Algérie

Les sionistes marocains à la rescousse du Makhzen

Publié le

Le roi du Maroc en compagnie de rabbins juifs. D. R.

Le Makhzen se livre à une débauche de gesticulations compulsives pour persuader le monde que le Sahara Occidental est marocain et, dans la foulée, pour tenter de nuire à l’Algérie, soutien inconditionnel du peuple sahraoui. Dans son dernier discours, Mohamed VI avait lancé un appel à la diaspora marocaine, y compris juive, pour qu’elle soutienne la « marocanité » du Sahara. L’appel a été entendu. En effet, mardi 6 septembre, à Larache, s’est tenue une conférence « sur le rôle des Juifs marocains dans la défense de l’intégrité territoriale du Royaume, ainsi que la contribution des autres Marocains du monde ». Ce qui est intéressant dans cet article publié dans un site d’information régional marocain, maptanger.ma, c’est qu’il met en exergue le rôle joué à l’étranger par la communauté marocaine, et le contrôle qui est exercé sur elle par le Makhzen, ce que nous ne cessons de dénoncer dans nos articles. Ainsi, le paragraphe qui suit est très éclairant puisque les participants à cette conférence ont relevé que, nous citons : « la défense de l’intégrité territoriale du Royaume tire sa force et sa large présence de la diplomatie officielle qui a prouvé son efficacité et son fort impact, mais aussi de l’efficacité et du dynamisme des Marocains du monde, dont les juifs marocains qui placent la première cause nationale et leur amour à leur patrie d’origine au centre de leurs préoccupations ». Donc, en clair : lobbying auprès des instances et institutions à l’étranger, et contrôle et activation des ressortissants marocains pour influencer ces mêmes instances et institutions.

Lire la suite »

La soumission des socialistes espagnols à l’entité voyou du Maroc

Publié le

Soumission totale de Pedro Sanchez à Mohammed VI. D. R.

Il semblerait que le Makhzen marocain, grâce au logiciel Pegasus fourni par l’entité sioniste d’Israël, détienne des informations sensibles sur certains membres du PSOE espagnol qui s’est littéralement couché devant les exigences du royaume de pédophiles concernant le Sahara Occidental. Comment expliquer autrement le revirement à 180 degrés de Pedro Sanchez, chef du gouvernement espagnol, dont nous avons déjà parlé et qui a fait la Une de toute la presse voici quelques mois ? On se souvient que son portable avait été piraté au cours de l’été 2021, et que plus de deux giga-octets de données confidentielles avaient été dérobées, ce qui avait été confirmé par le porte-parole du gouvernement espagnol en mai dernier. La ministre de la Défense espagnole Margarita Robles avait, elle aussi, vu son téléphone portable subir le même sort. Conséquences, depuis mars dernier, l’Espagne soutient l’occupation marocaine du Sahara Occidental, ce qui a marqué d’un coup d’arrêt les relations amicales entre l’Algérie et l’Espagne.

Lire la suite »

À Madame l’ONU

Publié le Mis à jour le

Michelle Bachelet, United Nations, High Commissioner for Human Rights; 17 September 2020. Credit: UN Photo / Jean Marc Ferré/ Flickr

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Chère Madame l’ONU,

Vous parlez beaucoup de mon pays l’Algérie depuis quelque temps et je vous avoue que si vos opinions ne m’ont jamais convaincu tant je vous sais éloignée de toute notion de justice et d’équité, je ne peux que réagir quand on touche à ma patrie. Et c’est ce que vous faites avec votre subjectivité légendaire, obéissant à un agenda purement impérialiste et néocolonialiste qui ne vise ni plus ni moins que le démantèlement de mon pays. C’est ainsi que les gesticulations de vos « experts » qui se prétendent « alarmés » par une soi-disant « oppression » en Algérie m’ont incité à prendre la plume pour vous écrire cette missive. Comme d’habitude, lorsque vous dirigez votre viseur sur un pays, vous sortez le grand jeu des « droits de l’homme », de la « démocratie » et de la « liberté d’expression », et vous vous permettez de donner des leçons. C’est la même méthode que vous utilisez depuis des lustres et, bien sûr, on ne change pas une équipe qui gagne, n’est-ce pas ? Combien de pays n’ont-ils pas goûté à votre poison mortel ? Vos mains sont remplies du sang des peuples massacrés par vos maîtres impérialistes et que vous avez cautionnés.

