immigration

Prof. El Mouhoub Mouhoud: “Algerians have understood that there is a political solution to the crisis in their country.

Publié le Mis à jour le

E.M. Mouhoud1

Prof. El Mouhoub Mouhoud. DR.

Mohsen Abdelmoumen: Your book “L’immigration en France” contradicts the theses of far-right political parties that use the theme of immigration for electoral purposes. In your opinion, doesn’t immigration produce wealth?

Prof. El Mouhoub Mouhoud: The purpose of this book was to make available to the general public the state of scientific knowledge on the reality of international migration. I had then confronted with a number of questions: how are the representations formed which are crystallized by the thematic of migrations? Why, despite the figures and the analyses and lessons learned, based on consistent studies in different countries on migration or climate, for example, are the most unlikely allegations not demystified, and fantasies and not reality continue to pollute the « public debate »? Without bias for or against immigration, it is to these questions, sometimes disturbing but always substantiated, that my book tried to answer. When we observe the yawning and growing gap between the results of scientific research and representations, we can only try to contribute serenely to the debate. Lire la suite »

Publicités

Prof. El Mouhoub Mouhoud : « Les Algériens ont compris qu’il existait une solution politique à la crise que traverse leur pays »

Publié le Mis à jour le

E.M. Mouhoud1

Prof. El Mouhoub Mouhoud. DR.

English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

Mohsen Abdelmoumen : Votre livre L’immigration en France contredit les thèses des partis politiques d’extrême-droite qui utilisent la thématique de l’immigration pour des visées électoralistes. D’après vous, l’immigration n’est-elle pas productrice de richesse ?

Prof. El Mouhoub Mouhoud : L’objectif de ce livre était de mettre à la disposition du grand public l’état de la connaissance scientifique sur la réalité des migrations internationales. Je m’étais alors confronté à un certain nombre de questions : comment se forgent les représentations que cristallise la thématique des migrations ? Pourquoi, en dépit des chiffres ainsi que des analyses et de leurs enseignements fondés sur des études concordantes réalisées dans différents pays sur les migrations ou le climat par exemple, les allégations les plus invraisemblables ne sont pas démystifiées, et les fantasmes et non la réalité continuent à polluer le « débat public » ? Sans parti pris pour ou contre l’immigration, c’est à ces questions, quelquefois dérangeantes mais toujours étayées, que mon livre tentait de répondre. Quand on observe le fossé béant et grandissant entre les résultats de la recherche scientifique et les représentations, on ne peut que tenter de contribuer sereinement au débat. Lire la suite »

Henry A. Giroux: « Political Frauds and the Ghost of Totalitarianism »

Publié le Mis à jour le

311226_cover

In the current historical moment in the United States, the emptying out of language is nourished by the assault on the civic imagination. One example of this can be found in the rise of Donald Trump on the political scene. Trump’s popular appeal speaks to not just the boldness of what he says and the shock it provokes, but the inability to respond to shock with informed judgment rather than titillation. Marie Luise Knott is right in noting, « We live our lives with the help of the concepts we form of the world. They enable an author to make the transition from shock to observation to finally creating space for action – for writing and speaking. Just as laws guarantee a public space for political action, conceptual thought ensures the existence of the four walls within which judgment operates. » (1) The concepts that now guide our understanding of US society are dominated by a corporate-induced linguistic and authoritarian model that brings ruin to language, politics and democracy itself. Lire la suite »

Comment le makhzen contrôle l’immigration marocaine en Belgique et infiltre les institutions

Publié le Mis à jour le

Philippe-Moureaux-PS-

Philippe Moureaux, ténor du Parti socialiste, complètement dévoué au Makhzen. D.R.

Le Makhzen ne ménage aucun effort afin de maintenir sa domination sur les ressortissants marocains installés sur le sol belge et qui restent néanmoins les esclaves soumis de la monarchie féodale, vassale du sionisme. Notre attention a été attirée par un ancien article daté de février 2010 de Baudouin Loos, journaliste du quotidien belge Le Soir, dans lequel il rapporte différents témoignages où l’on peut lire que le Makhzen s’efforce de récupérer des dizaines d’élus belges issus de l’immigration marocaine, et que la grande majorité de ceux-ci sont régulièrement invités par Rabat, le roitelet du Maroc s’assurant de leur allégeance. Lire la suite »

Luk Vervaet à Algeriepatriotique : «L’extrême droite en Europe pousse sur une terre pourrie»

Publié le Mis à jour le

Luk Vervaet : «Nous sommes vraiment sur une piste de guerres à l’infini.» D. R.

Luk Vervaet : «Nous sommes vraiment sur une piste de guerres à l’infini.» D.R.

Mohsen Abdelmoumen: Vous avez été au centre d’une grande polémique en Belgique concernant votre travail dans les prisons belges, pouvez-vous nous expliquer cette affaire ?
Luk Vervaet : Tout d’abord, je vous remercie pour votre invitation à cet entretien. Ce qui s’est passé, c’est que je donnais des cours de néerlandais dans les prisons bruxelloises, et aussi à la prison de Nivelles, et je précise qu’il n’y avait pas de remarque sur mon travail au niveau professionnel qui se déroulait bien autant avec les détenus qu’avec le personnel et la direction des prisons. Mais sur la base de l’administration générale des institutions pénitentiaires en Belgique, et en particulier son directeur, ils ont décidé de m’exclure de tout travail professionnel et je ne peux plus mettre un pied dans une institution pénitentiaire, aucune des 35 prisons en Belgique. Pourquoi ? D’après eux, pour des raisons de sécurité.  Lire la suite »

Mikaël Franssens : «Des Marocains se font passer pour des Algériens en Belgique»

Publié le Mis à jour le

Mikaël Franssens : «Les réfugiés ont un comportement digne et exemplaire.» D. R.

Mikaël Franssens : «Les réfugiés ont un comportement digne et exemplaire.» D.R.

Mohsen Abdelmoumen : Selon un sondage récent, la secrétaire d’Etat à l’Asile et à l’Immigration, Maggie De Block, est considérée par les Belges comme la personnalité la plus populaire. Le fait d’avoir délivré 76 497 OQT (ordres de quitter le territoire) en 2012 serait-il un gage de popularité en Belgique ?
Mikaël Franssens : Apparemment, il faut croire que oui. Sa popularité provient de sa façon de souvent se vanter d’être «efficace» et c’est un point qui la rend populaire, même si la manière dont elle présente son efficacité est assez trompeuse. Elle émet un grand nombre d’OQT, mais vous savez aussi bien que moi que distribuer un OQT n’est pas une solution, c’est plutôt une démonstration de force qui ne répond pas du tout aux questions pourtant importantes quand on est ministre ou secrétaire d’Etat à l’Immigration et qui nécessitent une gestion réelle de l’immigration et une vision moins étriquée que la politique actuelle, dont le bien-fondé et l’efficacité ne se mesurent qu’à l’aune du nombre d’OQT distribués et qui révèlent une vision assez limitée. Lire la suite »