Hirak

Algérie : les victoires du mouvement populaire ou Hirak

Publié le Mis à jour le

images

Le peuple algérien en lutte. DR.

Le grand mouvement populaire que connaît l’Algérie, le Hirak, et qui provient du cœur du peuple algérien, se manifeste dans pratiquement toutes les villes et villages d’Algérie depuis près d’une année sur fond de blocages d’Alger, de détentions abusives, de répression et de basses manœuvres d’un régime qui s’est transformé en gang. Sans faiblir depuis le 22 février 2019, le Hirak réclame un changement radical totalement étranger aux forces qui nous ont conduits dans la crise multidimensionnelle et profonde que vit l’Algérie. Lire la suite »

Algérie : la continuité des Bouteflika incarnée par Tebboune vs. la rupture prônée par le Hirak

Publié le

Tebboune embrasse Gaïd Salah

Gaïd Salah et Tebboune s’enlacent et s’embrassent au bal des faux-culs. DR.

L’Algérie vient de connaître une farce électorale, véritable attentat à la pudeur contre l’Algérie et son peuple, caractérisée par une campagne inédite dans l’histoire du suffrage universel de toute la planète, et qui nous prouve que l’Algérie d’aujourd’hui vit dans une autre atmosphère que celle de la planète Terre, dans un autre écosystème que les autres pays, car on a jamais vu nulle part ailleurs des candidats à une élection présidentielle se présenter aux élections sans avoir au préalable recours à une collecte de signatures et tenir des meetings électoraux dans des salles vides plutôt qu’en drainant les foules. On les a vus au contraire pourchassés, caillassés, et fuir par des portes dérobées. Nous sommes tous témoins de situations tragi-comiques dans lesquelles se sont fourvoyés les fameux « candidats » qui n’avaient aucun programme, seulement des généralités. Et l’aboutissement a été, comme dit l’adage : « tout ça pour ça ». C’est la montagne qui a accouché d’une souris. Lire la suite »

Algeria: No vote with gangs! Makache intikhabate maâ el îssabate ! Pas de vote avec les gangs !

Publié le Mis à jour le

algeria

D.R.

You have eaten the country, thieves! Klitou el blad ya sarakine! Vous avez bouffé le pays, voleurs !

It’s us or you, we won’t stop! Ya ahna ya entouma, maranache habssine! C’est nous ou vous, on ne s’arrêtera pas !

You all get out of here! Tetnahaw ga3! Vous dégagez tous !

Civil State, not military! Dawla madania, machi askariya! État civil, pas militaire !

The people want the fall of Gaïd Salah! Echaâb yourid isqate Gaïd Salah! Le peuple veut la chute de Gaïd Salah!

Free our children and take the children of Gaïd Salah! Atlkou wladna wa diw wlad el Gaïd Salah! Libérez nos enfants et prenez les enfants de Gaïd Salah !

They sold the Sahara, divided the country, I swear I won’t vote! Essahra baouha, lebled qasmouha, wallah ma n’voti! Ils ont vendu le Sahara, divisé le pays, je jure que je ne voterai pas !

No vote! Ulac L’vot Ulac! Pas de vote !

Ali La Pointe, my country is in danger; we’re going to finish the battle of Algiers! Ya Ali Ammar, bladi fel danger, wa nkamlou fiha la bataille d’Alger, Ali Ammar ! Ali La Pointe, mon pays est en danger, on va parachever la bataille d’Alger !

O Ali, the revolution is back! Ali La Pointe, thawra wellat ! Ô Ali, la révolution est revenue !

They sold the country, O Ali! Baouha ya Ali! Ils ont vendu le pays, ô Ali !

They sold the country, the traitors! Baouha el khawana! Ils ont vendu le pays, les traîtres!

Free and democratic Algeria! Djazair houra democratia! Algérie libre et démocratique !

The people want independence! Echaab yourid el istiqlal! Le peuple veut l’indépendance !

The people will win! Echaab sayantassar! Le peuple vaincra !

