Etats-Unis

Prof. Richard Falk : « Plutôt que d’aborder l’apartheid israélien, Nikki Haley choisit de m’attaquer »

Publié le Mis à jour le

Richard_Falk_d1afc

Richard Falk, ancien Rapporteur spécial sur la situation des droits de l’homme dans le territoire palestinien occupé, pendant la vingt-troisième session du Conseil des droits de l’homme. 10 juin 2013 (Image credit: Jean-Marc Ferré/ UN Geneva/ flickr)

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Quelle est votre réaction à la déclaration de Nikki Haley, l’ambassadeur des États-Unis auprès des Nations Unies, qui vous attaque personnellement au sujet du rapport que vous avez rédigé sur Israël?

Prof. Richard Falk : L’allusion de l’Ambassadrice Nikki Haley à son utilisation de la force géopolitique américaine pour saper l’intégrité de l’ONU en tant qu’organisation répondant au droit international et aux principes de non-discrimination en ce qui concerne ses opérations internes devrait être un motif de honte, pas d’orgueil vantard. Bloquer la nomination d’un fonctionnaire qualifié à un poste de l’ONU simplement parce qu’il est Palestinien représente une discrimination professionnelle inacceptable sur le lieu de travail qui n’aurait jamais dû être tolérée à l’ONU. Lire la suite »

Publicités

L’Ambassadeur d’Irak auprès du Royaume de Belgique, du Grand Duché du Luxembourg, et Chef de mission auprès de l’Union européenne : « Il nous reste une victoire idéologique à réaliser sur le phénomène de Daech »

Publié le Mis à jour le

2018-01-05-11.41

S.E. l’Ambassadeur d’Irak, Dr. Jawad. al-Chlaihawi, (à droite) et Mohsen Abdelmoumen (à gauche). DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Quelle est la situation qui prévaut actuellement en Irak ?

S.E. l’Ambassadeur d’Irak à Bruxelles, Dr. Jawad. al-Chlaihawi : Actuellement, la situation est évidemment bien meilleure qu’il y a un an, deux ans ou même quelques mois, surtout après l’annonce de la victoire finale sur Daech et sur le terrorisme, et la libération totale du territoire irakien du groupe terroriste. L’Irak vit maintenant une période de consolidation nationale, politique, et sécuritaire. Le peuple irakien constate très nettement l’absence presque totale depuis à peu près quatre ou cinq mois de cas d’explosions que l’on constatait auparavant à Bagdad ou dans d’autres villes. Cela montre bien l’anéantissement total des capacités du groupe terroriste. Lire la suite »

Steve Early : « Les travailleurs du monde ont besoin de s’unir »

Publié le Mis à jour le

31 May 10`6: "Refinery Town" author Steve Early

Steve Early. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Vous avez écrit un livre sur la ville de Richmond en Californie où vous vivez, préfacé par le Sénateur Bernie Sanders : « Refinery Town: Big Oil, Big Money, and the Remaking of An American City ». Ce livre nous montre l’expérience de cette ville qui a remporté des luttes telles que d’augmenter le salaire minimum local, défaire un projet de développement de casino, défier les saisies immobilières et les expulsions et demander une taxation équitable du Big Oil et du Big Soda. Peut-on dire que l’expérience de Richmond devrait inspirer les militants progressistes dans d’autres villes du monde ?

Steve Early : La lutte pour la revitalisation et la démocratisation de Richmond, en Californie, une ville ouvrière multiraciale de 110 000 habitants près de San Francisco, fait partie d’une tendance de réforme municipale plus importante aux États-Unis. Ce courant a émergé pendant une période d’impasse politique au niveau de l’État et du fédéral pendant l’administration Obama. Lire la suite »

L’Ambassadeur du Venezuela auprès du Royaume de Belgique, du Luxembourg et de l’Union européenne : « Depuis 18 ans, nous sommes en train de montrer au monde qu’un autre modèle est possible »

Publié le Mis à jour le

Ambassade-Venezuela-3-2963

Madame Claudia Salerno Caldera et Mohsen Abdelmoumen. DR.

English Version here

Versión en español aquí

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

 

Mohsen Abdelmoumen : Que se passe-t-il au Venezuela ?

