économie

Prof. Abderrahmane Mebtoul : « Nous avons assisté à une véritable hécatombe planétaire et le monde ne sera plus jamais comme avant. »

Publié le Mis à jour le

Mebtoul1.jpg.

Professeur A. Mebtoul. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Quel est votre constat sur l’épidémie du coronavirus en Algérie ?

Prof. Abderrahmane Mebtoul : En Algérie, l’épidémie se combine avec un facteur plus structurel qui est l’augmentation du risque géopolitique. L’épidémie de coronavirus touche tous les continents où la population totale par zone géographique en 2019 est répartie de la façon suivante : l’Asie (59,7%) avec 4 504 428 000 d’habitants, l’Afrique (16,6%) avec 1 256 268 000 d’habitants, l’Europe (9,8%) avec 742 074 000 d’habitants, l’Amérique du Sud (5,3%) plus l’Amérique du Nord (4,7%) et l’Océanie (0,5%) avec 645 593 000 d’habitants. Cette épidémie entraîne une crise économique irréversible pour 2020, dont les répercussions risquent de durer avec des ondes de choc pour 2021, si la maladie est circonscrite avant septembre/octobre 2020, la majorité des experts prévoyant une seconde vague, voire une troisième vague en cas ou le confinement ne serait pas respecté. Lire la suite »

Prof. Abderrahmane Mebtoul : « Les scandales financiers généralisés touchant la majorité des secteurs de l’activité nationale menacent les fondements de l’État algérien »

Publié le Mis à jour le

A. Mebtoul 5

Professeur A. Mebtoul. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Quelle lecture faites-vous de la situation économique actuelle de l’Algérie ?

Prof. A. Mebtoul : Pour comprendre la situation économique , il est intéressant de se référer au   classement annuel du The Global Competitiveness Report, du World Economic Forum (WEF), qui concerne les contraintes du milieu des affaires et l’efficacité économique dans le monde, établi sur la base d’une centaine d’indicateurs quantitatifs émanant des États membres et des organisations internationales (Banque mondiale, FMI, UIT, CCI, Unesco…) ainsi que d’enquêtes qualitatives réalisées par le WEF lui-même. Pour rendre possible l’agrégation de données hétérogènes, tous les résultats sont convertis sur une échelle de notes de 1 à 7. Ces 110 notes sont ensuite regroupées en 12 catégories appelées « piliers », eux-mêmes répartis entre grands « sous-indices ». Dans son rapport de 2018, l’étude du WEF, réalisée auprès de 14 000 chefs d’entreprise de 137 pays, fournit un classement mondial des pays les plus compétitifs. Pour établir le classement de compétitivité de l’Algérie, le Forum s’est basé sur 114 indicateurs regroupés dans les 12 catégories suivantes : l’Algérie est classée  88e, loin derrière le Maroc (49e position) et la Tunisie (80e position). Quant au niveau de corruption, (85e place), l’Algérie est très mal classée, la corruption étant le deuxième plus grand écueil qui se dresse sur le chemin des investisseurs. Lire la suite »

Prof. Richard Wolff : « Le socialisme représente la revendication cruciale d’étendre la démocratie à la sphère économique »

Publié le Mis à jour le

Richard Wolff3

Prof. Richard Wolff. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Vous avez fait un travail très important tout au long de ces années, et vous avez écrit entre autres ce livre remarquable New Departures in Marxian Theory que vous avez cosigné avec votre collègue Stephen Resnick. A votre avis, n’y a-t-il pas un besoin d’une interprétation révolutionnaire du marxisme loin des sentiers battus ?

