Cuba

Prof. Atilio Borón: “In order to counter the imperialist created chaos honest leadership and strong institutions need to be accompanied by an intense and well organized popular mobilization”

Publié le

atilio boron 4

Prof. Atilio Borón. DR.

Mohsen Abdelmoumen: How do you explain the retreat of the left and the rise of the far right in Latin America, as we saw in Brazil with the election of the fascist and torturer Jair Bolsonaro and that of Mauricio Macri in Argentina?

Prof. Atilio Borón: There are many reasons, which I could only summarize here. First, the intensity of the American counter offensive to defeat progressive governments has been impressive. Macri was an unexpected gift, more due to the mistakes of Kirchnerism than to anything else. But the victory was very important for the US. Bolsonaro is the product of the PT demobilization  established by Lula since the beginnings, the complete corruption of the judicial system that put in jail Lula and allowed Bolsonaro not to be present in the presidential debates, the staunch support of the hegemonic media and, of course, serious mistakes of the Lula/Dilma governments which believed that social policy and the extraction of millions from extreme poverty would be enough to change popular consciousness and make those people supporters of progressive policies. Lire la suite »

Publicités

Prof. Atilio Borón : « Pour contrer le chaos créé par l’impérialisme, un leadership honnête et des institutions fortes doivent s’accompagner d’une mobilisation populaire intense et bien organisée »

Publié le Mis à jour le

atilio boron5

Prof. Atilio Borón. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Comment expliquez-vous le recul de la gauche et la montée de l’extrême-droite en Amérique Latine, comme on l’a vu au Brésil avec l’élection du fasciste et tortionnaire Jaïr Bolsonaro et celle de Mauricio Macri en Argentine ?

Prof. Atilio Borón : Il existe de nombreuses raisons, que je ne peux que résumer ici. Premièrement, l’intensité de la contre-offensive américaine visant à vaincre les gouvernements progressistes a été impressionnante. Macri était un cadeau inattendu, plus dû aux erreurs du kirchnerisme qu’à autre chose. Mais la victoire était très importante pour les États-Unis. Bolsonaro est le produit de la démobilisation du PT établie par Lula depuis les débuts, de la corruption complète du système judiciaire qui a mis en prison Lula et a permis à Bolsonaro de ne pas être présent dans les débats présidentiels, le soutien constant des médias hégémoniques et, bien sûr, les graves erreurs des gouvernements Lula/Dilma qui croyaient que la politique sociale et l’extraction de millions de personnes de l’extrême pauvreté seraient suffisantes pour changer la conscience populaire et faire de ces personnes les partisans de politiques progressistes. Lire la suite »

Dr. Frederick B. Mills : « Les États-Unis cherchent à réhabiliter la doctrine de Monroe et à imposer ainsi le régime néolibéral dans toute la région, et à contrer l’influence croissante de la Chine et de la Russie. »

Publié le Mis à jour le

Frederick-B.-Mills1

Dr. Frederick B. Mills. DR.

English version here

Versión en español aquí

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Pouvez-vous expliquer à nos lecteurs ce qu’est le concept : philosophie de la libération ?

Dr. Frederick B. Mills : Le mouvement philosophie de la libération, qui remonte à la fin des années 1960 en Amérique latine et dans les Caraïbes, est né d’un examen critique de l’influence de la philosophie occidentale sur la philosophie et la science latino-américaines. Cela a été ressenti par ses précurseurs, qui se demandaient s’il existait une philosophie particulièrement latino-américaine, comme une étape nécessaire pour faire avancer un projet philosophique libérateur. Une telle critique consiste à mettre à nu le mythe de la modernité. Ce mythe est une vision du monde eurocentrique déployée pendant la conquête et la colonisation de l’Amérindia pour justifier l’assujettissement des Africains et des peuples d’origine des Amériques. Lire la suite »

Prof. Harry Targ: « The neoliberals and the neocons are working together to undermine the new Trump administration »

Publié le Mis à jour le

Harry Targ 3

Prof. Harry Targ. D.R.