Lire la suite »

Dr. Naoufel Brahimi El Mili : « Je pense que la direction pour une nouvelle Algérie est prise »

Publié le Mis à jour le

Dr. Naoufel Brahimi El Mili. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Dans votre livre très intéressant « Le printemps arabe : une manipulation ? », vous évoquez le rôle de l’administration US ainsi que du Qatar dans ce soulèvement. Ce livre est l’un des rares à aborder la question du printemps arabe. Ne pensez-vous pas que nous vivons les conséquences du printemps arabe en ce moment avec l’instabilité en Libye et en Irak, et la guerre en Syrie et au Yémen, etc. ?

Dr. Naoufel Brahimi El Mili : Le titre de mon livre rejeté par l’éditeur était : « Pas de printemps pour les Arabes ». Autant le cas de la Tunisie était une scénarisation d’une révolte spontanée, autant le cas de la Libye était une guerre planifiée contre Kadhafi. Comme toujours, l’Occident ne sait pas assurer un « service après-vente » de ses interventions intempestives dans le monde arabe, soit directement, soit en mettant des pays comme le Qatar en situation de sous-traitance. Depuis le Printemps arabe, l’Arabie Saoudite et les Emirats arabes unis, se sont érigés en sous-traitants exclusifs des intérêts occidentaux. Ils sont tous d’accord pour exagérer la menace iranienne afin d’accorder une centralité aux monarchies pétrolières. Tout le monde semble oublier que les Iraniens, depuis Alexandre le Grand, n’ont gagné aucune guerre mais ils ont gagné toutes les négociations.  

Lire la suite »

La réponse de Mohsen Abdelmoumen à l’organisation terroriste Rachad

Publié le Mis à jour le

Sans titre

Socrate disait : Parle pour que je te vois ! Yahia Mekhiouba, petit communicant insignifiant de Rachad s’est permis de faire une vidéo suite à mon article paru dans Algériepatriotique « Nos bobos de la gauche à la rescousse de Rachad et son biniou Larbi Zitout » en utilisant le terme hachakoum pour décrire le journal, en insultant son propriétaire et moi-même, prétendant entre autres que l’on ne me connaissait pas et que mon nom était un pseudo. Nous allons donc faire connaissance. Je remarque au passage que ce ne sont pas seulement les bobos de gauche qui sont prétentieux. Je vois que vous avez rejoint cette propension à la pédanterie en vous prenant pour ce que vous n’êtes pas. Il n’y a rien de plus affligeant qu’un imbécile qui se prend pour une lumière. C’est grâce à un compatriote, un patriote et un enfant du peuple comme moi, qui a fait une vidéo sur moi que j’ai découvert que vous m’aviez diffamé et que vous aviez insulté mon nom de famille dans un de vos lives. Je ne permettrai jamais à qui que ce soit de toucher à l’honneur de mon nom et de ma famille. Lire la suite »

Maître Nabila Slimi : « Le Dr. Ghediri fait de son incarcération une lecture purement politique »

Publié le Mis à jour le

Nabila Slimi

Me Nabila Slimi. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Vous êtes avocate et vous faites partie du collectif d’avocats défendant le Dr. Ali Ghediri, ancien candidat à la présidentielle de septembre 2019 en Algérie, et que j’ai interviewé en avril 2019. Pourquoi le Dr. Ghediri est-il en prison ? Que lui reproche-t-on au juste ?

Maître Nabila Slimi : Le Dr. Ghediri est incarcéré dans la prison d’El Harrach depuis le 13 juin 2019 pour deux accusations, la première s’agissant de trahison et d’espionnage. En effet, on accuse le Dr. Ghediri pour complicité (avec un accusé principal qui est un certain H.G., ancien président d’un parti politique) et pour avoir livré à une puissance étrangère ou à ses agents sous quelque forme et par quelque moyen que ce soit, un renseignement, objet, document ou procédé qui doit être tenu secret dans l’intérêt de la défense nationale ou de l’économie nationale. Cette accusation est citée et punie de la peine de mort conformément à l’article 63 du code pénal algérien. Lire la suite »

Nos bobos de la gauche à la rescousse de Rachad et son biniou Larbi Zitout

Publié le Mis à jour le

Sadek et Zitout

Sadek Hadjeres avec le chef de file du satellite du FIS, Rachad. D. R.

Quelle ne fut pas ma surprise quand un ami m’a transmis la réaction d’un bobo de la gauche caviar bien installé chez Fafa au sujet de l’interview que j’avais réalisée avec Eric Denécé, interview qui a été publiée en anglais dans American Herald Tribune et en français dans Algriepatriotique, et reprise par d’autres sites. Un énergumène s’est permis d’attaquer mon travail qui évoquait, entre autres, le drame qu’a connu tout le monde arabo-musulman et, surtout, notre pays l’Algérie, ravagé par l’idéologie mortifère qui s’appelle l’islam politique qui a dévasté notre peuple en massacrant des centaines de milliers de personnes. Lire la suite »