L’Algérie de Gaïd Salah entre le cachir et la campagne… d’arrestations

Publié le Mis à jour le

peuple-DZ-et-bourreau-2

Ahmed Gaïd Salah, résidu du bouteflikisme, s’entête à vouloir organiser une farce électorale le 12 décembre prochain à l’encontre du peuple algérien qui rejette catégoriquement toute émanation d’un système qui, par le choix et la médiocrité des candidats, rappelle l’ère Bouteflika. Il s’agit d’élections totalement illégales puisqu’elles ne respectent pas la Constitution – qu’ils ont concoctée eux-mêmes ! – et notamment l’Article 102, et qu’elles produiront un président tout aussi illégitime que le régime actuel. Ce régime honni, ou plutôt ce gang de malfrats, a en effet confié la tâche quasi impossible de régénérer le système à un incompétent doublé d’un corrompu, à savoir le général Gaïd Salah, assisté de sa bande de généraux dépravés. Lire la suite »

Et Novembre triomphera de toutes vos trahisons

Publié le Mis à jour le

Ben-M'Hidi-et-les-crapules-1

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Cette année, Novembre nous revient avec une saveur particulière en nous montrant le peuple algérien en lutte pour sa dignité et pour son honneur, un peuple qui a souffert pendant si longtemps d’une variété infinie de calamités, de trahisons et d’ignominies. En cette période d’automne, nous nous souvenons de la glorieuse épopée de quelques hommes dignes et fiers, libres comme l’air des montagnes des Aurès, des Babors, de l’Ouarsenis, du Djurdjura, et de tous nos monts, de braves révolutionnaires qui ont gravé leur nom dans le marbre de l’Histoire en menant l’une des plus grandes révolutions de l’histoire de l’humanité, celle du 1er Novembre 1954. Nous nous rappellerons toujours leur mémoire et leur message qui s’adresse non seulement à l’Algérie, mais à toute la planète : celui de la liberté face au colonialisme, au déracinement et au fascisme que subissait le peuple algérien. Lire la suite »

L’Algérie entre l’alternance familiale des Bouteflika et des Gaïd Salah et la loi scélérate des hydrocarbures

Publié le Mis à jour le

2013-06-12T180524Z_1470467899_GM1E96D042I01_RTRMADP_3_ALGERIA-PRESIDENT_0

Bouteflika, Gaïd Salah et Sellal dans une réunion sans doute « Novembria Badissia » à l’hôpital militaire français des Invalides. DR.

To translate, click right on the text

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Alors que le peuple algérien attendait du grand mouvement populaire du 22 février une promesse et l’espoir d’un futur souriant pour l’Algérie, il a eu droit à une alternance entre deux familles qui composent le même système : exit la famille Bouteflika, bonjour la famille Gaïd Salah. Le grand malade invalide est parti, et d’autres malades l’ont remplacé : Bensalah cancéreux, Gaïd Salah aujourd’hui alité. Évidemment, ils ont tous dépassé depuis longtemps l’âge de la retraite, ce qui les place dans une catégorie de personnes susceptibles de passer l‘arme à gauche à plus ou moins brève échéance. Néanmoins, on peut se demander si l’Algérie est condamnée à être dirigée par des vieillards souffreteux. Pourtant, chaque mardi et vendredi, et cela devant toute la planète, dans un sursaut d’une maturité impressionnante, bravant les interdits, subissant les détentions arbitraires, le peuple continue à manifester en masse son désir d’un changement radical et le départ de tous les symboles de la forfaiture et de la trahison du régime Bouteflika et de ceux qui le composent, dans un mouvement pacifique qui restera dans les annales de l’histoire. Lire la suite »

L’héritage des Novembristes vs. le legs désastreux des Bouteflika

Publié le Mis à jour le

Un seul héros

Aujourd’hui, l’Algérie commémore le 5 juillet, date de l’Indépendance du pays. Dans la longue nuit coloniale, des braves se sont levés et ont combattu vaillamment les occupants pour libérer la patrie. Ils ont réussi leur mission historique au prix d’immenses sacrifices. Mais qu’a-t-on fait de l’Algérie ? Après que ces valeureux combattants se soient sacrifiés pour nous donner un pays grand et beau et qui possède tous les atouts pour réussir, des misérables sont venus, suffisants et fiers de leur insignifiance, et ont ruiné le pays, léguant aux jeunes générations un pays exsangue, à l’image d’un président impotent et de sa cour qui est toujours aux affaires. Lire la suite »