Erdogan

Liberté d’expression à géométrie variable

Publié le Mis à jour le

Journalistes-DZ2jpg

to translate, click right on the text

por traducir, haga clic derecho sobre el texto

per tradurre, cliccate a destra sul testo

щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Le journaliste algérien Abdessami Abdelhaï est incarcéré en détention préventive depuis le 18 août 2013 à Tébessa et attend toujours un jugement. Qu’a fait ce père de trois enfants pour mériter un tel sort ? Quel crime a-t-il commis ? Dites-le nous ! Son cas nous remémore celui d’un autre journaliste que beaucoup ont certainement oublié aujourd’hui et qui vivait dans la même ville de Tébessa : Abdelhaï Beliardouh. Sous la pression de l’affairiste pourri et potentat local Saâd Garboussi, Beliardouh a voulu mettre fin à ses jours le 19 octobre 2002 en ingurgitant de l’acide pur, incapable d’endurer plus longtemps les humiliations et les tourments que ce brave père de famille avait subies devant toute la population de Tébessa. Abdelhai Beliardouh s’est éteint après un mois d’agonie, le 21 novembre 2002. Pour avoir dénoncé par ses écrits les malversations et pratiques mafieuses de ce potentat et de certains cercles corrompus de Tébessa, bien connus de toute l’Algérie, le journaliste a été enlevé, séquestré et torturé par Garboussi et ses sbires, et a ensuite été traîné comme un trophée à travers les rues de Tébessa. Les trafiquants et autres affairistes mafieux qui ont construit leur fortune dans divers trafics ont voulu faire de ce journaliste un exemple. Lire la suite »

Publicités

Est-ce une fatalité d’être dominé par l’Occident ?

Publié le Mis à jour le

population-en-afrique-colonisation-occident

Le monde sous la botte des puissances occidentales. DR.

for translate in English, right click on the text

por traducir en español, haga clic derecho sobre el texto

Une lecture plus qu’évidente s’impose à la lumière de l’actualité, dont les événements quasi quotidiens nous confirment que, nous, populations d’Afrique et du monde arabo-musulman, sommes des éternels colonisés. En effet, nous ne pouvons que constater que l’Occident nous dirige toujours après des siècles de sang et de larmes, et que les traîtres de chez nous favorisent la prospérité et le travail des Lawrence d’Arabie modernes. L’Occident nous invente des printemps et des hivers « démocratiques » à sa guise, nous engluant dans la colonisation des quatre saisons en créant des concepts de révolutions arc-en-ciel. Qu’en est-il de nous dans ce processus ? Si les Occidentaux se sont faufilés dans la faille de nos guéguerres confessionnelles, ethniques, raciales, tribales, pour mieux nous dominer, que faisons-nous pour nous affranchir de leurs nouvelles chaînes ? Sentons-nous au moins à quel point nous sommes asservis ? Rosa Luxembourg ne disait-elle pas déjà à l’époque : « celui qui ne bouge pas ne sent pas ses chaînes »? Nous ne faisons que gesticuler, inconscients d’être un élément docile dans le dispositif des Occidentaux, c’est-à-dire un tas de pions sur un échiquier, nous bornant à nous lamenter sur notre sort en pataugeant dans un sous-développement et une décadence inavoués.

Lire la suite »

The failure of the game of poker liar of John Kerry in Paris – L’échec du coup de poker-menteur de John Kerry à Paris

Publié le Mis à jour le

par-2759675-jpg_2393069_652x284

John Kerry entouré de ses laquais du Qatar, de la Turquie, de la France, du Royaume-Uni, de l’Allemagne et de l’Italie. D.R.

For the english version, see here:https://www.oximity.com/article/L-%C3%A9chec-du-coup-de-poker-menteur-1/translation/en

La réunion internationale qui s’est tenue ce 26 juillet à Paris en vue d’aboutir à une trêve à Gaza a échoué. Les raisons de cet échec cuisant pour la diplomatie américaine demandent une analyse profonde. En premier lieu, les Américains ont misé sur la médiation du Qatar et de la Turquie pour résoudre le conflit et nous sommes amenés à nous questionner sur les fondements du choix porté sur l’émir des brebis du Qatar et sur le vendeur de durum turc Merdogan (Erdogan) pour solutionner la guerre. Il est à noter également qu’aucune délégation palestinienne n’était présente pour étudier une éventuelle trêve à Gaza, ce qui discrédite cette réunion et la renvoie à ce qu’elle est : une farce concoctée par les USA et ses marionnettes. En outre, l’option du sol français est tout à fait étrange sachant que la France n’a aucune présence significative ni aucune influence au Moyen Orient, si ce n’est son statut d’allié inconditionnel d’Israël et le fait que Laurent Fabius est un sioniste notoire. Les factions palestiniennes étant considérées par les Etats-Unis comme des organisations terroristes, tout ce beau monde craignait-il de prendre des risques en les conviant à Paris ? Pour notre part, le plus grand état terroriste n’est autre que l’Etat sioniste d’Israël, et il est clair que nous sommes loin de la résolution de la crise. Lire la suite »