délocalisation

Prof. El Mouhoub Mouhoud : « Les Algériens ont compris qu’il existait une solution politique à la crise que traverse leur pays »

Publié le Mis à jour le

E.M. Mouhoud1

Prof. El Mouhoub Mouhoud. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Votre livre L’immigration en France contredit les thèses des partis politiques d’extrême-droite qui utilisent la thématique de l’immigration pour des visées électoralistes. D’après vous, l’immigration n’est-elle pas productrice de richesse ?

Prof. El Mouhoub Mouhoud : L’objectif de ce livre était de mettre à la disposition du grand public l’état de la connaissance scientifique sur la réalité des migrations internationales. Je m’étais alors confronté à un certain nombre de questions : comment se forgent les représentations que cristallise la thématique des migrations ? Pourquoi, en dépit des chiffres ainsi que des analyses et de leurs enseignements fondés sur des études concordantes réalisées dans différents pays sur les migrations ou le climat par exemple, les allégations les plus invraisemblables ne sont pas démystifiées, et les fantasmes et non la réalité continuent à polluer le « débat public » ? Sans parti pris pour ou contre l’immigration, c’est à ces questions, quelquefois dérangeantes mais toujours étayées, que mon livre tentait de répondre. Quand on observe le fossé béant et grandissant entre les résultats de la recherche scientifique et les représentations, on ne peut que tenter de contribuer sereinement au débat. Lire la suite »

Dr. Kim Scipes : «Le capitalisme est littéralement en train de tuer la vie sur la planète»

Publié le Mis à jour le

 

Kim-Scipes5_

Dr. Kim Scipes. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Votre livre Building Global Labor Solidarity in a Time of Accelerating Globalization est un manifeste pour l’unification du mouvement syndical à travers le monde. Selon vous, cette idée est-elle une exigence dans la résistance face à l’offensive ultralibérale ? L’idée d’un front syndical mondial est-elle réalisable ?

Dr. Kim Scipes : Je crois que nous devons penser à l’idée d’une organisation syndicale mondiale. Je pense certainement que les travailleurs devraient dialoguer respectueusement et, peut-être plus important, s’entendre. Un front syndical mondial – sur le long terme – pourrait être une bonne chose, mais il faudrait qu’il soit construit, pas seulement revendiqué sur l’existence des syndicats aujourd’hui. Si nous disons qu’un front mondial du travail est un objectif souhaitable à long terme, quelles sont les valeurs sur lesquelles il se construit ? Certes, la non-oppression des autres mouvements ouvriers est une nécessité. Mais il y a aussi un partage des ressources, surtout entre les plus grands syndicats (principalement dans le Nord global) avec ceux du Sud global. Lire la suite »