Counterpunch

Dr. William Alberts : «Contrairement aux États-Unis, la Corée du Nord et l’Iran n’ont pas envahi ou bombardé l’Afghanistan, l’Irak, la Libye, la Syrie et le Vietnam»

Publié le Mis à jour le

Rev. William Alberts2

Rev. William Alberts. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Pensez-vous que la déclaration de Donald Trump à l’Assemblée Générale des Nations Unies visant à détruire les États voyous est justifiée ? Les USA qui ont détruit la Corée, le Vietnam, l’Irak, la Libye, entre autres et organisé des coups d’État permanents dans les pays d’Amérique Latine, et qui ont été impliqués dans de nombreux conflits ne sont-ils pas eux-mêmes un État voyou ?

Dr. William Alberts : La menace du président Trump de «détruire complètement» la Corée du Nord n’est pas seulement injustifiée, elle révèle à quel point il est psychopathe et criminellement dangereux. « Détruire totalement  » un pays de plus de 25 millions d’êtres humains ! C’est une menace de crime de guerre le plus horrible. Et, étonnamment, il l’a faite sous le prétexte contradictoire que le développement des armes nucléaires de la Corée du Nord « menace le monde avec une perte de vies impensable ». Trump est un dangereux criminel de guerre en attente. Il devrait être retiré de son poste – par la mise en accusation ou la décision du Congrès selon laquelle il est inapte à sa fonction – le plus tôt possible, de sorte qu’il ne puisse pas faire du mal à d’innombrables personnes. Lire la suite »

Global Capitalism and the Culture of Mad Violence, by Henry Giroux

Publié le Mis à jour le

DiposableFutures

Mohsen Abdelmoumen: The concept of  “disposability” frequently returns in your writing, whether speaking of youth, politics, the future, etc. Why do you insist on this theme?

Henry Giroux: Global capitalism has taken on a range of characteristics that demand a new language for understanding such shifts along with the effects these economic, political, and pedagogical registers are having in different degrees upon those that bear the weight of its oppressive forces. Not only have we seen a separation of power, which is global, from politics, which is local, but we have seen a full-fledged attack on the social state, the rise of the punishing state, and the emergence of what might be called an authoritarian culture of cruelty. Under such circumstances, I have tried to capture the current savagery of various regimes of neoliberal capitalism by developing a paradigm that focused on the intensification of what I have called the politics of disposability. Lire la suite »