Mohsen Abdelmoumen: Your book « International Relations in a World of Imperialism and Class Struggle » is for me relevant and especially visionary.In your opinion, what are the most effective tools to fight against the ultra-liberalism and imperialism?

Prof. Harry Targ: That book was written to challenge the dominant discourse among those of us who study international relations. Reigning paradigms—realism, liberalism, and behavioral science—did not address imperialism, dominance, and dependency. The book was written in the early 1980s and reflected my growing engagement with theories of imperialism, particularly Lenin, and dependency, primarily scholar/activists from the Global South such as Walter Rodney, Samir Amin, Andre Gunter Frank, Fernando Cardoso and others. I wanted researchers and teachers of international relations in North America to incorporate these theories into how we looked at the world. Most importantly, I wanted our students to be confronted with ideas about imperialism and dependency, particularly the predominant imperial power of the United States. Lire la suite »

Prof. Harry Targ : « Les néolibéraux et les néoconservateurs travaillent ensemble pour miner la nouvelle administration Trump »

Publié le Mis à jour le

harry-targ2

Prof. Harry Targ. D.R.

English version here: https://mohsenabdelmoumen.wordpress.com/2017/03/24/prof-harry-targ-the-neoliberals-and-the-neocons-are-working-together-to-undermine-the-new-trump-administration/

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Votre livre publié « International Relations in a World of Imperialism and Class Struggle » est pour moi pertinent et surtout visionnaire. Quelles sont d’après vous les outils les plus efficaces pour combattre l’ultralibéralisme et l’impérialisme ?

Prof. Harry Targ : Ce livre a été écrit pour contester le discours dominant parmi ceux d’entre nous qui étudient les relations internationales. Les paradigmes régnants – le réalisme, le libéralisme et la science comportementale – ne traitent pas de l’impérialisme, de la domination et de la dépendance. Le livre a été écrit au début des années 1980 et reflète mon engagement croissant avec les théories de l’impérialisme, en particulier de Lénine, et de la dépendance, principalement des chercheurs-activistes de l’hémisphère sud comme Walter Rodney, Samir Amin, André Gunter Frank, Fernando Cardoso et d’autres. Je voulais que les chercheurs et les professeurs de relations internationales en Amérique du Nord incorporent ces théories dans la manière dont nous regardions le monde. Plus important encore, je voulais que nos étudiants soient confrontés à des idées sur l’impérialisme et la dépendance, en particulier le pouvoir impérial prédominant des États-Unis. Lire la suite »

Robert Hunziker: “The United States of America has never deviated from the Monroe Doctrine”

Publié le Mis à jour le

Robert-Hunziker

Robert Hunziker. DR.

Mohsen Abdelmoumen: How do you explain the failure of all climate conferences? And what is still the utility of these conferences?

Robert Hunziker: The reason for failure of the Conference of the Parties (“COP”) has primarily been a result of sharp differentiation of opinion between “developed countries” and “developing countries” with the latter insisting that the developed countries should carry the burden of resolving, and controlling or reducing planetary climate change as a result of their spewing excessive emissions, principally carbon dioxide (CO2). Lire la suite »

Stephen Lendman: “Obama is a war criminal multiple times over. He’s a serial liar and moral coward”

Publié le Mis à jour le

stevelendmanStephen Lendman. DR

Mohsen Abdelmoumen: How do you explain the American policy which consists in having a dialogue with Iran to reach an agreement on Iranian nuclear power, and operate a strategic change in its relations with Cuba, while on the other hand, the Obama administration persists in its policy of sanctions against Venezuela and Russia, and does not hesitate to decree that Venezuela constitutes a threat for the internal security of the United States?

Stephen Lendman: US dialogue with Cuba and Iran is very suspect in my judgment. Longstanding US policy calls for unchallenged global dominance. It wants pro-Western regimes replacing all independent governments. It wants regime change in Cuba and Iran. What’ll come from talks with both countries remains to be seen. At the same time, Russia and Venezuela face overt US hostility. America could end up at war with either or both countries. Nuclear war is possible. Lunatics in Washington make anything possible. Lire la suite »