Bernie Sanders

Ann Garrison : « Clinton sert les intérêts de l’oligarchie qu’elle a elle-même rejoint »

Publié le Mis à jour le

profile-photo-3

Ann Garrison. DR.

English version here:https://mohsenabdelmoumen.wordpress.com/2016/11/05/ann-garrison-clinton-serves-the-interests-of-the-oligarchy-that-she-herself-has-joined/

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Pensez-vous que les États-Unis puissent prétendre être démocratiques simplement en élisant une femme à la présidence ? Peut-on parler de démocratie aux USA avec la candidate des lobbies financiers et de l’AIPAC ?

Ann Garrison : Non, bien sûr que non. Pas plus que nous ne pourrions prétendre être une démocratie parce que nous avons élu un président Noir. Ces deux élections ne signifient rien d’autre que l’inclusion de classes de personnes précédemment exclues dans la super élite. Les États-Unis sont une oligarchie des 0,1 %, 10 % de 1 %. N’importe quel président qui n’est pas déjà parmi les 0,1 % comme Bill Clinton, devient une partie de ces 0,1 % en servant ses intérêts et en répandant ensuite l’influence après avoir quitté ses fonctions. Lire la suite »

Publicités

Prof. Tony Kashani: « Either we will change and build solidarity for a better and just world or become extinct »

Publié le Mis à jour le

Tony Kashani

Professor Tony Kashani. DR.

Mohsen Abdelmoumen: If Hillary Clinton becomes president, will the United States have elected a president or a war leader? At the death of Gaddafi, Hillary Clinton said “We came, we saw, he died”. Doesn’t this reference to the sentence of Jules César summarize the personality of Hillary Clinton as a war leader of the empire?

Prof. Tony Kashani: What is most disturbing about that line, which she delivered to a CBS reporter on national TV is that she did it with laughter and demeanor of a conqueror. Let’s bear in mind that this happened literally moments after she learned that the deposed Libyan leader Muammar Qaddafi had been killed. Of course, we know what a disaster that military intervention was, and the aftermath is even worse, costing American and Libyan lives, leaving Libya a failed state with no hope for stability anytime soon. Lire la suite »

Prof. Tony Kashani : « Soit nous allons changer et renforcer la solidarité pour un monde meilleur et juste ou bien nous disparaîtrons »

Publié le Mis à jour le

Tony Kashani

Professeur Tony Kashani. DR.

English version here:https://mohsenabdelmoumen.wordpress.com/2016/09/01/prof-tony-kashanieither-we-will-change-and-build-solidarity-for-a-better-and-just-world-or-become-extinct/

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Si Hillary Clinton devient présidente, les États-Unis auront-ils élu un président ou un chef de guerre ? À la mort de Kadhafi, Hillary Clinton a déclaré « Nous sommes venus, nous avons vu, il est mort ». Cette référence à la phrase de Jules César ne résume-t-elle pas à elle seule la personnalité d’Hillary Clinton en tant que chef de guerre de l’empire ?

Pr. Tony Kashani : Le plus inquiétant dans cette phrase qu’elle a proférée à un journaliste de la télévision nationale CBS, c’est qu’elle l’a fait avec le rire et le comportement d’un conquérant. Tenons compte que ceci est arrivé littéralement quelques instants après qu’elle ait appris que le leader libyen déposé Mouammar Kadhafi avait été tué. Bien sûr, nous savons quel désastre a été l’intervention militaire, et la suite est encore pire, ce qui coûte des vies américaines et libyennes, faisant de la Libye un État défaillant sans espoir de stabilité de sitôt. Lire la suite »

Pr. Marjorie Cohn: « Almost 90 percent of the people killed in airstrikes were not the intended targets »

Publié le Mis à jour le

Marjorie-Cohn

Professor Marjorie Cohn. DR.

Mohsen Abdelmoumen: In spying on entire planet through the NSA, as revealed by Edward Snowden, does the US government fight terrorism as he claims or is it an excuse to spy on activists who are against the imperialist policy of the United States? Are this phone-tapping legal?

Pr. Marjorie Cohn: The US government is really trying fight terrorism but the use of metadata to target people with drones is unreliable. The US government may have a cell phone number that belongs to a « suspected terrorist », but the target may have given his phone to anyone (his mother, etc.), so the targeting is notoriously imprecise. Surveillance is used within the United States to monitor suspected terrorist activity, but can also be abused to spy on dissidents. Lire la suite »

Pr. Marjorie Cohn : « Près de 90 % des personnes tuées dans les frappes aériennes n’étaient pas les cibles prévues »

Publié le Mis à jour le

Marjorie-Cohn2

Professeur Marjorie Cohn. DR.

English version here:https://mohsenabdelmoumen.wordpress.com/2016/08/02/pr-marjorie-cohn-almost-90-percent-of-the-people-killed-in-airstrikes-were-not-the-intended-targets/

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

 

Mohsen Abdelmoumen : En espionnant toute la planète à travers la NSA, comme l’a révélé Edward Snowden, le gouvernement des États-Unis combat-il le terrorisme comme il le prétend ou est-ce un prétexte pour espionner les militants qui sont contre la politique impérialiste des États-Unis ? Ces écoutes sont-elles légales ?

Prof. Marjorie Cohn : Le gouvernement américain essaie vraiment de lutter contre le terrorisme, mais l’utilisation des métadonnées pour cibler les personnes avec des drones est peu fiable. Le gouvernement américain peut avoir un numéro de téléphone cellulaire qui appartient à un « terroriste présumé », mais la cible peut avoir donné son téléphone à tout le monde (sa mère, etc.), de sorte que le ciblage est notoirement imprécis. La surveillance est utilisée aux États-Unis pour surveiller l’activité terroriste présumée, mais peut aussi verser dans l’abus en espionnant les dissidents. Lire la suite »

John Stauber: « The system that chooses and elects the American president is a farce »

Publié le Mis à jour le

John Stauber Credit Cecilia Nguyen

John Stauber. Credit Cecilia Nguyen

Mohsen Abdelmoumen: In your book coauthored with Sheldon Rampton “Toxic Sludge Is Good For You: Lies, Damn Lies and the Public Relations Industry”, you make a statement without concession on lobbying and democracy. In your opinion, can we evoke a democracy with a hegemony of lobbies? Do not you think that it is rather about a plutocracy?

John Stauber: That book, my first of six for the Center for Media and Democracy, is my tour de force. It exposes how modern propaganda is conducted in the United States by public relations (PR) professionals whose job is to protect the powerful and their corporate wealth from democracy.   Lire la suite »

John Stauber :  » le système qui choisit et élit le président américain est une farce »

Publié le Mis à jour le

John Stauber Credit Cecilia Nguyen

John Stauber. Credit Cecilia Nguyen.

English version here:https://mohsenabdelmoumen.wordpress.com/2016/06/04/john-stauber-the-system-that-chooses-and-elects-the-american-president-is-a-farce/

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

 

Mohsen Abdelmoumen : Dans votre livre cosigné avec Sheldon Rampton «L’industrie du mensonge : Relations publiques, lobbying et démocratie», vous faites un constat sans concession sur le lobbying et la démocratie. Selon vous, peut-on évoquer une démocratie avec une hégémonie des lobbies ? Ne pensez-vous pas qu’il s’agit plutôt d’une ploutocratie ?

John Stauber : Ce livre, mon premier des six pour le Centre des Medias et de la Démocratie, est un véritable tour de force. Il décrit comment la propagande moderne est conduite aux États-Unis par des professionnels des relations publiques dont le travail est de protéger de la démocratie la richesse des puissants et de leurs entreprises. Lire la suite »