Allemagne

Dr. Guido G. Preparata : « Ils veulent nous transformer tous en une société mondiale de termites »

Publié le Mis à jour le

Guido Preparata1

Dr. Guido G. Preparata. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Votre livre «Conjuring Hitler» a reçu une critique élogieuse de notre ami Peter Dale Scott. D’ailleurs, je partage le point de vue de ce grand intellectuel sur le fait que ce livre est une œuvre essentielle dans le travail de recherche historique. Comment êtes-vous arrivé à des conclusions à contre-courant des historiens de l’establishment, à savoir qu’Hitler a été fabriqué par les États-Unis et la Grande Bretagne et que la 2ème Guerre Mondiale était inévitable ?

Dr. Guido G. Preparata : J’ai commencé comme la plupart des Occidentaux dont l’enfance a été imprégnée des « courants » propagandistes typiques de la Guerre froide : en regardant sans fin et avec enthousiasme des films de guerre épiques pro-alliés et anti-allemands. Mes parents – des Italiens d’après guerre – étaient solidement dans le camp pro-américain, pro-israélien, pro-capitaliste, et mon père, un physicien universitaire, était alors militant anti-communiste. C’est ainsi que j’ai grandi. Lire la suite »

Le Professeur Simon Petermann : « En Belgique, dès qu’on parle de certains pays et de l’Algérie, il y a une espèce de tabou »

Publié le Mis à jour le

spetermann_parcours

Le Professeur Simon Petermann. DR.

to translate, click right on the text

por traducir, haga clic derecho sobre el texto

per tradurre, cliccate a destra sul testo

щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

 

Mohsen Abdelmoumen : Avec les attentats qui ont secoué Paris et dont la plupart des auteurs sont d’origine belge, ne pensez-vous pas que la Belgique est devenue une véritable plaque tournante du terrorisme en Europe et dans le monde ?

Le Professeur Simon Petermann : J’hésite à utiliser l’expression « plaque tournante ». La Belgique est sans doute une zone de repli, parce que c’est un petit pays que l’on traverse facilement avec une communauté maghrébine assez importante, et les derniers attentats qui se sont produits à Paris et ceux qui se sont produits aussi en Belgique, montrent qu’effectivement la Belgique est quelque part une zone de repli où des cellules djihadistes sont actives. Lire la suite »

Harry Clark : « le sionisme a apporté une puissante contribution de radicalisation. »

Publié le Mis à jour le

unnamed

Harry Clark. DR.

English version here:https://mohsenabdelmoumen.wordpress.com/2015/08/05/harry-clark-zionism-has-made-a-powerful-radicalizing-contribution/

por traducir, haga clic derecho sobre el texto

per tradurre, cliccate a destra sul testo

щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Que pensez-vous des récentes révélations de Wikileaks qui ciblent certains Etats et pas d’autres ? Pensez-vous qu’il y ait un agenda caché derrière ces révélations ?

Harry Clark : Cette accusation a été lancée depuis que Wikileaks est devenu célèbre il y a environ cinq ans, en raison des fuites de Chelsea Manning et de la poursuite douteuse de Julian Assange par les autorités suédoises. Toute fuite de Wikileaks pour critiquer les États-Unis ou d’autres gouvernements reflète tout simplement la fuite sélective des informations classifiées par les Etats-Unis et d’autres gouvernements pour faire avancer leurs agendas. Lire la suite »

Le prisonnier X, une histoire australienne du Mossad

Publié le Mis à jour le

ben-zygier-300x0 (1)

L’agent du Mossad Ben Zygier. D.R.

for translate in English, right click on the text

por traducir en español, haga clic derecho sobre el texto

per tradurre, cliccate a destra sul testo

щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Savez-vous que l’Australie autorise ses citoyens à changer quatre fois par an leur nom sur leur passeport, ce qui leur permet de créer à chaque fois une nouvelle identité et un nouveau passeport ? Le cas de l’agent du Mossad Ben Zygier, assassiné dans les geôles israéliennes, nous renseigne sur le degré de délabrement du système australien et constitue un fait inédit dans l’histoire de l’identification des ressortissants d’un pays. Zygier a été recruté par le Mossad et grâce à ses quatre passeports australiens, chacun portant un nom différent (Ben Zygier, Ben Allen, Ben Alon, Benjamin Burrows), il a pu espionner pour le compte du Mossad. L’affaire Zygier met à jour un énorme scandale : l’utilisation par le Mossad de passeports australiens renouvelables sous des noms différents, ce qui lui permet d’accomplir des assassinats et autres basses besognes avec la complicité de Juifs possédant la double nationalité australienne et israélienne. Selon la presse australienne, Zygier s’apprêtait à révéler les abus et autres opérations mafieuses du Mossad dans l’utilisation de ces passeports pour ses agents.  C’est ce qui l’a tué. Lire la suite »