Ali Benflis

Invité de « Liqa fi Europa » Al Hiwar TV au siège du Parlement européen à Bruxelles, je réponds aux questions de Mme Lila Lefevre à propos de Mr Ali Benflis et autres sujets concernant notre patrie l’Algérie (version arabe) :

Publié le Mis à jour le

Publicités

Mon interview sur Al Hiwar TV

Publié le Mis à jour le

Invité de « Liqa fi Europa » Al Hiwar TV au siège du Parlement européen à Bruxelles, je réponds aux questions de Mme Lila Lefevre à propos de Mr Ali Benflis et autres sujets concernant notre patrie l’Algérie.

Ali Benouari : « J’ai mis en garde contre le risque d’effondrement de l’Algérie »

Publié le Mis à jour le

Ali Benouari3

Ali Benouari. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

 

Mohsen Abdelmoumen : Vous êtes un économiste et un ancien ministre au Trésor algérien, quelles sont d’après vous les perspectives économiques de l’Algérie ?

Ali Benouari : Elles sont extrêmement mauvaises. Ne vous fiez pas aux prévisions de taux de croissance officielles, ni même celles, un peu moins optimistes, du FMI ou de la Banque mondiale. Le modèle algérien est en effet extrêmement extraverti. Il est basé sur le pétrole et le gaz, qui pèsent pour plus de 50% dans le PIB et 97% des exportations qui financent directement ou indirectement les trois quarts du budget de l’État. Or, la rente pétrolière et gazière ne cesse de s’amenuiser, par suite de la baisse des gisements de Hassi R’mel et Hassissi Messaoud, des pressions à la baisse des prix et à la hausse de la consommation intérieure, qui est dopée par les subventions directes et indirectes. Lire la suite »

La démarche des 19-X a atteint son objectif

Publié le Mis à jour le

 

Les 19-1

to translate, click right on the text

por traducir, haga clic derecho sobre el texto

per tradurre, cliccate a destra sul testo

щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

L’initiative des 19 personnalités, moins quelques unes qui se sont désistées, demandant une audience au président pour vérifier qu’il était toujours bien aux commandes de l’État, a suscité frayeur, incompréhension et analyses à l’emporte-pièce venant de part et d’autre. Au lieu d’étudier et d’établir une analyse solide de cette démarche citoyenne, nous avons eu droit à toutes les spéculations et états d’âme délivrés ici et là en vrac, offrant un spectacle pitoyable propre à l’Algérie du 4ème mandat illégitime de Saïd Bouteflika. Lire la suite »

L’Algérie entre le sacrifice de nos martyrs et la trahison des Bouteflika

Publié le Mis à jour le

Ben-M'hidi-1

to translate, click right on the text

por traducir, haga clic derecho sobre el texto

per tradurre, cliccate a destra sul testo

щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

 
 

« L’Opération Zéralda » et ses conséquences

L’Algérie vit les conséquences multiples qui découlent de l’affaire des coups de feu tirés dans la résidence médicalisée de Zéralda le 16 juillet dernier, veille de l’Aïd, et chaque jour apporte son lot de destructions et de déstabilisations, essentiellement de l’appareil militaire. Comme je l’ai annoncé dans mon article précédent, cette opération a été initiée par Saïd Bouteflika lui-même, car il apparaît que c’est lui qui a utilisé son arme personnelle au cours d’une soirée bien arrosée. Les soldats de la Garde Républicaine ne comprenaient pas ce qui se passait car les tirs provenaient de l’intérieur de la résidence. Lire la suite »

L’Algérie dépérit dans sa bulle

Publié le Mis à jour le

648x360_le-president-francois-hollande-et-son-homologue-algerien-abdelaziz-bouteflika-le-15-juin-2015-a

François Hollande « l’alacrité » et le sémillant Abdelaziz Bouteflika. DR.

to translate, click right on the text

por traducir, haga clic derecho sobre el texto

per tradurre, cliccate a destra sul testo

щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

 

La sphère d’absurdité et de médiocrité

L’Algérie a sa propre loi de la pesanteur qui lui est spécifique et que l’on ne rencontre dans aucun autre pays. En Algérie, nous sommes dans un contexte anormal, avec des institutions anormales, un président anormal, un entourage présidentiel anormal, et qui a quand même reçu la visite d’un président « normal », ce 15 juin, pour vanter « l’alacrité » (bonne humeur pleine d’entrain) du président grabataire. La grille de lecture de certains opposants et journalistes prouve qu’ils n’ont pas bien saisi que l’Algérie est dans une bulle inédite où les différents acteurs n’obéissent pas à la loi universelle de la gravitation, le pays dans sa globalité vivant dans une sphère d’absurdité et de médiocrité à laquelle personne n’échappe. On normalise des phénomènes qui semblent hallucinants ailleurs comme, par exemple, avoir un président gâteux trimbalé avec ses couches dans une chaise roulante, un ministère de la Communication au lieu d’un porte-parole du gouvernement, des institutions qui ne fonctionnent pas, des milliards qui volent par les fenêtres, tout en étant sujet à des crises de légalité soudaines qui poussent certains à crier à la démission envers tel qui, en fin de compte, agit selon les lois de l’irrationalité en vigueur en Algérie. Chez nous, la norme n’est pas dans la bonne gouvernance, elle est dans la manipulation, le mensonge, la corruption, le clientélisme, l’informel, l’illégalité, le régionalisme, la gabegie, l’aventurisme, et… les séances d’hypnose collective. Lire la suite »

L’Algérie dans tous ses états : Ouyahia chef du RND et Sellal au FLN.

Publié le Mis à jour le

Ouyahia-et-Sellal-1

M. Ahmed Ouyahia et M. Abdelmalek Sellal. DR.

to translate, click right on the text

por traducir, haga clic derecho sobre el texto

per tradurre, cliccate a destra sul testo

щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mesdames et Messieurs, faites vos jeux, rien ne va plus : le futur président sera Ouyahia ou Sellal !

Après un remaniement gouvernemental remanié en dernière minute et un ballet rustique de chaises musicales avec limogeages, permutations et autres aberrations, et surtout la nomination – Alléluia ! –  d’un PDG qui ne soit pas intérimaire à la tête de Sonatrach – l’ère des intérimaires serait-elle révolue ? – voici qu’un pseudo congrès du FLN se pointe à la vitesse de l’éclair et consacre Abdelaziz Bouteflika président du parti. Quel revirement de situation par rapport au manque d’entrain du président de la République qui, lors du 9 Congrès du FLN, quand il jouissait encore de toutes ses facultés mentales et physiques, n’avait accepté que du bout des lèvres la présidence d’honneur. Lire la suite »