Prof. Richard Wolff : Marx et le marxisme étaient eux-mêmes surdéterminés (au sens d’Althusser) par leurs conjonctures sociales. Il en sera de même pour la ou les prochaines interprétations révolutionnaires du marxisme. La crise mondiale actuelle du capitalisme, bâtie sur son effondrement mondial de 2008-2009, plus les critiques des marxistes sur (1) la montée et la chute de l’URSS et (2) d’autres premières expériences de construction du « socialisme » vont produire ensemble ces prochaines interprétations révolutionnaires. Sur ce point, permettez-moi de vous diriger, vous et vos lecteurs, vers deux ouvrages : S. Resnick et R. Wolff, Class Theory and History: Capitalism and Communism in the USSR (Routledge, 2002) et aussi R. Wolff, Understanding Marxism (2019). Lire la suite »

Dr. Abderrahmane Mebtoul : « L’Algérie reste confrontée à des défis importants »

Publié le Mis à jour le

A. Mebtoul1

Dr. Abderrahmane Mebtoul. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Quel est, aujourd’hui, le seuil d’équilibre, le prix du baril qui permet à l’Algérie de ne plus puiser dans ses réserves de devises, mais de les reconstituer ? (Quel serait aujourd’hui le prix du baril qui permettrait à l’Algérie…)

Dr. Abderrahmane Mebtoul : Les  réserves de change proviennent essentiellement des exportations des hydrocarbures (98% avec les dérivés) dont le  prix moyen du baril de pétrole algérien est passé de 112 dollars juin 2014 à 45 dollars moyenne annuelle  2016 à 53,97 dollars en 2017. Elles ont évolué ainsi : 162,2 milliards de dollars en 2010, 182 en 2011, 190 en 2012, 194 en 2013, 180 en 2014, 144 en 2015, 114 en 2016 et 96 milliards de dollars (hors DTS) fin 2017 et hors réserves d’or, l’Algérie possédant 173 tonnes d’une valeur, au cours de l’once actuel, d’environ 7 milliards de dollars et, selon le FMI dans son rapport du 20 juillet 2018, qui risque de terminer à 12/13 milliards de dollars fin 2022 avec une très forte récession économique. Lire la suite »

Prof. James K. Galbraith : « L’austérité est une théologie, pas une solution ».

Publié le Mis à jour le

Professor_James_Galbraith,_University_of_Texas_(8008828507)

Prof. James K. Galbraith. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Vous avez été conseiller de Yanis Varoufakis, l’ancien ministre des Finances grec, et vous avez relaté cette expérience dans votre livre «Welcome to the Poisoned Chalice: The Destruction of Greece and the Future of Europe». D’après vous, quels sont les vrais motifs de la démission de Varoufakis ?

Prof. James Galbraith : Aucun mystère ici. Yanis ne pouvait pas signer la capitulation aux conditions spécifiées par les créanciers. Ainsi, lorsque le résultat du référendum n’a pas réussi à convaincre le gouvernement de rester sur ses positions, il n’a eu d’autre choix que de démissionner. Lire la suite »

Le Dr. Paul Craig Roberts nous répond à propos du recours à la planche à billets par le gouvernement algérien

Publié le Mis à jour le

planche-a-billets

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Dans l’optique d’éclairer le peuple algérien sur le moyen proposé par le gouvernement algérien pour « contrer » la crise économique que vit l’Algérie et pour lever toute ambiguïté sur l’utilisation de la planche à billets, j’ai contacté l’éminent économiste, le Dr. Paul Craig Roberts qui était conseiller économique du président Reagan et sous-secrétaire du Trésor dans l’administration Reagan au début des années1980, et qui s’est fait connaître comme l’un des pères fondateurs de la Reaganomics notamment par sa contribution à la réforme de la « Tax Act » de 1981. Lire la suite »

Prof. Patrick Bond : « Les idées économiques obsolètes et la corruption personnelle sont étroitement liées en Afrique »

Publié le Mis à jour le

Patrick Bond 6Professeur Patrick Bond. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Le G20 auquel vous allez assister aura lieu prochainement à Hambourg, en Allemagne. À votre avis, quels seront les enjeux stratégiques de ce sommet ?

Prof. Patrick Bond : Il y a trois domaines de danger extrême auxquels nous devrions attendre que le G20 s’attaque, s’ils sont bien l’élite mondiale des gestionnaires du bien-être humain qu’ils prétendent être : la géopolitique, l’économie et l’environnement. Ils ne résoudront pas les crises couvant dans ces domaines, bien sûr, parce qu’ils restent constipés en tant que groupe de leaders ne disposant pas des outils et de l’idéologie nécessaires pour résoudre les crises les plus intenses du monde. Lire la suite »