S.E. Madame l’Ambassadeur du Venezuela, Claudia Salerno Caldera : Cette année a été très particulière et complexe. Certains partis de l’opposition ont pris un chemin antidémocratique et ont eu recours pendant plusieurs mois à des manifestations de rue violentes et à des démonstrations de force contre l’ordre public, d’attaques contre les forces de l’ordre et d’actes de sabotage de certains services publics comme la plupart des voies principales de transit de la population. Ces manifestations ont touché plusieurs villes. Donc, pendant quatre mois environ, le pays a été très touché par ces manifestations qui ont été ordonnées, coordonnées, et financées par un secteur radical de l’opposition vénézuélienne. Lire la suite »

Matthew Hoh : « le militarisme est l’une des vraies religions des États-Unis »

Publié le Mis à jour le

Matthew Hoh 1

Matthew Hoh. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Vous êtes membre du Center for International Policy. Pouvez-vous nous parler des missions de cet organisme et quel est son impact dans la vie politique américain ?

Matthew Hoh : Le Centre pour la politique internationale (CIP) est un groupe de réflexion situé à Washington, DC, qui a été créé à la fin des années 1970 principalement pour s’opposer aux politiques militaires américaines en Amérique centrale. Nous maintenons toujours ce but originel de s’opposer au militarisme américain, mais nous travaillons également sur des questions impliquant l’Amérique du Sud, le Moyen-Orient, l’Asie centrale et l’Asie de l’Est. Nous nous concentrons également beaucoup sur les dépenses militaires américaines et le militarisme qui englobe tous les aspects de la politique, de la culture et de la société américaines. Nous sommes fiers de dire que notre mission est de «faire avancer un monde viable, juste et pacifique». Lire la suite »

Dr. Roxanne Dunbar-Ortiz : « Les grands mouvements révolutionnaires aux États-Unis ont été largement alimentés par la résistance afro-américaine, mexico-américaine et amérindienne »

Publié le Mis à jour le

Roxanne-Dunbar-Ortiz3

Dr. Roxanne Dunbar-Ortiz. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Dans votre livre « L’histoire des peuples autochtones des États-Unis« , vous démontrez qu’il y a bien eu colonisation par peuplement, spoliation des terres des Amérindiens, massacres, etc. Pourquoi d’après vous l’Américain actuel n’évoque-t-il jamais les mots colonialisme et génocide à propos des peuples autochtones ? Cette histoire est-elle méconnue de l’Américain moyen ou bien est-elle niée intentionnellement ?

Dr. Roxanne Dunbar-Ortiz : Les fondateurs américains étaient très explicites quant à leur intention d’occuper et de coloniser le continent d’un océan à l’autre et envisageaient même de coloniser les Caraïbes et l’Amérique centrale. Dans le jargon populaire et politique, ils qualifiaient leurs pratiques colonialistes et impérialistes de «destin évident», c’est-à-dire qu’ils étaient destinés, en tant qu’Euro-Américains, à dominer le continent. Lire la suite »

Un grand homme nous a quittés

Publié le Mis à jour le

edsherman

Feu le Professeur Edward S. Herman. DR.

En hommage au Professeur Edward S. Herman qui vient de décéder, je republie l’interview qu’il nous avait accordée : 

Edward S. Herman: «Les crimes des Etats-Unis ne sont jamais appelés génocides en Occident»

Mohsen Abdelmoumen : Quelle est votre position par rapport à la crise syrienne ?

Edward S. Herman : Il s’agit d’une guerre par procuration déguisée en guerre civile qui implique l’intervention de nombreux pouvoirs étrangers, et menée par les Etats-Unis, l’Arabie Saoudite, Israël et la Russie. L’intervention russe est la plus défendable puisqu’elle apporte son aide à un allié de longue date, la Russie étant la seule amie réelle de la Syrie dans la zone méditerranéenne. Les autres intervenants ont essayé de renverser le pouvoir syrien pour le remplacer par une marionnette à leur solde, et de détruire un Etat souverain qui ne serait plus un rival sérieux pour Israël. C’est une situation terrible pour les Syriens et pour le monde, avec un droit international en lambeaux – spécialement le droit contre les agressions, cœur de la charte des Nations unies – et un peuple en train d’être détruit. Lire la suite »