Daech

La diplomatie algérienne du dialogue inter-malien au dialogue inter-libyen

Publié le Mis à jour le

mnla-mediation-alger-accord-hamdi-mongiDe dr.à g., Ramtane Lamamra, Ministre algérien des Affaires étrangères et Bilal Ag Acherif, Secrétaire général du MNLA, DR

for translate, right click on the text

por traducir, haga clic derecho sobre el texto

per tradurre, cliccate a destra sul testo

щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

La diplomatie algérienne a réussi le tour de force, quasiment impossible à réaliser, de réunir autour de la table des négociations tous les protagonistes impliqués dans la crise malienne. Ces pourparlers de huit mois ont été finalisés à Alger par un accord d’une importance capitale, constituant le premier jalon dans la voie vers la stabilité au Mali, et ce, malgré les tentatives incessantes de certains pays et forces occultes de faire capoter ces accords salués aujourd’hui par la communauté internationale. Parallèlement, l’Algérie a initié l’entame des discussions entre les belligérants libyens, alors que la Libye, où la présence de l’Etat est inexistante, est devenue un territoire hors contrôle et la source de tous les dangers. Les différents acteurs libyens qui s’affrontent dans une guerre civile qui dure depuis 2011 ont accepté la médiation algérienne. L’Etat algérien a toujours privilégié les solutions politiques parce que ce sont les seules qui perdurent dans le long terme, contrairement aux interventions militaires, surtout les frappes aériennes, qui ne rapportent aucun résultat tangible, entraînant au contraire destruction et désolation. Lire la suite »

Publicités

L’Algérie ciblée par Daech-EI (Etat-islamique)

Publié le Mis à jour le

militant-islamist-fighters-parade-on-military-vehicles-along-the-streets-of-northern-raqqa-province_5068984 (1)

Daech parade dans la province de Raqqah en Syrie. D.R.

for translate in English, right click on the text

por traducir en español, haga clic derecho sobre el texto

per tradurre, cliccate a destra sul testo

щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

L’échec programmé de la coalition internationale contre Daech en Irak et en Syrie

Depuis le lancement en août des frappes de la coalition en Irak et en Syrie, plus de 2000 raids ont été effectués à l’aide d’une gigantesque armada composée d’hélicoptères Apache, d’avions de combat F-16, F-15, F-18, de Tornados, de Rafales, de drones de reconnaissance Predator, Reaper, d’avions ravitailleurs KC 135, d’avions hybrides de transport 22 Osprey, et du tout dernier F-22, apparu pour la première fois dans des opérations de combat. Ces appareils ont été lancés depuis les bases d’al-Dhafra aux Emirats Arabes Unis, d’al-Udeid au Qatar, d’Ali al-Salem au Koweït, depuis la Jordanie, des bombardiers B-1 à grand rayon d’action se sont envolés depuis la base de Diego Garcia dans l’Océan Indien, les F-18 ont décollé depuis le porte-avions USS George HW Bush auquel s’est joint le USS Carl Vinson et toute une série de bâtiments, réunis dans les eaux du Golfe pour constituer une véritable flotte de guerre dont les destroyers USS Philippine Sea et USS Arleight Bruke qui ont servi au lancement des missiles BGM 129 Tomahawk à un million de dollars pièce. Lire la suite »

Algérie : une frontière et des dangers

Publié le Mis à jour le

polisario-aqmi-zone

L’Algérie face au danger terroriste. D.R.

for translate in English, right click on the text

por traducir en español, haga clic derecho sobre el texto

L’Algérie a une frontière commune avec sept pays africains, sur une longueur totale de plus de 6300 km, ce qui constitue un facteur géostratégique très important. Cependant, elle fait face en ce moment à un siège qui ne dit pas son nom, allant de sa frontière Est à celle du Sud, pendant qu’à l’Ouest, le régime monarchique du Maroc mobilise ses troupes de contrebandiers de la drogue et du carburant dans une manœuvre pernicieuse visant l’Algérie. Non content de cela, le royaume du tourisme sexuel n’a pas hésité à acheter de nombreux journalistes dans des médias français pour discréditer l’Algérie, comme ce fut révélé par le mystérieux Chris Coleman, celui que l’on appelle désormais le Snowden arabe. Celui-ci a détaillé le rapport qu’entretient le Makhzen avec ces journalistes français, chargés d’appuyer la monarchie archaïque du Maroc dans sa gestion du dossier du Sahara Occidental qui, rappelons-le, reste un cas non résolu de colonisation. La campagne de dénigrement du Maroc envers l’Algérie dure depuis des années mais elle a pris un tour nouveau avec une rumeur qui a fait le tour des réseaux sociaux concernant le redessinnement de la frontière algéro-marocaine sous la supervision de militaires français quand, peu avant la fête de l’Aid El Kébir, le Maroc aurait annexé, d’après une information qui émane du Makhzen, une partie du sol algérien à 15 km d’Oujda. Quelque temps plus tard, le Maroc inventait un incident qui se serait produit à la frontière, accusant l’armée algérienne d’avoir tiré sur des ressortissants marocains et d’avoir blessé grièvement l’un d’entre eux. Par ailleurs, les récentes sorties fracassantes de l’avocat des familles des moines de Tibhirine, le français Patrick Baudouin, après la visite en Algérie du juge Trévidic, ont à nouveau propagé la bonne vieille thèse du « qui-tue-qui » si chère à la France, mais sachant qu’il existe une relation douteuse entre l’avocat et la monarchie du Maroc, cet acharnement ne nous étonne pas outre mesure.

Lire la suite »

La guerre d’Obama

Publié le Mis à jour le

Tomahawk2

Missile Tomahawk. D.R.

English version here: https://www.oximity.com/article/La-guerre-d-Obama-1/translate/en

Les USA ont donc réussi à frapper le sol syrien sans résolution de l’ONU, mettant « le droit international » au placard. La guerre d’Obama a commencé et nos sources confirment que ces attaques ne visent pas seulement les islamistes et les djihadistes de Daech (ISIS), mais pourraient s’élargir en ciblant l’armée syrienne. On attendait des frappes en Irak où réside le gros des forces de Daech-ISIS (les amis du sénateur McCain) qui détiennent une grande part du territoire irakien et font des affaires juteuses avec les multinationales en vendant le pétrole irakien, mais les missiles s’abattent sur la Syrie. Pourquoi, si ce n’est pour enfin mener les actions militaires prévues en 2013 et qui avaient échoué avec le véto de la Chine et de la Russie ? Voilà à quoi sert la manipulation du terrorisme international : Daech-ISIS s’avère un investissement sûr pour les Américains puisqu’il a permis aux USA de contourner le véto sino-russe et de bombarder la Syrie. Lire la suite »