Amar Saïdani

Saïd Bouteflika, Haddad, Bouchouareb : le ciment de la corruption en Algérie

Publié le Mis à jour le

Sans-titre-1

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Si l’Algérie vit une crise politique majeure après le scandale des élections du 4 mai qui sont un véritable attentat à la pudeur, un viol organisé par des personnages sans honneur, des traîtres de la nation, comme Ould Abbes le faux moudjahid ou Ouyahia le chef des oligarques et leur entourage respectif, tous corrompus jusqu’à la moelle, ce n’est pas mieux sur le plan économique. Des entreprises publiques sont bradées, brisées, vendues aux oligarques, dont je rappelle qu’ils sont présents dans le Parlement illégitime avec plus de 70 députés qui proviennent du FCE d’Ali Haddad el kharay. J’ai toujours dit que ces élections n’allaient rien régler mais consacreraient la crise. Lire la suite »

Publicités

Élections législatives de la chkara en Algérie : tous à la mangeoire !

Publié le

gateau_572579721

L’Algérie: chacun veut sa part de gâteau. DR.

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Ces derniers temps, le peuple algérien est assommé par des déclarations sans contenu ni importance de la part de certains porteurs de costume-cravate qui évoluent dans le souk de la « boulitique » en Algérie – parce qu’il faut bien reconnaître qu’il n’y a pas de politique dans notre pays, donc j’appellerai ces gesticulations de la boulitique. Et bien entendu, ces déclarations sont immédiatement relayées par les médias qui sont d’une médiocrité crasse, qui n’ont aucune influence et qui ne font que ramasser les miettes que leur distribue Hamid Grine, la pute de la pub. Lire la suite »

President Obama adviser, Dr. Bruce Riedel, answers to our questions about Algeria, the DRS, and JASTA.

Publié le Mis à jour le

bruce-riedel3

Dr. Bruce Riedel. DR.

Dr. Bruce Riedel was a senior official at the CIA, where he served for 30 years. He advised four presidents of the United States, including the current president, on the US security and counter-terrorism issues. He is advisor of President Barack Obama and a member of the National Security Council at the White House.

He answered us on two questions about Algeria and its intelligence services, the DRS, and the JASTA law with its consequences for US-Saudi relations. He showed a great prudence and diplomacy in this interview. Speaking on Algeria, he told us: Lire la suite »

Le Dr. Bruce Riedel, conseiller du Président Obama, répond à nos questions concernant l’Algérie, le DRS, et JASTA.

Publié le Mis à jour le

bruce-riedel1

Dr. Bruce Riedel. DR.

English version here:https://mohsenabdelmoumen.wordpress.com/2016/10/20/president-obama-adviser-dr-bruce-riedel-answers-to-our-questions-about-algeria-the-drs-and-jasta/

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

 

Le Dr. Bruce Riedel a été haut responsable à la CIA où il a servi pendant 30 ansIl a conseillé quatre présidents des États-Unis, dont le président actuel, sur les dossiers de la sécurité et du contre-terrorisme. Il est conseiller du président Barack Obama et est membre du Conseil de Sécurité Nationale à la Maison Blanche.

Il a bien voulu nous répondre sur deux questions concernant l’Algérie et ses services de renseignement, le DRS, et la loi JASTA avec ses conséquences sur les relations américano-saoudiennes. Il a fait preuve de grande prudence et de diplomatie dans cet entretien. S’exprimant sur l’Algérie, il nous a confié : Lire la suite »

L’Algérie de Ouicha et d’El Harraz

Publié le Mis à jour le

deux-guignols-de-linfo

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

« Ayli wel ghani rabii ». C’est ainsi que commence la chanson d’El Harraz, le cerbère de Ouicha, poème de Cheikh Al Mekki Ben El Hadj Al Quoraichi. La famille de ce poète devrait demander des droits d’auteur à Saïdani qui l’a plagié, car la nouvelle charge médiatique de Saïdani avait une saveur musicale. Cet individu était recherché depuis plusieurs mois suite à sa disparition et on a failli lancer l’alerte kidnapping comme on l’a fait avec son président qui disparaît et ne réapparaît que grâce à la médecine et aux piqures de Saïd. Lors de sa réapparition, Saïdani nous a montré qu’il avait changé de créneau musical. Lire la suite »

L’Algérie en photos : Valls, Bouteflika, Khelil

Publié le Mis à jour le

Bouteflika-et-Khelil-1-1

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

 

Une photo a fait trembler le trône du clan Bouteflika

La scène « boulitique » en Algérie est marquée par des évènements très graves mais qui n’échappent pas à la sphère de la médiocrité et de l’absurde incarnée par le 4e mandat de Bouteflika. Cheikh Chakib Khelil « el Sonatrachi » comme il est désormais surnommé par la majorité du peuple et surtout par les utilisateurs des réseaux sociaux, fait le marathon des zaouias, atteint d’une véritable fièvre religieuse. Il est même prévu qu’il poursuive son pèlerinage dans les 48 wilayas, tant il a besoin de légitimité. Lire la suite »

De l’Algérie de Larbi Ben M’hidi à l’Algérie de Chakib Khelil

Publié le Mis à jour le

Ben-M'hidi---Khelil

to translate, click right on the text

por traducir, haga clic derecho sobre el texto

per tradurre, cliccate a destra sul testo

щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

 

Comme je l’avais annoncé dans mes articles précédents, le retour inévitable de Chakib Khelil constitue l’ultime étape du démantèlement du DRS concocté par Saïd Bouteflika, sous la houlette de divers services étrangers : français, américains et israéliens. Comme me l’ont en effet affirmé certains de mes interlocuteurs algériens, le destin de l’Algérie n’est plus entre les mains des Algériens mais dans celles des puissances occidentales, notamment les États-Unis d’Amérique. Lire la suite »