cliamt

Jean-Pascal van Ypersele, professeur de climatologie à l’université catholique de Louvain et vice-président du Giec : « Nous devons transformer nos systèmes de manière radicale »

Publié le Mis à jour le

Van-Ypersele

Professeur Jean-Pascal Van Ypersele. D.R.

Mohsen Abdelmoumen : Pour le commun des mortels, le concept de réchauffement climatique est incompris dans la mesure où l’on constate plutôt un refroidissement dans les hémisphères sud et nord. Pouvez-vous nous expliquer cela ?

Pr. Jean-Pascal van Ypersele : Même si localement, par exemple en Belgique, nous subissons actuellement un climat pluvieux et froid, il ne faut pas oublier que nous avons vu au même moment des vagues de chaleur prononcées ailleurs (par exemple +47°C en Inde il y a quelques jours). Si au niveau local, certaines régions semblent soumises à des conditions climatiques plus froides que ce qui est habituel, nous sommes bel et bien face à un réchauffement climatique global. Cela se traduit par des inondations dues à des pluies diluviennes qui s’abattent de plus en plus fréquemment, ou bien des vagues de chaleur et des incendies de forêt, tandis que l’accélération du cycle de l’eau provoque davantage de sécheresse au sud, la hausse de température favorisant notamment l’évaporation de l’eau. Lire la suite »

Publicités