sans faiblir depuis le 22 février 2019, le Hirak réclame un changement radical totalement étranger aux forces qui nous ont conduits dans la crise multidimensionnelle et profonde que vit l’Algérie. Lire la suite »