capitalisme

Miguel Urbán Crespo : « Prolétaires du monde, unissez-vous. C’est le dernier appel »

Publié le Mis à jour le

Miguel Urban Crespo 4

Miguel Urbán Crespo . DR.

English version here

En español aquí

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Vous avez appelé à appliquer une taxe Covid sur les grosses fortunes et les multinationales. Pourquoi ? A votre avis, la crise du Covid-19 ne nous a-t-elle pas montré la faillite du modèle néolibéral ?

Miguel Urbán Crespo : L’émergence du Covid a été particulièrement meurtrière après des décennies de politiques néolibérales et de coupes dans les services publics et les soins de santé. Le coronavirus nous a montré que dans les centres et les pays où l’on a investi davantage dans la santé, il y a moins de décès, car comme nous le savions déjà, il n’y a pas de meilleur bouclier social que la protection des droits fondamentaux et du bien commun. Le droit à la santé a été réduit par les politiques néolibérales et le coût de cette pandémie se chiffre en centaines de milliers de vies. Lire la suite »

Michael Barker : « Il est essentiel que la lutte constante contre le capitalisme et l’impérialisme soit menée au niveau international »

Publié le Mis à jour le

Michael Barker

Michael Barker. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : D’après vous, pourquoi Jeremy Corbyn a-t-il été évincé de la tête du parti travailliste ? Ne pensez-vous pas que Jeremy Corbyn a payé le fait d’être un soutien de la cause palestinienne et un antisioniste ?

Michael Barker : Jusqu’au moment où Corbyn a pris la position erronée de se porter volontaire pour quitter son poste de leader travailliste, il avait toujours le soutien de la grande majorité des membres socialistes actifs de son parti. Ainsi, s’il est vrai que la grande majorité de ses collègues parlementaires lui ont fait subir d’énormes pressions pour qu’il démissionne pendant toute la durée de son mandat de dirigeant travailliste, il n’est pas totalement vrai qu’il ait été évincé. Corbyn et ses partisans parlementaires n’ont cependant pas réussi à encourager sérieusement les types d’actions qui auraient permis aux membres travaillistes ordinaires d’exercer une forme quelconque de contrôle démocratique sur les opposants de Corbyn, qui, à ce jour, conservent toujours leurs postes d’élus au sein de la délégation parlementaire du Parti travailliste. Lire la suite »

Dr. Michael Welton : « La classe dirigeante mondiale ne permettra pas qu’un nouvel ordre mondial équitable apparaisse »

Publié le Mis à jour le

Michael Welton Photo (2)

Dr. Michael Welton. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Que pensez-vous de l’intention des gouvernements occidentaux d’avoir recours au traçage dans la crise du Covid 19 ? Les gouvernements n’utilisent-ils pas le prétexte de cette épidémie pour contrôler leurs populations ? Cette méthode n’est-elle pas du fascisme ?

Dr. Michael Welton : Le monde a connu de nombreux fléaux et pestes dans son histoire passée et récente. Mais rien qui ressemble à cela – un confinement mondial qui a forcé des milliards de personnes à s’isoler afin d’empêcher le Monstre de nous consommer avant notre repas du soir. Arundhati Roy a posé cette question provocatrice : « Quelle est cette chose qui nous est arrivée ? » Et, plus important encore, cette « chose » nous arrive à un moment de crise dans le désordre économique néo-libéral mondialisé. Covid-19 a illuminé le ciel comme un orage électrique, exposant ses insuffisances honteuses et ses points chauds. Les classes dirigeantes du monde, une fois exposées, savent que leurs jours peuvent être comptés. Elles vont se battre avec acharnement pour s’accrocher au pouvoir et à la richesse et opprimer et tromper les citoyens pour y parvenir. Lire la suite »

Prof. Mario Caligiuri : « Le coronavirus représente la mort du capitalisme et une opportunité de réinventer la société »

Publié le Mis à jour le

Mario Caligiuri1

Prof. Mario Caligiuri. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

In Italiano

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Quelle est la situation de votre pays l’Italie dans le contexte de l’épidémie du virus Covid19 ?

