Bernie Sanders

Steve Early: “The workers of the world do need to unite”

Publié le Mis à jour le

Steve Early-Refinery Town

Steve Early. DR.

Mohsen Abdelmoumen: You have written a book about the city of Richmond, California, where you live, prefaced by Senator Bernie Sanders: « Refinery Town: Big Oil, Big Money, and the Remaking of an American City ». This book shows us the experience of this city that has won struggles such as raise the local minimum wage, defeat a casino development project, challenge home foreclosures and evictions, and seek fair taxation of Big Oil and Big Soda. Can we say that the Richmond experience should inspire progressive activists in other cities around the world?

Steve Early: The struggle to revitalize and democratize Richmond, CA., a multi-racial, working class city of 110,000 near San Francisco, is part of a larger municipal reform trend in the U.S. This current emerged during a period of political deadlock at the state and federal level during the Obama Administration. Lire la suite »

Publicités

Steve Early : « Les travailleurs du monde ont besoin de s’unir »

Publié le Mis à jour le

31 May 10`6: "Refinery Town" author Steve Early

Steve Early. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Vous avez écrit un livre sur la ville de Richmond en Californie où vous vivez, préfacé par le Sénateur Bernie Sanders : « Refinery Town: Big Oil, Big Money, and the Remaking of An American City ». Ce livre nous montre l’expérience de cette ville qui a remporté des luttes telles que d’augmenter le salaire minimum local, défaire un projet de développement de casino, défier les saisies immobilières et les expulsions et demander une taxation équitable du Big Oil et du Big Soda. Peut-on dire que l’expérience de Richmond devrait inspirer les militants progressistes dans d’autres villes du monde ?

Steve Early : La lutte pour la revitalisation et la démocratisation de Richmond, en Californie, une ville ouvrière multiraciale de 110 000 habitants près de San Francisco, fait partie d’une tendance de réforme municipale plus importante aux États-Unis. Ce courant a émergé pendant une période d’impasse politique au niveau de l’État et du fédéral pendant l’administration Obama. Lire la suite »

Dr. Garry Potter: « Revolution is our only hope of salvation »

Publié le Mis à jour le

Garry_Potter_1076a

Dr. Garry Potter. DR.

Mohsen Abdelmoumen: You wrote « After Postmodernism: An introduction to Critical Realism », and « The Bet, the: Truth in Science, Literature and Everyday Knowledges ». These two books lead to your concept of critical realism. Can you explain this concept to our readers?

Dr. Garry Potter: Critical realism emerged through the work of Roy Bhaskar around about the time of the emergence of postmodernism.  Postmodernism, perhaps more than any other theoretical framework, encapsulated some of the incoherence of one of the long-standing poles of thought concerning social science: social constructivism. The other pole was/is, of course, positivism. Lire la suite »

Dr. Paul Street: « The United States’ political order is a corporate and financial plutocracy »

Publié le Mis à jour le

paul-street1

Dr. Päul Street. DR.

Mohsen Abdelmoumen: You devoted two books to Barack Obama: “The Empire’s New Clothes: Barack Obama and the Real World of Power” and “Barack Obama and the Future of American Politics”. How do you judge Obama’s two presidential mandates?

Dr. Paul Street: Obama has been the neoliberal, imperial, and deeply conservative president many of us on the left expected him to be. I have written about this in a recent Truthdig essay titled “Obama’s Neoliberal Legacy: Rightward Drift and Donald Trump.” The first book you mention (The Empire’s New Clothes) is a detailed record of Obama’s service to the elite business class, to the U.S. global military empire, and to the continuing hold of institutional and societal racism in the U.S. Lire la suite »

Dr. Paul Street : « L’ordre politique des États-Unis est une ploutocratie corporative et financière »

Publié le Mis à jour le

paul-street5

Dr. Paul Street. DR.

English version here:https://mohsenabdelmoumen.wordpress.com/2017/01/26/dr-paul-streetthe-united-states-political-order-is-a-corporate-and-financial-plutocracy/

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen: Vous avez consacré deux livres à Barack Obama : “The Empire’s New Clothes: Barack Obama and the Real World of Power” et “Barack Obama and the Future of American Politics”. Comment jugez-vous les deux mandats du président Obama ?

Dr. Paul Street : Obama a été le président néolibéral, impérial, et profondément conservateur que beaucoup d’entre nous à gauche nous attendions à ce qu’il soit. J’ai écrit à ce sujet dans un essai récent dans Truthdig intitulé «l’héritage néolibéral d’Obama: dérive vers la droite et Donald Trump». Le premier livre que vous mentionnez (The Empire’s New Clothes, Les nouveaux vêtements de l’Empire) est un dossier détaillé du service d’Obama à la classe d’élite d’affaires, à l’empire militaire global des États-Unis et à la persistance du racisme institutionnel et sociétal aux États-Unis. Lire la suite »

Ann Garrison: « Clinton serves the interests of the oligarchy that she herself has joined »

Publié le Mis à jour le

profile-photo-3

Ann Garrison. DR.

Mohsen Abdelmoumen: Do you think the United States can claim to be democratic simply by electing a woman president? Can we talk about democracy in the USA with a candidate of the financial lobbies and AIPAC?

Ann Garrison: No, of course not. No more than we could claim to be a democracy because we elected a Black president. These two elections signify nothing more than the inclusion of previously excluded classes of people in the super elite. The United States is an oligarchy of the .01%, 10% of the 1%. Any president who is not already among the .01%, like Bill Clinton, becomes part of the .01% by serving its interests and then peddling influence after leaving office. Lire la suite »

Ann Garrison : « Clinton sert les intérêts de l’oligarchie qu’elle a elle-même rejoint »

Publié le Mis à jour le

profile-photo-3

Ann Garrison. DR.

English version here:https://mohsenabdelmoumen.wordpress.com/2016/11/05/ann-garrison-clinton-serves-the-interests-of-the-oligarchy-that-she-herself-has-joined/

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Pensez-vous que les États-Unis puissent prétendre être démocratiques simplement en élisant une femme à la présidence ? Peut-on parler de démocratie aux USA avec la candidate des lobbies financiers et de l’AIPAC ?

Ann Garrison : Non, bien sûr que non. Pas plus que nous ne pourrions prétendre être une démocratie parce que nous avons élu un président Noir. Ces deux élections ne signifient rien d’autre que l’inclusion de classes de personnes précédemment exclues dans la super élite. Les États-Unis sont une oligarchie des 0,1 %, 10 % de 1 %. N’importe quel président qui n’est pas déjà parmi les 0,1 % comme Bill Clinton, devient une partie de ces 0,1 % en servant ses intérêts et en répandant ensuite l’influence après avoir quitté ses fonctions. Lire la suite »