Bouira

L’Algérie, du démantèlement du DRS au démantèlement de l’Etat national par les frères Bouteflika.

Publié le Mis à jour le

Saïd et consorts

Saïd Bouteflika et un de ses copains de débauche. DR.

to translate, click right on the text

por traducir, haga clic derecho sobre el texto

per tradurre, cliccate a destra sul testo

щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Après le démantèlement du GIS* et du SIE**, le Scorat*** et la DCRE**** sont rattachés à l’état-major.

Après « l’Opération Zéralda », comme prévu, l’entourage du président mourant, en l’occurrence son frère cadet et conseiller, Saïd Bouteflika,chikour dzyer, poursuit son œuvre de destruction du DRS (Département du Renseignement et de la Sécurité), en le démantelant service après service, direction après direction. Le frère du président et son acolyte Gaïd Salah, chef de l’état-major, que Saïd tient par des dossiers multiples de corruption, ont réussi à démanteler le SIE, service qui a enquêté sur l’implication de cette canaille de Saïd dans des scandales liés à la corruption comme ceux de Khalifa, de la Sonatrach, de l’autoroute Est-Ouest, la plus chère du monde qui s’écroule de toutes parts et qui cause d’innombrables accidents mortels, etc. La revanche de Saïd Bouteflika sur le DRS est implacable, ne pardonnant pas les preuves accumulées par les services de renseignement contre lui. Lire la suite »

Publicités

Bricolage, navigation à vue, corruption : consommez algérien !

Publié le Mis à jour le

Boutef6

Le président Abdelaziz Bouteflika lors de la visite de Laurent Fabius. DR.

to translate, click right on the text

por traducir, haga clic derecho sobre el texto

per tradurre, cliccate a destra sul testo

щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Pas un jour ne se passe en Algérie sans qu’éclate un scandale lié à la mauvaise gestion des affaires de l’Etat, dénonçant la gabegie et l’anarchie érigées en mode de gouvernance. Les simulacres de procès de corruption de l’autoroute Est-Ouest et El Khalifa ont démontré à quel point la Justice est loin d’être indépendante et n’est plus que l’otage d’un pouvoir politique dépourvu d’agenda, uniquement tournée vers la fumée blanche ou noire d’El Mouradia ou, plus précisément, de la résidence présidentielle médicalisée de Zéralda. Ces procès n’ont eu lieu que pour amuser la galerie sans intention de combattre réellement le fléau de la corruption qui menace l’Etat national. Diversion et ruses en permanence caractérisent le règne de Bouteflika IV. Tel est le sens du quatrième mandat : on gagne du temps et on occupe la scène avec des dérivatifs multiples. Lire la suite »

L’élimination du chef de Daech-IS en Algérie : une opération qualitative

Publié le Mis à jour le

Abelmalek Gouri, chef de Daesh-IS en Algérie éliminé par l'ANP

Abdelmalek Gouri, chef de Daech-IS en Algérie, éliminé par l’ANP. D.R.

for translate in English, right click on the text

por traducir en español, haga clic derecho sobre el texto

per tradurre, cliccate a destra sul testo

щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

L’opération magistrale qui a abouti à la neutralisation d’Abdelmalek Gouri, l’émir de Daech-IS en Algérie, est le fruit d’un long et minutieux travail de renseignement effectué par l’ANP (Armée Nationale Populaire), le DRS (services secrets), la gendarmerie nationale et la police nationale. La cellule de coordination mise en place pour lutter contre le terrorisme et réunissant les différents corps sécuritaires a démontré son efficacité en procédant au démantèlement de réseaux de logistique de Daech-IS dans plusieurs villes de l’est algérien telles que Guelma, Constantine, Tébessa, et autres. Ces interventions extrêmement précises ont permis l’élimination de l’entourage direct du chef présumé de Daech-IS en Algérie qui voulait s’implanter notamment dans la zone stratégique de Boumerdès, ancien fief du GSPC (Groupe salafiste pour la prédication et le combat). La rapidité de l’exécution, que ce soit dans la neutralisation des réseaux de logistique du groupe terroriste ainsi que dans l’élimination de son chef présumé, a prouvé au monde entier le professionnalisme et la compétence de tous nos services de sécurité et leur aguerrissement face à la menace qui nous vient essentiellement de Libye. Sachant que Daech-IS est lié à des services de renseignement très puissants, le sénateur McCain s’étant d’ailleurs vanté d’entretenir des relations quasi quotidiennes avec ce groupe, on peut affirmer qu’à travers cette opération d’envergure  ciblée, l’ANP ainsi que tous les corps qui ont travaillé jour et nuit depuis plusieurs mois, ont fait capoter le projet d’implantation d’une filiale de Daech-IS en Algérie, généré par le chaos libyen. Lire la suite »