Prof. Mario Caligiuri : En ce moment, la situation italienne est la plus grave du monde, par le nombre de contaminés et de morts, supérieur même à la Chine. Les conditions sont extrêmement difficiles et en Lombardie elles sont même tragiques. Mais on ne dit pas la vérité sur les chiffres. Par exemple, en Chine, de février à décembre 2019, 21 millions de téléphones portables sont éteints. Je ne sais pas si cela signifie quelque chose. En Italie, selon l’Institut Supérieur de la Santé, le pourcentage de décès dus au seul coronavirus est d’environ 2%. En Russie, le nombre de personnes infectées est très faible et aucun décès n’a été signalé jusqu’à présent. Au Japon, le pays a été mis en quarantaine immédiatement après la nouvelle officielle du report des Jeux olympiques de Tokyo à l’année prochaine. Ce n’est que ces dernières semaines que des mesures strictes ont été prises contre la pandémie par les pays européens à l’exception de la Suède, et aux États-Unis, où le nombre d’infections détectées en a fait le premier pays au monde. Les chiffres sont certes indicatifs, mais ils doivent être interprétés et mis en contexte. Et les conclusions seront faites à la fin, dans plusieurs mois. Lire la suite »

Dr. Immanuel Ness : « Les guerres impérialistes profitent aux grands capitalistes des États les plus riches »

Publié le Mis à jour le

Immanuel Ness

Dr. Immanuel Ness. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Dans votre livre Choke Points : Logistics Workers Disrupting the Global Supply Chain (Points d’étranglement : Les travailleurs de la logistique perturbent la chaîne d’approvisionnement mondiale), vous affirmez que le capitalisme mondial est un système précaire. Pouvez-vous nous expliquer pourquoi ?

Dr. Immanuel Ness : L’économie mondiale est de plus en plus intégrée dans l’industrie de production et, à ce titre, les nations individuelles sont fortement impliquées dans les intrants qui contribuent à transformer les ressources naturelles en éléments manufacturés dans les marchandises. Ce système est très dépendant du transport des marchandises dans le monde entier. Ainsi, les travailleurs employés dans la logistique et le transport des marchandises font partie intégrante du flux continu de marchandises dans le monde entier. Comme les marchandises sont de plus en plus produites pour répondre à des demandes spécifiques des consommateurs et du marché dans les pays de destination du Nord, toute contestation de ce système fait échouer l’approvisionnement en marchandises. Les travailleurs de la logistique jouent un rôle crucial dans la distribution des produits manufacturés tout au long de la chaîne d’approvisionnement, et peuvent donc interrompre la livraison des marchandises à différents stades de la production. Lire la suite »

Dr. Burkhard Luber : « Nous avons déjà dépassé le point de non-retour en ce qui concerne la destruction de la Terre »

Publié le Mis à jour le

Burkhard Luber

Dr. Burkhard Luber. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Comment expliquez-vous la montée de l’extrême-droite en Europe et ailleurs dans le monde ?

Dr. Burkhard Luber : Je vois trois explications. Une première explication est que beaucoup de gens ne sont pas capables d’accepter que dans le monde global moderne il existe un éventail de plus en plus large de cultures, de croyances et de valeurs différentes. Beaucoup de gens n’ont pas appris la vertu de la tolérance et l’importance de trouver des intérêts communs avec des personnes, des cultures et des pays différents. Les personnes avec une tolérance et une compréhension aussi limitées des autres cultures sont toujours susceptibles de considérer les étrangers comme une menace pour leur lieu de travail, pour leur culture, etc. Lire la suite »

Liz Rowley : « Les peuples progressistes et pacifiques du monde doivent s’unir pour vaincre le capitalisme et l’impérialisme »

Publié le Mis à jour le

Liz Rowley 1

Liz Rowley, chef du Parti Communiste du Canada. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Comment analysez-vous les résultats des récentes élections fédérales au Canada ? Le Parti communiste canadien a-t-il obtenu de bons résultats ?

Liz Rowley : Les résultats des élections – un gouvernement libéral minoritaire – reflètent un certain nombre de choses différentes. Premièrement, la crainte généralisée d’un gouvernement conservateur et de ses politiques d’austérité, de conservatisme social et de son refus de reconnaître les changements climatiques. Dans le contexte d’un système électoral uninominal majoritaire à un tour, l’électorat est habituellement forcé de voter contre ce qu’il ne veut pas, par opposition aux politiques et aux partis qu’il veut. Lors des élections de 2015, les libéraux ont promis une réforme électorale – la représentation proportionnelle – et cela a contribué à les faire élire. Toutefois, c’est l’une des nombreuses promesses que les libéraux ont abandonnées après leur élection. Lire la suite »