Hugo Chavez

Thierry Deronne: “The revolt that is happening in the United States is the same one that founds the resistance of the Venezuelan people”

Publié le Mis à jour le

Thierry_Deronne_df47b

Thierry Deronne. DR.

Mohsen Abdelmoumen: What is the current situation in Venezuela?

Thierry Deronne: The daily problems derived from the US blockade and sabotage, such as the lack of water, gas, electricity, petrol, or the price war of a predominant sector, which have brutally reduced the purchasing power, have not caused the popular revolt that the United States is hoping for. On the one hand because the government continues to invent restraint barriers, allowances, food at low prices, on the other hand because the population has been in a resistance school for at least six years, helps each other and adapts very quickly. The treatment of the pandemic, the massive and free home testing, the free repatriation of tens of thousands of Venezuelans trapped by the explosion of the virus in neighboring neo-liberal regimes, reaffirm this political will to protect the population on the part of the Maduro government. Finally, the cooperation of « two thirds of the world » dreamed by Simon Bolivar is embodied. Lire la suite »

Thierry Deronne : « La révolte qui a lieu aux États-Unis est la même qui fonde la résistance du peuple vénézuélien »

Publié le Mis à jour le

Thierry_Deronne_df47b

Thierry Deronne. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

 

Quelle est la situation qui prévaut en ce moment au Venezuela ?

Les problèmes quotidiens dérivés du blocus états-unien et des sabotages, comme le manque d’eau, de gaz, d’électricité, d’essence, ou la guerre des prix d’un secteur prépondérant, qui ont brutalement diminué le pouvoir d’achat, n’ont pas entraîné la révolte populaire qu’espèrent les Etats-Unis. D’une part parce que le gouvernement continue à inventer des barrières de contention, allocations, nourriture à bas prix, d’autre part parce que la population est dans une école de résistance depuis six ans au moins, s’entraide et s’adapte très vite. Le traitement de la pandémie, les dépistages massifs et gratuits à domicile, le rapatriement gratuit de dizaines de milliers de vénézuéliens pris au piège de l’explosion du virus dans les régimes néo-libéraux voisins, réaffirment cette volonté politique de protéger la population de la part du gouvernement Maduro. Enfin, la coopération des « deux tiers du monde » rêvée par Simon Bolivar s’incarne. Lire la suite »

Dr. Frederick B. Mills : « Les États-Unis cherchent à réhabiliter la doctrine de Monroe et à imposer ainsi le régime néolibéral dans toute la région, et à contrer l’influence croissante de la Chine et de la Russie. »

Publié le Mis à jour le

Frederick-B.-Mills1

Dr. Frederick B. Mills. DR.

English version here

Versión en español aquí

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Pouvez-vous expliquer à nos lecteurs ce qu’est le concept : philosophie de la libération ?

Dr. Frederick B. Mills : Le mouvement philosophie de la libération, qui remonte à la fin des années 1960 en Amérique latine et dans les Caraïbes, est né d’un examen critique de l’influence de la philosophie occidentale sur la philosophie et la science latino-américaines. Cela a été ressenti par ses précurseurs, qui se demandaient s’il existait une philosophie particulièrement latino-américaine, comme une étape nécessaire pour faire avancer un projet philosophique libérateur. Une telle critique consiste à mettre à nu le mythe de la modernité. Ce mythe est une vision du monde eurocentrique déployée pendant la conquête et la colonisation de l’Amérindia pour justifier l’assujettissement des Africains et des peuples d’origine des Amériques. Lire la suite »

Dr. María Páez Víctor: “The USA has opposed, destabilized, overthrown or assassinated every progressive reformer that has appeared on the political scene in the region for more than a century”

Publié le Mis à jour le

Maria Paez Victor 3

Dr. Maria Paez Victor. DR.

Mohsen Abdelmoumen: Can you tell us what the current situation is in Venezuela?

Dr. María Páez Víctor: There are 6 key issues to understanding the situation in Venezuela.

1) Petroleum: The first thing to understand is that it is all about the oil. Venezuela has the largest known oil reserves in the world in a highly strategic geographical location. It takes 43 days for an oil tanker to travel from the Middle East to the Texas refineries, while it only takes 4 days for one to go from Venezuela there. The oil companies, and governments they support, covet Venezuelan oil. If the country only produced mangos no one would care what happened there.  Lire la suite »

Dr. María Páez Víctor : « Les États-Unis se sont opposés, ont déstabilisé, renversé ou assassiné chaque réformateur progressiste apparu sur la scène politique dans la région depuis plus d’un siècle »

Publié le Mis à jour le

Maria Paez Victor 4.JPG

Dr. Maria Paez Victor. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Pouvez-vous nous dire quelle est la situation qui prévaut actuellement au Venezuela ?

Dr. María Páez Víctor : Il y a 6 questions clés pour comprendre la situation au Venezuela.

1) Le pétrole : La première chose à comprendre est que tout tourne autour du pétrole. Le Venezuela possède les plus grandes réserves de pétrole connues dans le monde dans un emplacement géographique hautement stratégique. Il faut 43 jours pour qu’un pétrolier voyage du Moyen-Orient aux raffineries du Texas, alors qu’il ne faut que 4 jours à partir du Venezuela. Les compagnies pétrolières et les gouvernements qu’elles soutiennent, convoitent le pétrole vénézuélien. Si le pays ne produisait que des mangues, personne ne se soucierait de ce qu’il s’y passe. Lire la suite »

Ambassador of Venezuela to the Kingdom of Belgium, Luxembourg and the European Union: “For 18 years, we are showing to the world that another model is possible”

Publié le Mis à jour le

Ambassade-Venezuela-5-2964

Madam Claudia Salerno Caldera and Mohsen Abdelmoumen. DR.

Mohsen Abdelmoumen: What’s going on in Venezuela?

H.E. Ambassador of Venezuela in Brussels, Madam Claudia Salerno Caldera: This year was very special and complex. Some opposition parties have taken an anti-democratic path and have resorted to violent street protests and demonstrations of force against public order for several months, attacks against the security forces and acts of sabotage of certain public services like most of the main transit routes of the population. These demonstrations affected several cities. So, for about four months, the country was very affected by these protests, which were ordered, coordinated, and financed by a radical sector of the Venezuelan opposition. Lire la suite »

El Embajador de Venezuela ante el Reino de Bélgica, Luxemburgo y la Unión Europea: « Durante 18 años le hemos demostrado al mundo que otro modelo es posible »

Publié le Mis à jour le

Ambassade-Venezuela-3-2962

Señora Claudia Salerno Caldera y Mohsen Abdelmoumen. DR.

Mohsen Abdelmoumen: ¿Qué está pasando en Venezuela?

S.E. Señora Embajadora de Venezuela, Claudia Salerno caldera: Este año fue muy especial y complejo. Algunos partidos de la oposición han tomado un camino antidemocrático y han estado recurriendo durante varios meses a manifestaciones callejeras violentas y manifestaciones de fuerza contra el orden público, ataques a la policía y actos de violencia. sabotaje de algunos servicios públicos como la mayoría de las principales rutas de tránsito de la población. Estas demostraciones afectaron a varias ciudades. Por lo tanto, durante aproximadamente cuatro meses, el país se vio muy afectado por estas manifestaciones que fueron ordenadas, coordinadas y financiadas por un sector radical de la oposición venezolana.

Lire la suite »