Bill Clinton

Dr. Paul Street: « The United States’ political order is a corporate and financial plutocracy »

Publié le Mis à jour le

paul-street1

Dr. Päul Street. DR.

Mohsen Abdelmoumen: You devoted two books to Barack Obama: “The Empire’s New Clothes: Barack Obama and the Real World of Power” and “Barack Obama and the Future of American Politics”. How do you judge Obama’s two presidential mandates?

Dr. Paul Street: Obama has been the neoliberal, imperial, and deeply conservative president many of us on the left expected him to be. I have written about this in a recent Truthdig essay titled “Obama’s Neoliberal Legacy: Rightward Drift and Donald Trump.” The first book you mention (The Empire’s New Clothes) is a detailed record of Obama’s service to the elite business class, to the U.S. global military empire, and to the continuing hold of institutional and societal racism in the U.S. Lire la suite »

Publicités

Dr. Paul Street : « L’ordre politique des États-Unis est une ploutocratie corporative et financière »

Publié le Mis à jour le

paul-street5

Dr. Paul Street. DR.

English version here:https://mohsenabdelmoumen.wordpress.com/2017/01/26/dr-paul-streetthe-united-states-political-order-is-a-corporate-and-financial-plutocracy/

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen: Vous avez consacré deux livres à Barack Obama : “The Empire’s New Clothes: Barack Obama and the Real World of Power” et “Barack Obama and the Future of American Politics”. Comment jugez-vous les deux mandats du président Obama ?

Dr. Paul Street : Obama a été le président néolibéral, impérial, et profondément conservateur que beaucoup d’entre nous à gauche nous attendions à ce qu’il soit. J’ai écrit à ce sujet dans un essai récent dans Truthdig intitulé «l’héritage néolibéral d’Obama: dérive vers la droite et Donald Trump». Le premier livre que vous mentionnez (The Empire’s New Clothes, Les nouveaux vêtements de l’Empire) est un dossier détaillé du service d’Obama à la classe d’élite d’affaires, à l’empire militaire global des États-Unis et à la persistance du racisme institutionnel et sociétal aux États-Unis. Lire la suite »

Ann Garrison: « Clinton serves the interests of the oligarchy that she herself has joined »

Publié le Mis à jour le

profile-photo-3

Ann Garrison. DR.

Mohsen Abdelmoumen: Do you think the United States can claim to be democratic simply by electing a woman president? Can we talk about democracy in the USA with a candidate of the financial lobbies and AIPAC?

Ann Garrison: No, of course not. No more than we could claim to be a democracy because we elected a Black president. These two elections signify nothing more than the inclusion of previously excluded classes of people in the super elite. The United States is an oligarchy of the .01%, 10% of the 1%. Any president who is not already among the .01%, like Bill Clinton, becomes part of the .01% by serving its interests and then peddling influence after leaving office. Lire la suite »

Ann Garrison : « Clinton sert les intérêts de l’oligarchie qu’elle a elle-même rejoint »

Publié le Mis à jour le

profile-photo-3

Ann Garrison. DR.

English version here:https://mohsenabdelmoumen.wordpress.com/2016/11/05/ann-garrison-clinton-serves-the-interests-of-the-oligarchy-that-she-herself-has-joined/

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Pensez-vous que les États-Unis puissent prétendre être démocratiques simplement en élisant une femme à la présidence ? Peut-on parler de démocratie aux USA avec la candidate des lobbies financiers et de l’AIPAC ?

Ann Garrison : Non, bien sûr que non. Pas plus que nous ne pourrions prétendre être une démocratie parce que nous avons élu un président Noir. Ces deux élections ne signifient rien d’autre que l’inclusion de classes de personnes précédemment exclues dans la super élite. Les États-Unis sont une oligarchie des 0,1 %, 10 % de 1 %. N’importe quel président qui n’est pas déjà parmi les 0,1 % comme Bill Clinton, devient une partie de ces 0,1 % en servant ses intérêts et en répandant ensuite l’influence après avoir quitté ses fonctions. Lire la suite »

Prof. Tony Kashani: « Either we will change and build solidarity for a better and just world or become extinct »

Publié le Mis à jour le

Tony Kashani

Professor Tony Kashani. DR.

Mohsen Abdelmoumen: If Hillary Clinton becomes president, will the United States have elected a president or a war leader? At the death of Gaddafi, Hillary Clinton said “We came, we saw, he died”. Doesn’t this reference to the sentence of Jules César summarize the personality of Hillary Clinton as a war leader of the empire?

Prof. Tony Kashani: What is most disturbing about that line, which she delivered to a CBS reporter on national TV is that she did it with laughter and demeanor of a conqueror. Let’s bear in mind that this happened literally moments after she learned that the deposed Libyan leader Muammar Qaddafi had been killed. Of course, we know what a disaster that military intervention was, and the aftermath is even worse, costing American and Libyan lives, leaving Libya a failed state with no hope for stability anytime soon. Lire la suite »

Prof. Tony Kashani : « Soit nous allons changer et renforcer la solidarité pour un monde meilleur et juste ou bien nous disparaîtrons »

Publié le Mis à jour le

Tony Kashani

Professeur Tony Kashani. DR.

English version here:https://mohsenabdelmoumen.wordpress.com/2016/09/01/prof-tony-kashanieither-we-will-change-and-build-solidarity-for-a-better-and-just-world-or-become-extinct/

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Si Hillary Clinton devient présidente, les États-Unis auront-ils élu un président ou un chef de guerre ? À la mort de Kadhafi, Hillary Clinton a déclaré « Nous sommes venus, nous avons vu, il est mort ». Cette référence à la phrase de Jules César ne résume-t-elle pas à elle seule la personnalité d’Hillary Clinton en tant que chef de guerre de l’empire ?

Pr. Tony Kashani : Le plus inquiétant dans cette phrase qu’elle a proférée à un journaliste de la télévision nationale CBS, c’est qu’elle l’a fait avec le rire et le comportement d’un conquérant. Tenons compte que ceci est arrivé littéralement quelques instants après qu’elle ait appris que le leader libyen déposé Mouammar Kadhafi avait été tué. Bien sûr, nous savons quel désastre a été l’intervention militaire, et la suite est encore pire, ce qui coûte des vies américaines et libyennes, faisant de la Libye un État défaillant sans espoir de stabilité de sitôt. Lire la suite »

Robert Hunziker: “The United States of America has never deviated from the Monroe Doctrine”

Publié le Mis à jour le

Robert-Hunziker

Robert Hunziker. DR.

Mohsen Abdelmoumen: How do you explain the failure of all climate conferences? And what is still the utility of these conferences?

Robert Hunziker: The reason for failure of the Conference of the Parties (“COP”) has primarily been a result of sharp differentiation of opinion between “developed countries” and “developing countries” with the latter insisting that the developed countries should carry the burden of resolving, and controlling or reducing planetary climate change as a result of their spewing excessive emissions, principally carbon dioxide (CO2). Lire la suite »